Sénégal Guinée-Bissau Côte Ouest Africaine (A561)

14 jours - 4 à 12 participants
Marché à Dakar
Marché à Dakar
île de Bolama (Guinée Bissau)
île de Bolama (Guinée Bissau)
Danse Diola
Danse Diola
ville d'Elinkine (Sénégal)
ville d'Elinkine (Sénégal)
"Pecab" de l'ethnie Manjaco (guinée Bissau)
"Pecab" de l'ethnie Manjaco (guinée Bissau)
Désert du Ferlo (Sénégal)
Désert du Ferlo (Sénégal)
île Rubane (Guinée Bissau)
île Rubane (Guinée Bissau)
SIne Ngayene (Sénégal)
SIne Ngayene (Sénégal)
Ponte des tortues, île Poilao (Guinée Bissau)
Ponte des tortues, île Poilao (Guinée Bissau)
Mosquée de Touba (Sénégal)
Mosquée de Touba (Sénégal)
Danse
Danse
Bateau de pêche typique
Bateau de pêche typique
Marché à Dakar
île de Bolama (Guinée Bissau)
Danse Diola
ville d'Elinkine (Sénégal)
"Pecab" de l'ethnie Manjaco (guinée Bissau)
Désert du Ferlo (Sénégal)
île Rubane (Guinée Bissau)
SIne Ngayene (Sénégal)
Ponte des tortues, île Poilao (Guinée Bissau)
Mosquée de Touba (Sénégal)
Danse
Bateau de pêche typique

Nous descendrons la côte ouest africaine, des sites les plus connus (Gorée, la porte vers l’esclavage ; Saint Louis et l’AOF ; Dakar, chaudron artistique de peintres et de sculpteurs) jusqu’au plus près des éleveurs nomades, des villages reculés. Nous côtoierons les religions traditionnelles animistes, les rois tribaux, les masques, les tribus isolées... Le tout, en minibus climatisé, en 4x4, calèche, char à dos d'âne, taxi local, ferry, bateau local ou hors-bord...

Points forts

  • La nature exubérante de la Casamance, sa culture animiste et ses masques de cérémonie
  • La multiplicité des ethnies : Peuls, Toucouleurs, Wolofs, Diolas, Bédiks, Bassaris, Bijagos
  • Les sites classés par l'UNESCO : les cercles mégalithiques de Sine Ngayene, Gorée, Saint-Louis, le parc National des Oiseaux du Djoudj
  • La ponte des tortues de novembre à décembre sur l'île de Poilao
  • La culture préservée de l’ethnie Bijago
  • La rencontre avec les Bijagos dans les villages

Votre voyage jour par jour

  • Jour 1 Vol pour Dakar

    Envol pour Dakar. Arrivée à l'hôtel Djoloff. Dîner libre.


  • Jour 2 Dakar - Ile de Gorée

    Dakar est devenue le centre du renouveau politique, artistique et intellectuel depuis l'indépendance. Visite du musée des civilisations noires, de la Cathédrale Notre Dame des Victoires et de la Place des Souvenirs. Déjeuner dans un restaurant typique. Arrivée au port de Dakar pour embarquer sur un ferry et passer une nuit sur l'île de Gorée. Mini tour nocturne de Gorée



    Nuit à l'hôtel Municipal ou similaire


  • Jour 3 Ile de Gorée - Lac Rose (ferry et route 100 km, environ 3h de route)

    Se réveiller à Gorée avant que la foule n'arrive est un plaisir, en flânant dans les petites ruelles pavées de cette colonie historique. A l'époque, les esclaves de Gorée étaient entassés, puis expédiés vers les Amériques. Malgré ce lourd passé, Gorée, totalement restaurée, est aujourd'hui un endroit très agréable et branché avec son architecture ancienne, ses nombreux restaurants et boutiques... Ferry pour Dakar et transfert au Lac Rose, un lac d'eau salée peu profond entouré de dunes, également connu sous le nom de Lac Retba. L'eau y est dix fois plus salée que dans l'océan et grâce à sa forte concentration, le lac souvent se teint de rose. Plus de 600 ouvriers collectent le sel de manière traditionnelle. Le long de la côte, nous découvrons le plus grand village de pêcheurs du Sénégal ; plus de 4500 pirogues en bois peint arrivent sur le rivage avec la prise du jour ... Nous délaissons nos véhicules pour un char tiré par un âne, moyen de transport moins intrusif et amusant, pour approcher le pêcheur vendant aux femmes du marché local, rencontrer les artisans creusant les grandes pirogues, les peintres les décorant avec des couleurs vives et, si nous sommes chanceux, le "saint local" pour la bénédiction finale avant de lever les voiles...
     



    Nuit à l'hôtel le Tarza



     


  • Jour 4 Lac Rose - Saint-Louis (210 km, environ 5h de route)

    Saint-Louis est une charmante vieille ville qui fut la première capitale des colonies françaises d'Afrique de l'Ouest (AOF). Elle a été l'ancienne base de l'opération pionnière "Aéropostale" par avion entre l'Europe, l'Afrique et l'Amérique du Sud. Saint-Exupéry, le célèbre auteur du "Petit Prince", a été l'un des pilotes de l'Aéropostale suivant cette voie. La meilleure façon de visiter les ruelles étroites de Saint-Louis est par calèche, tout comme les locaux, et marcher dans les quartiers des pêcheurs. Il est temps de flâner dans les petites avenues et de profiter de l'atmosphère unique de cette vieille ville.  
    Nous passerons la nuit à l'hôtel historique de la ville - construit en 1895 et maintenant entièrement rénové - c'est ici que tous les pilotes de l'Aéropostale descendaient d'habitude.



    Nuit à l'hôtel de la Poste ou similaire.


  • Jour 5 Saint-Louis - Parc du Djoudj - Désert du Ferlo (150 km, enviton 4h de route)

    Tôt le matin, départ vers le nord pour découvrir le Parc National des Oiseaux du Djoudj, une oasis naturelle formée par des centaines de kilomètres de terres partiellement inondées qui a été déclarée site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce « paradis humide » accueille plus de 400 espèces, les pélicans et les flamants roses sont les plus communs, tandis que les fauvettes aquatiques sont un peu moins visibles. Migrant ici d'Europe, ce parc est leur site d'hivernage le plus important découvert à ce jour. En dehors des oiseaux, il y a aussi un large éventail de la faune tels que phacochères et crocodiles. Excursion en bateau à moteur menée par un guide-ornithologue local.
    Selon la saison, compte tenu du temps des migrations et du niveau d’eau, la visite à Djoudj peut être remplacée par une expérience similaire à la Langue de Barbarie.
    Dans l'après-midi, continuation vers le désert du Ferlo pour découvrir la région aride où les tribus nomades Fulani conduisent de larges troupeaux de zébus. Les Fulani (aussi appelés Peuls) sont la plus grande tribu nomade des savanes ouest-africaines, vivant dans une vaste zone allant du Sénégal au Tchad. Leurs origines sont encore emplies de mystère, mais ils partagent tous un culte commun et aristocratique pour la beauté et l'élégance. Un guide local nous rejoindra pour visiter les villages et les abris voisins. Lorsque les troupeaux reviendront, nous pourrons peut-être être invités à assister au processus de la traite.
    Nuit en hutte.


  • Jour 6 Désert du Ferlo - Kabacoto (240 km, environ 5h de route)

    La rarement visitée ville sainte de Touba est le bon endroit pour apprécier l'hospitalité d'une confrérie africaine. Les habitants de Touba pratiquent le Mouridisme et la ville elle-même est une sorte d'état théocratique au sein de l'État, gouverné par un calife. Le fondateur de la fraternité Mouride était un Soufi nommé Amhadou Bàmba Mbake et aujourd'hui encore les Mourides ont un impact social et économique important au Sénégal. Grâce à leur vision pacifique (et africaine) de l'Islam, le Mouridisme est devenu le bastion qui protège le Sénégal de l'Islam radical. Pendant le festival annuel, la ville reçoit la visite de quatre millions de pèlerins. Les Mourides sont ouverts à tout intérêt pour leurs traditions. Cependant, Touba est une ville sacrée. Tous les visiteurs doivent respecter les règles traditionnelles. Donc nous devons respecter un code vestimentaire adéquat, ne pas fumer, ne pas boire d'alcool et ne pas écouter de musique pendant la visite. Si vous suivez ces règles simples, vous serez naturellement accueillis. Un Baye Fall, du nom de tout membre d’une branche particulièrement originale du Mouridisme, nous accompagnera au cours de la visite.



    Nuit à l'hôtel Kabacoto Safari ou similaire.


  • Jour 7 Touba - Banjul (240 km, environ 6h de route)

    Départ au petit matin, nous allons quitter la route principale pour découvrir le site mégalithique de Sine Ngayene composé de 52 cercles de pierres érigées, comprenant un double cercle. Avec un total de 1102 pierres sculptées, ce site unique a été reconnu par l'UNESCO. Après les formalités douanières en Gambie, nous nous dirigerons vers les rives nord de l'estuaire de la Gambie où nous rejoindrons un ferry avec une foule colorée pour traverser cette grande rivière. Arrivée à Banjul.



    Nuit à l'hôtel Atlantic ou similaire.


  • Jour 8 Banjul - Ziguinchor (160 km, environ 4h de route)

    La Gambie est réputée comme destination d'observation des oiseaux. Avec un guide ornithologique, nous découvrirons différentes espèces d'oiseaux africains dans leur habitat. Route vers la frontière sud avec la région de Casamance au Sénégal.
    Nous quitterons la voie principale pour rejoindre un village isolé. Nous déjeunons dans le village, repas préparé par une famille locale pour profiter de la gastronomie sénégalaise et améliorer l’économie de la communauté locale.
    Dans l’après-midi, des masques quittent la forêt sacrée (où seuls les initiés sont admis) pour danser devant une foule enthousiaste. Les masques font partie des traditions de la culture animiste Diola et Malinkè : les gens respectent et craignent les masques, les considèrent comme des esprits qui jouent un rôle important dans la découverte de solutions en cas de conflit entre villageois...
    Arrivée en soirée à notre hôtel confortable sur les rives du fleuve Casamance qui sera notre base pour deux jours dédiés à découvrir la région.



    Nuit à l'hôtel Kadiandoumagne ou similaire.


  • Jour 9 Ziguinchor - Villages Diola - Ziguinchor (150 km, environ 4h de route)

    Nous quitterons la route principale pour visiter un bâtiment fortifié en argile encore habité par une grand famille patriarcale Diola, un exemple très intéressant d'architecture sculpturale africaine traditionnelle. Ces maisons d’argile et de bois, qui laissent entrer la lumière par un trou central dans le toit, sont connues sous le nom de “maisons impluvium” – variante africaine de l’ancienne maison romaine – dont la fonction était de protéger ses occupants des attaques venues de l’extérieur. Nous serons reçus par un Roi du Royaume Diola. Après les salutations protocolaires, le roi, c'est-à-dire le souverain sacrificateur qui détient à la fois le pouvoir politique et le pouvoir mystique, répondra à nos questions sur les règles traditionnelles de la société Diola.
    Retour à Ziguinchor dans la soirée.



    Nuit à l'hôtel Kadiandoumagne ou similaire.



     


  • Jour 10 Ziguinchor - Bula - Bissau (220 km, environ 7 heures de route et 3 heures de navigation

    Départ matinal pour une longue journée de transition. Passage de la frontière avec la Guinée Bissau. La route nous mène vers le sud et un ecosystème unique où les Bolon (bras de mer) pénètrent la terre sur plus de 100m, créant une vaste zone d'inondation temporaire. Les frontières entre l'eau salée, la terre et l'eau douce sont incertaines et changent avec les marées. Sur le chemin de Bissau, nous nous arrêtons à Bula pour rencontrer un roi traditionnel, appelé Regolo, et découvrir la culture de sa tribu.



    Dîner et nuit à l'hôtel Dunia Azalai


  • Jour 11 Quinhamel - Ile de Rubane (4h de navigation)

    Départ le matin sur un hors-bord pour un voyage de trois jours dans l’Archipel Bijagos pour y découvrir des îles lointaines et des installations humaines isolées. L’Archipel Bijagos est situé à approximativement 60 km des côtes et compte 88 îles (dont seules 21 sont habitées en permanence). Il constitue le plus grand archipel d’Afrique. Avec ses paysages sauvages et vierges, sa faune unique et sa culture tribale, les Bijagos sont un « bijou géographique ».
    Visite de l’île de Bolama, l'ancienne capitale de la Guinée portugaise de 1871 à 1941, avant d'être déplacée à Bissau. Quand les Portugais sont partis, les indigènes sont venus occuper la ville qui est en train de s'effondrer et est partiellement envahie par la végétation tropicale. La citadelle a été construite suivant les plans d'un « Castrum Romanum » (citadelle romaine). Aujourd'hui, nous pouvons voir des avenues léthargiques, des places vides, des fontaines sèches, des jardins en brousse et de charmants bâtiments administratifs de style néo-palladien. Dans le patio du grand palais du gouverneur, les chèvres broutent l'herbe paisiblement. Bolama, bien qu'habité, est plongé dans l'atmosphère féerique d'une ville fantôme.
    Arrivée à l’île de Rubane.



    Nuit à l'hôtel Poncha Anchaca ou similaire.


  • Jour 12 Ile de Rubane ou les îles de Meio et Poilao

    Selon la date du voyage, cette journée propose deux programmes différents.



    Soit la cérémonie du masque Vaca Bruto. Si la date de la visite est concomitante au masque de Vaca Bruto : matinée de détente ou promenade pour visiter l’arrière-pays de l’île de Rubane et son petit village. Après le déjeuner, visite du plus grand village de l’archipel, Bubaque, le seul relié au continent par un ferry une fois par semaine : ruelles non pavées, un petit marché coloré, bars et commerçants locaux et le petit musée ethnographique dédié à la culture des Bijagos. Après la visite, nous atteindrons un village isolé pour assister aux cérémonies d’initiation au masque de Vaca Bruto avec une grande participation des villageois.



    Soit la nidification des tortues. Si la date de la visite est concomitante à la nidification des tortues : visite du plus grand village de l’archipel, Bubaque, le seul relié au continent par un ferry une fois par semaine. Ruelles non pavées, un petit marché coloré, les bars et les commerçants locaux et le petit musée ethnographique dédié à la culture bijagos. Navigation en direction de l’île du Sud, arrêt à Meio une île vierge et inhabitée où nos empreintes sur le sable seront les seules traces humaines. Arrivée à l’île de Poilao. Dans la nuit, avec la marée haute, les tortues émergeront de l’océan ; nous devons rester silencieux et ne pas utiliser de lampe de poche directe qui peut effrayer les tortues…



    Retour tardif sur l'île de Rubane et nuit à l'hôtel Ponta Anchaca.


  • Jour 13 Ile de Rubane

    Journée de détente pour profiter du mode de vie de l’archipel : détente sur la plage sauvage ou à la piscine, ou encore exploration à pied des villages et de la végétation luxuriante.
    En option non inclus : excursion d’une journée sur l’île d’Orango pour observer les hippopotames (voir les hippopotames n’est pas garanti).



    Nuit à l'hôtel Ponta Anchaca ou similaire.



     


  • Jour 14 Ile de Rubane - Bissau (5h de bateau) - Vol retour

    Départ matinal pour rejoindre Bissau et l'aéroport. Vol retour.



     


Dates et prix

4 / 5 participants6 / 12 participants

Du vendredi 5 avril 2024 au jeudi 18 avril 2024

6845 €6245 €

Du vendredi 8 novembre 2024 au jeudi 21 novembre 2024

6845 €6245 €

Du vendredi 27 décembre 2024 au jeudi 9 janvier 2025

7145 €6545 €

Supplément chambre individuelle : 540 €

Nos prix comprennent :

  • Vols internationaux, toutes taxes comprises
  • Tous transports terrestres
  • Minibus, climatisé, 1 fenêtre par personne
  • Hôtels 3 et 4* normes locales
  • Pension complète et eau minérale à disposition
  • Notre guide francophone
  • Toutes visites, excursions, spectacles, cérémonies et fêtes

Vous avez des questions, une demande particulière ? Vous voyagez en famille ou entre amis ?

Vous êtes une ou plusieurs familles (ou un groupe d'amis) et désirez réaliser un itinéraire selon un programme plus adapté à vos souhaits ou à une autre date. N'hésitez pas à nous contacter et nous faire part de votre projet : nous sommes à votre disposition pour vous conseiller et étudier toute demande particulière aux meilleures conditions. Départ de province possible. Nous consulter.

Autres circuits

  • Sénégal Guinée-Bissau 15 jours

    Côte Ouest Africaine (A561A)

    Quelques points forts :

    • Le carnaval en Guinée Bissau
    • La nature exubérante de la Casamance, sa culture animiste et ses masques de cérémonie
    • La multiplicité des ethnies : Peuls, Toucouleurs, Wolofs, Diolas, Bédiks, Bassaris, Bijagos
    • Les sites classés par l'UNESCO : les cercles mégalithiques de Sine Ngayene, Gorée, Saint-Louis, le parc National des Oiseaux du Djoudj
    • La culture préservée de l’ethnie Bijago
    • La rencontre avec les Bijagos dans les villages