Guinée-Bissau Sénégal Mauritanie Grande traversée africaine (A409)

30 jours - 6 à 12 participants

Cette grande expédition nous mène des dunes du Sahara à l'Océan sur le trajet des oiseaux migrateurs. Les montagnes du Djebel Saghro, les vastes étendues sablonneuses du Sahara occidental et de Mauritanie, les savanes et forêts sacrées de Casamance jusqu'aux mangroves et lagunes de Guinée… Des peuples multiples, une grande variété d'écosystèmes, des sites mythiques jalonnent notre parcours et participent à cette grande aventure africaine.

Points forts

  • Traversée des principaux milieux naturels et culturels du continent africain
  • La variété des paysages: montagnes, oasis, déserts, lagunes, forêts, mangroves...
  • Une expédition transsaharienne hors-piste
  • Des rencontres avec de nombreuses ethnies Reguibat, Maures, Djiola, berbères...
  • La visite de Chinguetti en Mauritanie classée au patrimoine mondial de l'UNESCO
  • Le Parc National de Djoudjl, site de nidification de plus d'un million d'oiseaux
  • Des spectacle de danses et rites ancestraux
  • La navigation dans l'Archipel méconnu des Bijagos

Votre voyage jour par jour

  • Jour 1 Envol pour Marrakech

    Envol pour Marrakech. Arrivée à l'aéroport et transfert à l'hôtel Novotel. Nuit.


  • Jour 2 Marrakech - Haut Atlas - Ouarzazate

    Départ matinal vers le sud pour traverser le Haut Atlas. Nous quittons la route principale pour découvrir les villages berbères reculés dans les montagnes.



    Notre itinéraire traverse le col de Tizi-N-Tichka (2 260 m). Au pied du versant sud du Haut Atlas, arrêt à Aït-ben-Haddou, joli village fortifié.



    Arrivée dans la soirée à Ouarzazate aux portes du désert. Dîner et nuit à l'hôtel.


  • Jour 3 Ouarzazate - Djebel Saghro - Oasis de Zagora

    Départ matinal. Un chemin escarpé nous conduit de vallées en vallées sur de grandes routes montagneuses (à plus de 2 000 m d’altitude) à la découverte des régions les moins visitées du Djebel Saghro. Pics montagneux, roches tabulaires parsemés de quelques tentes nomades et de petits villages berbères. Visite d'un site d'art rupestre ancien constitué de centaines de graffitis datant de milliers d'années, témoins silencieux des peuples vivant dans ces régions avant la désertification. 



    Arrivée dans la soirée à l’oasis de Zagora. Dîner et nuit à l'hôtel.


  • Jour 4 Oasis de Zagora – Mhamid

    Nous arrivons dans l’oasis et le lit du fleuve Drâa - une longue bande continue de végétation luxuriante entourée de sable ocre. 



    Notre aventure saharienne commence à Mhamid. Nous pénétrons dans l’Erg Chegaga, une région de hautes dunes. Dîner et nuit dans un confortable camp de toile.


  • Jour 5 Mhamid - Lac d’Iriki – Icht

    Nous poursuivons à travers les cordons dunaires jusqu'au  lac salé d’Iriki puis Icht en fin d'après-midi. Nuit en camp de toile dans le désert.


  • Jour 6 Icht - Guelmim - Tan Tan

    Route pour Guelmim, ancienne étape caravanière.



    De là, la route longe la côte pour suivre les « routes migratoires » des oiseaux du paléo-arctique qui émigrent en Afrique chaque année pendant cette saison. Visite d'un fort militaire fantôme qui, jusqu’à aujourd’hui, « surveille » l’ancienne frontière entre le protectorat français du Maroc et le Sahara espagnol. Arrivée dans la soirée à l'hôtel Ksar Tafnidilt et installation pour deux nuits.


  • Jour 7 Tan Tan - Région de l’estuaire du Fleuve Draa - Tan Tan

    Nous franchissons un cordon de dunes raides pour arriver dans la région de l’estuaire du fleuve Drâa.



    Balade le long d’une plage de sable blanc. Nous rencontrons de petites cabanes temporaires de pêcheurs, des postes militaires fantômes de l’époque coloniale et des chameaux au coeur d’un paysage de dunes vierge et sauvage… Entre les falaises et l’océan, nous nous frayons un chemin dans le sable puis le long du lit du fleuve dans un grand canyon. Retour dans la soirée et nuit à l’hôtel Ksar Tafnidilt.


  • Jour 8 Tan Tan – Lagune de Naila – Tarfaya

    A partir de Tan-Tan, la route se poursuit entre Sahara et mer. Arrivée à la lagune de Naïla, la plus grande lagune salée du Maroc (6 000 ha), séparée de l’océan par des cordons dunaires et ouvrant sur la mer. A bord d’un bateau de pêche local, nous explorons les rives les plus éloignées. Cette zone protégée, point de repos important sur les routes migratoires, peut accueillir plus de 20 000 oiseaux tels que flamants, cormorans, mouettes, hérons… Arrivée dans la soirée à Tarfaya sur le Cap Juby. Elle accueille le Musée Antoine de Saint-Exupéry que nous visitons. Nuit à l'hôtel Casamar.


  • Jour 9 Tarfaya - Laayoune - Désert de Tiris Zemmour

  • Jour 10 Tarfaya - Laayoune - Désert de Tiris Zemmour

    Route pour Laayoune. Nous retrouvons notre guide local, un nomade de l’ethnie Sahrawi, qui nous accompagnera pendant trois jours pour une vraie traversée dans le désert du Sahara Occidental. Cette région fait partie de l'ex-colonie espagnole du Sahara Occidental et a été le témoin d’une longue guerre entre le Front Polisario et l’armée marocaine. Depuis la deuxième moitié des années 1970, suite à la “Guerre du Sable” qui a duré quinze ans, cette région a été interdite aux voyageurs. Jusqu'à présent, aucun traité de paix n'a été signé mais le cessez-le-feu est respecté et nous pouvons nous y rendre en toute sécurité. Nuit en campement dans le désert.


  • Jour 11 Désert de Tiris Zemmour - Dakhla

    Durant notre expédition transsaharienne hors-piste, nous franchissons de grandes dunes et passons par des puits et des campements d'éleveurs de chameaux, les nomades Reguibat.



    Dans l’après-midi, nous suivons une route qui nous mène vers l’océan. Arrivée à Dakhla et installation pour deux nuits à l'hôtel Doumss.


  • Jour 12 Dakhla - Péninsule de Rio de Oro

    Le Rio de Oro (Rivière d’Or) est une embouchure de 40km située entre des falaises et des dunes. Diverses couleurs le caractérisent : le bleu de l’océan, le blanc des bancs de sable, le vert des champs d'algues et le jaune des dunes. Grâce à la beauté de ce paysage, la ville de Dakhla, capitale de la région de Rio de Oro, est un endroit très particulier. Cette petite ville a été fondée par les navigateurs espagnols en 1502 sous le nom de Villa Cisneros. 
    Excursion au port de pêche coloré et le long de la côte avant de déjeuner dans une ferme d’élevage d'huîtres. Retour à l’hôtel. Dîner dans un restaurant typique. Nuit à l'hôtel Doumss.


  • Jour 13 Péninsule de Rio de Oro - Camp militaire de Guerguerat - Nouadhibou

    Continuation vers le sud. Notre route relie l’Afrique du nord et l’Afrique noire et traverse le Tropique du Cancer.
    Arrivée au camp militaire de Guerguarat pour tarverser la frontière, la seule ouverte entre le Maroc et la Mauritanie. Après les formalités douanières, nous roulons quelques kilomètres dans un « no-man land ». 
    Arrivée dans la soirée à Nouadhibou. Dîner et nuit à l'hôtel Elmedina.


  • Jour 14 Nouadhibou - Désert - Région d'Inchiri

  • Jour 15 Nouadhibou - Désert - Région d'Inchiri

    Départ tôt le matin pour deux jours d'exploration.
    Avec notre guide local, nous suivons notre itinéraire hors-pistes au milieu d’un océan de sable dans la région d’Inchiri, une des régions les moins connues du désert mauritanien. Des GPS, des cartes et des compas nous aideront à trouver notre chemin dans un univers géologique vierge.
    Nous nous dirigeons vers le Nord-Est puis vers le Sud-Est pour traverser des corridors parmi des cordons de dunes. La beauté du paysage, le silence et l’immensité nous permettent de profiter d’une véritable expérience saharienne. Nous découvrons les traces d’une ancienne présence humaine : outils en pierre, restes de poteries, des témoins silencieux de gens qui y ont vécu il y a très longtemps, avant même la désertification. A l'apparition de quelques pâturages, nous rencontrons des peuples isolés de nomades habitant à la limite de la région d’Inchiri.
    Nuits dans notre campement mobile.


  • Jour 16 Région d'Inchiri - Adrar - Chinguetti

    Nous traversons les paysages les plus spectaculaires de la Mauritanie: vallées, hautes montagnes, dunes de sable doré, pics de roches rouges sablonneux et villages en argile. Arrivée à l'Erg Amatlich, l’un des plus beaux de la région, et découverte des oasis éloignées. 
    Dans l‘après-midi, nous atteignons Chinguetti, l’oasis la mieux préservée en Mauritanie. 
    Dîner et installation pour deux nuits à l'hôtel La Gueila.


  • Jour 17 Chinguetti

    Journée entière consacrée à la visite de Chinguetti. Fondée à la fin du XIIIe siècle, ce fut un important centre de commerce caravanier entre l'Afrique du nord et l'Afrique noire. Cette oasis témoigne d'un mode de vie traditionnel et de la culture nomade de la population. Nous y découvrons une ancienne collection de manuscrits.  Retour et nuit à l'hôtel La Gueila.


  • Jour 18 Chinguetti - Ouadane - Chinguetti

    Journée consacrée à la découverte de Ouadane, l'oasis la plus reculée de Mauritanie, un avant-poste dans le vide du désert. Principalement en ruines, certaines de ses maisons en pierre perchées sur la colline rocheuse entourée de l'immensité du Sahara sont encore habitées. Dans le temps, cette ville a été un important point de commerce caravanier entre le Maghreb et l'Afrique noire.
    Retour à Chinguetti, dîner et nuit à La Gueila.


  • Jour 19 Chinguetti - Nouakchott

    Nous continuons notre route dans le désert.
    Arrivée dans la soirée à Nouakchott, capitale de la Mauritanie et l’une des plus grandes villes du Sahara. Dîner et nuit à l'hôtel Halima.


  • Jour 20 Nouakchott - Parc national de Djoudj - Saint-Louis

    Départ vers le Sénégal avant de rejoindre le Parc National de Djoudj, classé au Patrimoine mondial.
    Le parc est une oasis naturelle qui s’étend sur quelques centaines de kilomètres carrés partiellement inondés. Ce « paradis humide » est le meilleur habitat et site de nidification de plus d’un million d'oiseaux migrateurs et résidents.
    Excursion en bateau. Nous poursuivons vers Saint-Louis.
    Dîner et nuit à l’hôtel de la Poste.


  • Jour 21 Saint-Louis - Lompoul

    Visite de Saint-Louis, charmante vieille ville qui fut la première capitale des colonies de l'Afrique Occidentale française. Balade en calèche et à pied pour découvrir ses ruelles coloniales. Départ en fin de matinée vers le sud. Nous parcourons une centaine de kilomètres sur la plage entre vagues, mouettes et petits villages de pêcheurs. En quittant la plage et après avoir franchi quelques dunes, nous arrivons à Lompoul
    Dîner et nuit en camp de toile dans le désert, à l'Ecolodge de Lompoul.


  • Jour 22 Lompoul - Lac Rose

    Route pour le Lac Rose, lac d'eau salée entouré de dunes. L'eau y est dix fois plus salée que celle de l’océan en raison de la teneur élevée en minéraux, d'où sa couleur rosée. Plus de 600 travailleurs récoltent ici le sel de façon traditionnelle. 

    Dans l’après-midi, excursion en 4×4 sur la plage et sur des kilomètres de sable à la découverte du plus grand village de pêcheurs du Sénégal, où plus de 4 500 pirogues en bois apparaissent sur les rives avec leurs prises de la journée. 
    Montée à bord d’une charrette tirée par un âne et rencontre avec les pêcheurs, les artisans construisant les grandes pirogues et les peintres les décorant.



    Dîner sur place, face au petit port et nuit à la Maison Municipale ou similiaire.


  • Jour 23 Lac Rose - Dakar - Ile de Gorée - Dakar

    Nous embarquons dans un ferry pour un court trajet vers l’île de Gorée, en face de Dakar. À Gorée, les esclaves étaient entassés puis expédiés par bateaux vers le continent américain. Certains bâtiments restaurés témoignent de ces tristes temps. Toutefois, Gorée est devenue une destination très agréable pour les locaux et pour les étrangers.
    Retour au port de Dakar et visite de la ville. 
    Dakar et visite de la ville. Cette grande ville africaine fut le centre du « renouveau » politique, intellectuel et artistique après l’indépendance du Sénégal et est aujourd’hui une métropole africaine vivante. Visite du “Plateau”, le Palace Présidentiel, et des marchés traditionnels.



    Dîner et nuit à l'hôtel Le Relais.


  • Jour 24 Dakar - Banjul

    Départ matinal pour la frontière avec la Gambie, traversée en ferry «très local» et déjeuner à Banjul, la capitale du pays. Après un temps politique tourmenté, la Gambie est à nouveau stable. Visite du centre-ville, l'intéressant musée national.
    Arrivée à l'Hôtel Senegambia, situé dans un grand parc où il est possible de voir 70% des espèces d'oiseaux du pays et où les singes errent librement.
    Nuit à l'hôtel confortable Senegambia  


  • Jour 25 Banjul - Casamance - Ziguinchor

    Dès le matin, courte observation des oiseaux avec un guide, avant de rejoindre la frontière avec la Casamance, la région sud du Sénégal.
    En fin d'après midi, nous arrivons dans un village éloigné pour assister à la danse des masques sacrés Djiola. Ces masques appartiennent à une société secrète. L’identité des danseurs demeure secrète. Tans-tans, danses et une foule colorée animent le petit village. 
    Nuit à l’hôtel Kadiandoumange, situé sur la rive du grand fleuve Casamance.


  • Jour 26 Ziguinchor - Région des Manjaques

    Arrivée à la frontière de la Guinée Bissau. Après les formalités d’entrée, nous continuons vers la région habitée par les Manjaques. Cette ethnie appelle « Gendiman » ses traditions animistes qu’elle préserve et pratique toujours. Visite des petits villages cachés dans la forêt à la découverte des poteaux en bois sculptés appelés « Pecab » et représentant les esprits des ancêtres, conservés dans des sanctuaires appelés « Cab Balugun ».



    Avec la permission des villageois, nous pouvons admirer les sculptures sacrées en bois datant de plusieurs générations et de styles divers. C’est une rare opportunité d’apprécier l’art tribal dans son contexte culturel original. Dîner et nuit à l’hôtel Mar Azul.


  • Jour 27 Région des Manjaques - Archipel des Bijagos - île d'Orango

    Nous embarquons sur notre hors-bord pour trois jours de navigation à la découverte de l’Archipel des Bijagos. C'est le plus important d’Afrique avec ses 88 îles et îlots, dont seulement 21 sont habités en permanence. Grâce à ses paysages idylliques, à la faune exceptionnelle et à ses authentiques cultures tribales, les Bijagos sont considérés aujourd’hui comme un véritable « bijou géographique ».



    Nous assistons à la performance de la Vaca Bruto (taureau sauvage), le plus spectaculaire masque Bijago. Durant les cérémonies de la Vaca Bruto, des danseurs incarnent l’esprit du masque avec un grand réalisme : ils s’inclinent, le visage contre la terre, comme un véritable animal sauvage le ferait. Le masque représente un homme en pleine possession de sa force physique mais toujours avec immaturité car il n’a pas encore passé les initiations finales. Tous les villageois assistent à cette fascinante cérémonie.



    Dîner et nuit sur l’île d’Orango, à l'Orango Parque Hotel.


  • Jour 28 Ile d'Orango - île de Rubane

    L’île d’Orango fait partie du Parc Natural de Orango. Elle est couverte par une savane et connue pour la présence d’une espèce rarissime d’hippopotames vivant dans l’eau salée. Ces mammifères vivent en effet dans les eaux salées de forêts de palétuviers. Arrivée dans la soirée sur l’île de Rubane. Nuit à l'hôtel Ponta Anchaca.


  • Jour 29 île de Rubane - île de Bolama - Bissau - vol retour (nuit en vol)

    Au petit matin, nous commençons le retour vers le continent. Arrêt à l’île de Bolama qui fut la première capitale de la Guinée portugaise entre 1871 et 1941, avant d’être transférée à Bissau. Les autochtones s’y sont installés lors du départ des portugais.
    Bolama fut construite sur le modèle d’un « Castrum Romane » (citadelle romaine). Aujourd’hui ses grandes avenues ensoleillées sont silencieuses, ses larges places vides, ses fontaines asséchées et une végétation abondante déborde des jardins.
    On y découvrira encore quelques majestueux bâtiments administratifs de style néo-palladien dont le palais du gouverneur aux grandes colonnes néoclassiques.
    Bolama est caractérisée par une atmosphère surréaliste de ville fantôme bien qu'elle soit habitée. Dans l’après-midi, nous rejoignons Bissau, la capitale du pays. Au port de Bissau, nous retrouvons nos véhicules pour une brève visite de la ville et des quartiers anciens. Dans la soirée, nous passons dans un hôtel proche de la place Baiana, le quartier le plus animé de la ville, avant le transfert à l’aéroport. Vol retour.


  • Jour 30 Vol retour

    Arrivée à destination.



     









    Ce voyage a été conçu et sera réalisé en collaboration avec notre agence locale qui partage notre idée et notre conception du voyage authentique. Il se pourra donc que certains départs réunissent des participants d'autres nationalités. Votre accompagnateur est dans tous les cas francophone.


     


Dates et prix

6 / 8 participants9 / 12 participants

Du vendredi 13 novembre 2020 au samedi 12 décembre 2020

9995 €9695 €

Supplément chambre individuelle : 995 €

Nos prix comprennent :

  • Vols internationaux, toutes taxes comprises
  • Tous transports terrestres et maritimes
  • 4x4 climatisé, type Toyota
  • Hôtels 3* normes locales, maison d'hôtes, camp fixe tout confort et bivouac tout équipé
  • Pension complète et eau à volonté
  • Notre guide francophone, spécialiste des destinations
  • Toutes visites et excursions

Vous avez des questions, une demande particulière ? Vous voyagez en famille ou entre amis ?

Vous êtes une ou plusieurs familles (ou un groupe d'amis) et désirez réaliser un itinéraire selon un programme plus adapté à vos souhaits ou à une autre date. N'hésitez pas à nous contacter et nous faire part de votre projet : nous sommes à votre disposition pour vous conseiller et étudier toute demande particulière aux meilleures conditions. Départ de province possible. Nous consulter.

Autres circuits

  • Guinée-Bissau 12 jours

    L'Archipel des Bijagos, des îles sacrées (A208)

    Quelques points forts :

    • Les balades à pied et en bateau dans les bras de mer, bordés de mangroves
    • Des lodges très agréables et authentiques
    • L'observation d’une riche avifaune (hérons cendrés, tisserins, dendrocygnes)
    • L’abondance de la faune (oiseaux, hippopotames, singes) et la ponte des tortues
    • La culture préservée de l’ethnie Bijago
    • La rencontre avec les Bijagos dans les villages