Inscrivez-vous à notre lettre d’information :

Voyages Découverte avec Explorator

Azerbaïdjan Terres des Zoroastriens (A480)

13 jours

L'Azerbaïdjan est la patrie de Zoroastre, pays turcophone bordé par les chaînes du Petit et du Grand Caucase, la Russie au Nord, l'Iran au Sud et l'Arménie et la Géorgie dans sa partie Est. Bakou, sa capitale, est un port stratégique sur la mer Caspienne qui borde toute sa partie orientale. Connu comme la "terre du feu sacré", l'Azerbaïdjan révèle des sites culturels et historiques qui illustrent un passé mouvementé.

Ce voyage vous intéresse ?

4 / 7 participants 8 / 12 participants

Du dimanche 8 juillet 2018 au vendredi 20 juillet 2018

2995 € 2745 €

Du dimanche 16 septembre 2018 au vendredi 28 septembre 2018

2895 € 2595 €

Vols et taxes aériennes compris. Supplément single : 475 €.

Prendre une option gratuite

Points forts

  • Bakou, ancienne cité fortifiée et ses riches quartiers datant du boom pétrolier du XIXe siècle
  • La péninsule d’Absheron et ses champs de pétrole
  • Ateshgah, petit temple zoroastrien
  • L’église de Kish (XIIe siècle), transformée en musée
  • Les vitraux raffinés du Palais des Khans de Sheki
  • Le petit village de Khinalik perché dans les montagnes du Caucase et sa population accueillante
  • Le village de Lerik où les habitants atteignent un âge très avancé

Votre voyage Azerbaïdjan

Itinéraire circuit Azerbaïdjan

  • Paris - Bakou
  • Bakou
  • Absheron - Atesgah - Maradakyan - Yanargah - Bakou
  • Bakou - Quba
  • Quba - Khinalik - Quba
  • Quba - Bakou
  • Bakou Dire Baba - Shemakha - Gabala - Lahic - Sheki
  • Sheki - Kish - Sheki
  • Sheki - Ganja - Goy Gol - Ganja
  • Ganja - Neftchala - Lenkoran
  • Lenkoran - Lerik
  • Lerik - Lenkoran - Gobustan - Bakou
  • Bakou - Paris
  • Jour 1

    VOL DEPART - BAKOU

    Envol pour Bakou. Capitale de l’Azerbaïdjan, république caucasienne de l’Asie Centrale limitrophe de l’Arménie, Bakou se trouve dans l’est du pays, sur la rive sud de la presqu’île d’Absheron, au bord de la mer Caspienne. Son histoire est très ancienne. Autrefois petit port de pêche fortifié, la ville doit son extraordinaire développement à l’exploitation pétrolière. A la fin du 19e siècle, alors que Bakou produisait la moitié du pétrole mondial et devenait une métropole mondiale cosmopolite et sophistiquée, les "barons" de l’or noir se firent construire le long du front de mer et dans le centre de véritables palais à l’architecture composite qui se mêlent aux réalisations plus tardives du constructivisme russe. Nuit à l’hôtel Central Park.


  • Jour 2

    BAKOU

    Édifiée sur un site habité depuis l’ère paléolithique, la cité fortifiée de Bakou incarne une remarquable continuité culturelle avec des traces de présence zoroastrienne, sassanide, arabe, perse, shirvani, ottomane et russe. Le centre de Bakou est composé de la vieille ville fortifiée (Icheri Sheher), inscrite avec la tour de la vierge (Qiz Qalasy) et le Palais des Shahs de Chirvan sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO en décembre 2000. Les rues y sont sinueuses et étroites. Visite de la vieille ville intra-muros : qui a conservé une grande partie de ses remparts du 17e siècle, la Tour de la Vierge, dont les structures d’origine remontent au 6e siècle avant notre ère, a été restaurée au 12e siècle et le Palais des Shahs de Chirvan (15e siècle), autre chef-d’œuvre de l’architecture azerbaïdjanaise…. La ville du « boom » pétrolier se trouve au sud de la vieille ville. Elle a été établie dès le début  de l’exploitation massive du pétrole à la fin du 19e  siècle, elle est caractérisée par une architecture style « Beaux-Arts », avec un plan en damier. La ville moderne s’étend hors des murs de la vieille ville. Ses rues et ses bâtiments se hissent vers le haut des collines qui bordent la baie de Bakou.  Continuation des visites  : le mémorial « allée des martyrs » dans le parc Shehidler Khiyabany, d’où la vue panoramique sur la ville est très belle, la Villa Petrolea, ancienne résidence des frères Nobel de 1884 à 1920, récemment restaurée, elle retrace l’histoire du pétrole de Bakou. Promenade dans le Bakou élégant des cafés, parmi les belles demeures des banquiers et des pétroliers du 19e siècle.  Nuit à l’hôtel Central Park.


  • Jour 3

    BAKOU – ABSHERON – ATESGAH – MARADAKYAN – YANARGAH - BAKOU

    La péninsule d’Absheron, qui ressemble à un bec d’oiseau avancé dans la mer, porte aujourd’hui davantage la marque des champs de pétrole que de la plaine agricole qui, autrefois, a fait sa richesse. Mais elle reste réputée pour ses flammes naturelles, que l’on peut encore voir brûler en certains endroits, et qui ont probablement contribué au choix du nom d’« Azerbaïdjan », la terre de feu.  Là est né le culte du feu et c’est là aussi que Zoroastre ou Zarathoustra (660 av JC) le grand prophète de la religion mazdéenne qui fut à peu de chose près le contemporain de Périclès, Bouddha et Confucius, aurait passé une partie de sa vie. On peut supposer que les flammes naturelles de la région ont inspiré le prophète. Le feu est d’une grande importance symbolique dans les pratiques religieuses des zoroastriens.
    Au nord de la presqu’île dans un paysage aride, visite d’Ateshagh. Ici le pétrole suinte et le gaz  sort naturellement de terre sous pression, qui s’enflamme et qui brûle... Ateshagh, temple des zoroastriens, adorateurs du feu, est minuscule, il doit faire seize mètres carrés... l’enceinte autour fut autrefois un caravansérail. Fortifiée depuis l’époque romaine, la presqu’île a conservé des forteresses médiévales intéressantes comme celle de Mardakyan. On ira contempler aussi la spectaculaire "Yanardag" (la montagne en flamme) qui brûle d’un feu éternel (alimenté par le gaz du sous sol).  Retour à Bakou. Nuit à l’hôtel Central Park.


  • Jour 4

    BAKOU – DIRE BABA – SHEMAKHA – LAHIC - GABALA - SHEKI (330 km)

    Départ pour Chemakha (Shamakhy) (110 km). En route, arrêt au mausolée de Diri Baba (15e siècle) à Maraza, l’un des monuments les plus intéressants de l’architecture azerbaïdjanaise médiévale. Route vers les pentes méridionales du Caucase où la steppe cède la place à des forêts de pins. Près de Chemaka, de l’autre côté de la vallée se dresse les 7 tombes (Yeddi Gumbaz). Nous poursuivons notre route dans une région boisée, pour visiter les ruines de l'ancienne Cabalapar et Lahic, bourg médiéval haut perché, avec ses anciennes mosquées et hammams. Nous nous dirigeons ensuite vers Gabala. Visite de la ville, ancienne capitale de l'Albanie du Caucase, et de son musée d'histoire régionale qui expose les trouvailles des fouilles archéologiques de la région. Quelques arrêts pour profiter des  beaux paysages de montagne. Le Grand Caucase abrite une multitude de villages de montagne, et de groupes ethniques aux traditions encore  vivaces. Ses contreforts sont des zones de peuplement anciennes. Les vestiges des forteresses, hérissées vers le ciel, rappellent également le rôle de barrière protectrice qu’était celui du Caucase dans l’histoire de l’Azerbaïdjan. Arrivée le soir à Sheki. Nuit à l’hôtel Sheki Palace.


  • Jour 5

    SHEKI - KISH - SHEKI

    Promenade dans le bazar coloré. Parmi les villages du Grand Caucase, Sheki est réputé pour la variété de son artisanat. La ville haute abrite dans sa forteresse du 18e siècle le palais des Khans de Sheki, aux fenêtres entourées d'une dentelle en bois, aux fresques et peintures murales d'une grande finesse. Rapide visite du musée de l’histoire et du centre d’artisanat, si les artisans sont présents : travail sur verre et instruments de musique. Petit tour dans les magasins de « halva », délicieuse pâtisserie locale. Un peu plus loin, visite du petit village perché de Kish, il abrite une très ancienne église  albanaise à l’architecture exceptionnelle, une des plus anciennes du Caucase. Selon la légende elle aurait été construite au 1er siècle de notre ère.  Le grand navigateur et scientifique norvégien Thor Heyerdahl (constructeur du Kontiki) a crée une association pour la restauration de cette église. Le résultat est superbe. Nuit à l’hôtel Sheki Palace.


Vous avez des questions , une demande particulière ? Vous voyagez en famille ou entre amis ?

Vous êtes une ou plusieurs familles (ou un groupe d'amis) et désirez réaliser un itinéraire selon un programme plus adapté à vos souhaits ou à une autre date. N'hésitez pas à nous contacter et nous faire part de votre projet : nous sommes à votre disposition pour vous conseiller et étudier toute demande particulière aux meilleures conditions. Départ de province possible. Nous consulter.