Cambodge L'eau, les hommes, les dieux (C360)

17 jours - 4 à 8 participants
Cambodge - Battambang
Cambodge - Battambang
Cambodge
Cambodge
Cambodge - Angkor - Ta Prohm
Cambodge - Angkor - Ta Prohm
Cambodge - Battambang
Cambodge - Battambang
Cambodge - Rivière Sangker
Cambodge - Rivière Sangker
Cambodge - Battambang
Cambodge
Cambodge - Angkor - Ta Prohm
Cambodge - Battambang
Cambodge - Rivière Sangker

Au Cambodge, l'eau et la terre ne font qu'un. C'est de cette eau nourricière que naquit la puissance de l’empire khmer, dont la réalisation la plus aboutie fut la naissance, au cœur de la jungle, de cités religieuses aux temples richement sculptés. La rencontre avec tribus des hauts plateaux, citadins connectés et paysans des plaines nous fait toucher du doigt l'âme de ce peuple lumineux.

Points forts

  • Kampot et Kep, sur le golfe de Siam où plane le souvenir de Marguerite Duras
  • Les temples de Preah Vihear (UNESCO), Koh Ker et Beng Mealea, hors des sentiers battus
  • La visite du temple de Bantey Srei avec Olivier Cunin, chercheur attaché à l'EFEO
  • La rencontre avec les élèves du cirque PHARE à Battambang, un projet unique
  • Plusieurs jours sur le site d’Angkor (UNESCO) dont un survol en ballon captif
  • Une nuit en maison paysanne
  • Une fenêtre garantie par personne dans le véhicule

Votre voyage jour par jour

  • Jour 1 Envol pour Phnom Penh (vol de nuit)

    Départ pour Phnom Penh via Hanoï. Nuit en vol.
     


  • Jour 2 Phnom Penh

    Arrivée dans la matinée à la capitale. La ville se trouve au centre d’un espace privilégié, au confluent des quatre bras du Mékong...Un joli parcours dans le cœur de la cité, entre le Vat Phnom et le Palais Royal, vous permet de prendre pied dans le pays, son histoire, sa société, sa religiosité, et d’en mesurer la complexité.  Le Palais Royal entouré de grands murs ocres crénelés de blanc et la fameuse Pagode d’Argent, riche de ses bouddhas d’or et de diamants, sont précisément situés dans l’axe du confluent des quatre bras, où le roi présidait aux évènements sacrés du calendrier, où l’on flâne volontiers pour s’imprégner de l’atmosphère bon enfant du Cambodge d’aujourd’hui.
    Nuit à l'hôtel de charme Villa Langka. 
     


  • Jour 3 Phnom Penh - Kampot (150 km)

    Poursuite de la visite de Phnom Penh avec la visite du Musée National qui abrite la plus belle collection d'art khmer au monde. Vous pourrez y contempler une statuaire qui parait autrefois les temples khmers, des Harhara de pierre polie datant du VIe siècle aux splendides bouddhas de bois polychrome du XVIe siècle. En semaine, l'art gracieux des rimbambelles d'apsaras décorant les temples s'incarne ici, avec le ballet des élèves de l'école de danses traditionnelles khmères, sous la houlette d'un vieux professeur haut en couleurs. Vous continuez votre flânerie en traversant les quartiers populaires de cette ville en pleine mutation, où les vingt années de troubles et de guerres semblent oubliées, s'il n'en restait trace dans l'émouvant musée de Tuol Sleng. Le silence qui règne dans cette ancienne école transformée par les Khmers Rouges en lieu de torture ajoute encore à l'émotion. En début d'après-midi, route vers Kampot, pour une première plongée dans la ruralité attachante du Cambodge. Vous observerez les grandes plaines de rizières parsemées de petits villages typiques animés par le quotidien des paysans et les travaux des champs, les maisons sur pilotis devant lesquelles trônent les autels des anges gracieusement découpés.
    Nuit à l'hôtel The Columns.


  • Jour 4 Kampot - Kep (25 km)

    On apprécie le charme de Kampot et son grand bras de mer que remontaient autrefois les jonques de la basse Cochinchine, les fameuses messageries maritimes si poétiquement décrites dans le " Barrage contre le Pacifique" de Marguerite Duras. Promenade dans le bourg, de la Maison du Gouverneur à son petit musée qui présente les richesses naturelles, historiques et culturelles de la région où Duras passa son enfance. Découverte des paysages karstiques de l’arrière-pays, parsemé de vergers et de plantations, où l’on ne manque pas de goûter le fameux poivre de Kampot qui fait la réputation de la région, avant de partir pour Kep. Le Phnom Chhngok abrite un petit temple troglodyte bâti au VIe siècle autour d’une imposante stalagmite. Au cœur de ce pain de calcaire creusé par les pluies, cette tour-sanctuaire précoce rappelle l’assujettissement de ces terres fertiles aux dieux venus de l’Inde, avant que les élites locales ne les imposent dans la plaine centrale. Un peu plus loin, visite de « La Plantation » qui présente aux visiteurs le processus d’exploitation du fameux poivre de Kampot, vert, rouge, noir et blanc aux saveurs remarquables.
    Nuit à l'hôtel Le Ponton.


  • Jour 5 Kep - Phnom Penh (170 km)

    La petite ville de Kep, accrochée sur les collines qui dominent la Mer de Chine, conserve un aspect étrange. Ancienne "Riviera" des riches familles de colons à l'époque de l'Indochine française, l'on y voit encore des villas années 40 et 50, dont certaines furent détruites par les Khmers Rouges et demeurent dans leur jus, abandonnées à la jungle. D'autres ont été joliment restaurées, créant un décor contrasté avec la vie locale. La plage du marché aux crabes offre tous les matins un spectacle étonnant. Les pêcheurs viennent y proposer leur cargaison marine dans un léger brouhaha auquel se mêlent les bruits des pesées, des seaux et des casiers remplis de crustacés et du Kdam Seh, crabe multicolore à la chair ferme et succulente. La route du littoral mène à l’est jusqu’aux terres inondées par le Mékong, où l’on retrouve les traces des bâtisseurs d’autrefois. De petites barques motorisées traversent les rizières englouties à la saison des pluies en direction du Phnom Da, dont le sommet émergé guide le pèlerin dans cette immensité. Un petit édifice en basalte, rare et précoce, ainsi qu’une grande tour en latérite, plus tardive, révèlent le maintien du culte des divinités indoues au moins jusqu’au 12ème siècle. Elles abritent aujourd’hui les âmes des morts et les croyances populaires qui s’exprimaient autrefois, avant l’arrivée de l’hindouisme d’Etat. Arrivée à Phnom Penh en fin de journée.
    Nuit à l'hôtel Villa Langka.


  • Jour 6 Phnom Penh - Kratié - Koh Trong (250 km)

    La route de Kratié dessert de petits villages parsemés de bois d’aréquiers qui enserrent l’habitat traditionnel de leurs futs élancés et composent autant de séduisants cocons que de ravissants tableaux. La région est constituée de terres fertiles où les français ont apporté l’hévéa à partir de 1921 pour les besoins de l’usine Michelin. Traverser la plantation de Chub et visiter son usine de traitement du latex (selon saison) donne un aperçu détaillé de cette production typique des latitudes tropicales et nous parle d’Indochine comme les maisons coloniales de Chhlong situées au bord du Mékong. Nous traversons le grand fleuve à Kratié pour gagner l’île de Trong dont on apprécie les villages typiques et l’ambiance bucolique. Un chemin fait le tour de ce petit paradis, du village flottant des vietnamiens au sud à la pagode khmère de Kbal Koh au nord. Chaque maison a son jardin, ses cultures maraîchères, ses arbres fruitiers ou son morceau de rizière, autant de lieux de rencontres enrichissantes toute l’année.
    Nuit à l'hôtel de charme Relais de Chhlong.


  • Jour 7 Koh Trong – Stung Treng – Banlung (240 km)

    Koh Trong est un havre de paix dont il est agréable de profiter lors d’une grasse matinée. En amont, la vallée du Mékong est marquée par une réelle biodiversité, plantes, oiseaux, poissons et reptiles en particulier. Riverains et pêcheurs sont à présent impliqués dans la préservation des tortues géantes de Cantor dont ils vendaient autrefois les œufs au marché, espèce menacée au même titre que les dauphins de l’Irrawady que l’on observe sur le site enchanteur de Kampi avant de longer le cours d’eau jusqu’à Stung Treng. A la saison sèche, apparaît ici et là le lit chaotique du fleuve et quelques bancs de sable qui donnent envie de se baigner. Après avoir déjeuné sur ses berges, vous traversez les contreforts boisés du Ratanakiri, ses hauts plateaux couverts d’une nature sauvage, volcans, chutes d’eau et forêt peuplée de singes et d’oiseaux tropicaux, où demeurent de nombreuses ethnies, Tampuon, Kreung, Kachak... Ces proto-indochinois tels que les dénommait Georges Condominas conservent encore aujourd'hui quelques traditions archaïques et variées qui ont toujours fasciné explorateurs et aventuriers, même s'ils se fondent chaque année un peu plus dans la population khmère majoritaire.
    Nuit à l'hôtel de charme Terres Rouges.


  • Jour 8 Monts Ratanakiri (90 km)

    Une piste, incertaine à la saison des pluies, plus clémente à la saison sèche, dessert la petite ville de Voeunsaï, située sur la rive sud du fleuve Sé San. Assis dans une pirogue motorisée, vous parcourez cet affluent du Mékong vers les villages situés en amont, noyés dans une végétation luxuriante, oubliés des cartes touristiques. Dans ces terres de forêts, le cours d’eau serpente et traverse des paysages de rêve que l’on prend le temps de contempler jusqu’au premier village des Kachak, la plus petite ethnie du Ratanakiri. La rencontre du chef du village ou d’un membre éminent de la communauté donne une image vivante et parfois surprenante de ses us et coutumes… Les Kachak ont gardé un attachement très fort aux croyances primitives. Derrière leur village, s’étend une immense rizière piquée de maisons des champs et de greniers à riz. Y règne en maître le génie de la rizière qu’il convient d’honorer dignement selon un calendrier précis, tandis que dans la forêt qui s’étend sur la berge, des gardiens de bois protègent les tombes des villageois qui confient leur art funéraire aux génies des cimetières. Retour à Banlung en fin de journée. Vous aurez peut-être l'occasion de rencontrer votre hôte français, propriétaire des Terres Rouges et fabuleux conteur de mille histoires et anecdotes passionnantes.
    Nuit à l'hôtel de charme Terres Rouges.


  • Jour 9 Banlung - Stung Treng - Preah Vihear (260 km)

    Un pont flambant neuf permet de gagner rapidement la rive ouest du Mékong. Une tour-sanctuaire précoce rappelle ici l’assujettissement de ces terres fertiles aux dieux venus de l’Inde dès le Ve siècle, avant que les élites locales ne les imposent dans la plaine centrale. Une petite route en lacets grimpe la chaîne des Dangrek qui sépare au nord du pays Cambodge et Thaïlande, jusqu’au temple de Preah Vihear, classé au patrimoine mondial par l'UNESCO, qui en couvre un sommet.  Le monument, depuis longtemps source de conflit entre les deux pays, occupait au XIe siècle une place stratégique, au centre de la région nord de l’empire khmer...
    Le site est grandiose. De longues chaussées dallées ponctuées de pavillons aux formes aériennes et à l’iconographie singulière mènent à l’extrémité de la composition, dans la résidence de la divinité suprême, lieu magique pour contempler le panorama qu’offre la plaine du Cambodge. Des escaliers en bois permettent à présent de descendre à pied confortablement ce haut lieu saint du Cambodge ancien, avant de se détendre au bord de la piscine de l’hôtel Preah Vihear.
    Nuit à l'hôtel de charme Preah Vihear Boutique.


  • Jour 10 Preah Vihear - Koh Ker - Beng Meala - Siem Reap (180 km)

    La route d’Angkor suit le tracé d’une ancienne voie royale jalonnée de fondations provinciales. Koh Ker, capitale éphémère du royaume (928-944), comprend la plus grande pyramide du pays khmer ; elle était autrefois habillée d’une statuaire à sa mesure, de dieux géants qui devaient attester la légitimité contestée du roi fondateur. La restitution de l’histoire du temple royal est en marche, nourrie par les trouvailles des archéologues de l’Ecole Française d’Extrême-Orient… Dans la forêt alentour, les templions qui ont gardé les structures nécessaires aux rites jalonnent un parcours passionnant qui fait revivre les dieux, le roi et la cour. Le temple de Beng Mealea a gardé de beaux restes de sa longue insertion dans la jungle. De grands arbres cannibalisent ses toitures tombées à terre et donnent à ce merveilleux chaos né de guerres et d’abandon un semblant de repos. Des passerelles en bois, se jouant du relief, entraînent le visiteur dans une découverte ludique du sanctuaire dont les larges blessures révèlent les techniques appliquées par les bâtisseurs. Arrivée en fin de journée à Siem Reap, porte d'entrée du site d'Angkor, classé au Patrimoine mondial par l'UNESCO.
    Nuit à l'hôtel de charme Pavillon Indochine.


  • Jour 11 Siem Reap - Lac Tonlé Sap - Battambang (150 km)

    Le lac Tonlé Sap, atout majeur du développement du pays khmer, est animé par un mouvement de retournement des eaux dont l’ampleur est unique au monde : à la saison des pluies, sous la pression du Mékong, son niveau monte de 8m à 10m, avant de descendre d’autant à la saison sèche. Cette crue phénoménale génère des migrations et des adaptations spectaculaires. Vous partez vers le village sur pilotis de Kompong Phluk dont les maisons haut-perchées permettent aux pêcheurs d’être au plus près de ces eaux nourricières toute l’année puis vers le village flottant de Prek Toal qui suit impassiblement le flux et le reflux du Tonlé Sap en restant à proximité des terres et des cultures vivrières. L’activité familiale, centrée sur la pêche, fait aussi une large place à l’artisanat ; les villageoises du projet Sarai transforment l’envahissante jacinthe d’eau en paniers, nattes et mobilier. Leur rencontre permet de comprendre pleinement le fonctionnement de cet écosystème étonnant.
    Installation pour deux nuits à l'hôtel de charme Bambu.


  • Jour 12 Battambang (50 km)

    La ville de Battambang est aussi riche et colorée que la plaine qui porte son nom et ses mosaïques de plantations. La rivière Sangker traverse la ville et rassemble de nombreuses villas coloniales ainsi qu’une maison centenaire dont la visite, animée par sa propriétaire francophone, donne une image vivante de l’Indochine Française. Les chemins qui parcourent ses berges mènent au sein du quotidien des riverains, des activités typiques du « grenier à riz du Cambodge », où l’on peut découvrir et goûter fruits et spécialités de la région avant de boucler cette jolie balade dans une pagode renommée.
    Wat Po Veal offre au visiteur initié une belle opportunité de rencontrer les enfants de la ville et de leur apporter quelques rudiments de la langue de Molière que les bonzes s’évertuent à leur enseigner. Leur accueil, leur simplicité et leur contact extraordinaire font de ces moments didactiques une expérience mémorable, un vrai bonheur que l’on prolonge dans le centre de formation de l’association Phare et son école de cirque remarquable.
    Nuit à l'hôtel de charme Bambu.


  • Jour 13 Battambang - Bantey Srei - Tbeng (90 km)

    Départ pour Angkor. Arrêt, en chemin, au centre de la soie de Puok qui présente toutes les étapes de la chaîne artisanale jusqu’au tissage du krama, le foulard traditionnel des Cambodgiens. Première traversée du parc archéologique sur la route pittoresque qui mène au temple de Banteay Srei. Olivier Cunin, conférencier attaché à l'Ecole Française d'Extrême Orient et spécialiste de l'art khmer, guidera cette visite. La dite « citadelle des femmes », fondée au Xe siècle par le maître spirituel du roi et taillée dans une pierre de grès rose, est une véritable merveille. Ses frontons admirables et leurs scènes historiées finement ornées composent une promenade envoûtante dans l’univers des rois d’Angkor. La visite de ce premier site majeur de l’ancienne capitale révèle l'histoire architecturale de ce monument hors pair et les préoccupations politiques et religieuses du pouvoir royal. En fin de journée, les palmeraies du village de Tbeng, la rencontre des écoliers, des paysans et de vos hôtes dont la gentillesse n’a d’égale que la beauté des lieux, offrent une douce immersion dans le quotidien des Cambodgiens… Nous sommes accueillis chez l'habitant.
    Nuit en maison paysanne (maison traditionnelle en bois munie d’une pièce de couchage commune). 
    Si vous ne souhaitez pas dormir chez l'habitant, il est possible de rentrer à l'hôtel moyennant un supplément : nous consulter.


  • Jour 14 Tbeng - Phnom Kulen - Siem Reap (90 km)

    Réveil dans le village de Tbeng, au son des animaux de basse-cour, au parfum du café du matin… Vous prenez votre petit-déjeuner sous les cocotiers avant de reprendre la route des grandes cités. Angkor s’est développée sous le regard bienveillant des dieux du Phnom Kulen. Cette montagne sacrée a fixé les croyances du Cambodge ancien, animisme, hindouisme et bouddhisme dont on trouve de belles expressions sur le « plateau des sources ». Randonnée de 1h30 à 2h pour découvrir ce site fascinant. Nous parcourons à pied les chemins qui mènent au lit de la « rivière aux mille lingas », sculpté de représentations divines et par milliers du linga, symbole du pouvoir procréateur de Shiva. Dans l'après-midi, retour à Siem Reap, dernière étape de votre séjour.
    Installation pour deux nuits dans votre hôtel avec piscine, Pavillon Indochine.


  • Jour 15 Siem Reap - Angkor Vat - Siem Reap (40 km)

    Matinée consacrée à la visite du plus grand temple du royaume, Angkor Vat, représentation sublime de la demeure des dieux et symbole de la puissance des rois d’Angkor dont l’empire couvrait assez largement la péninsule indochinoise au milieu du XIIe siècle. Vous entrez dans le monument par une porte dérobée après avoir longé ses douves immenses et leurs berges occupées par la forêt. 
    Un parcours bien étudié vous permet d’apprécier dans une certaine tranquillité ce chef-d’œuvre qui révèle l’architecture khmère à son apogée, ses édifices au dessin parfait et ses galeries ornées des fameuses Apsaras, les danseuses célestes. En fin de matinée, une montée en ballon captif permet d’admirer la composition et son sanctuaire central qui semble émerger du couvert forestier.
    Dans l'après-midi, promenade à Siem Reap, ses marchés, ses nombreux artisans...Possibilité de se reposer à la piscine de l'hôtel. Dans la soirée, vous assistez à un spectacle du cirque PHARE, un projet unique, artistique et solidaire que vous aurez découvert précédemment à Battambang.
    Nuit à l'hôtel de charme Pavillon Indochine.


  • Jour 16 Siem Reap – Ta Prohm – Angkor Thom – Bayon – Siem Reap - Vols retour

    Découverte des grandes réalisations architecturales du roi Jayavarman VII (fin du XIIe siècle), bouddhiste fervent, roi bâtisseur et conquérant. Entrée au petit matin dans le temple de Ta Prohm où l’on s’attarde volontiers, autant pour apprécier les caractéristiques architecturales du monument que ses mariages prodigieux avec les fromagers, ces grands arbres aux racines envahissantes. Cependant, son œuvre magistrale trouve sa place dans Angkor Thom, « la Grande Cité ». Au sud du temple-montagne de Baphuon et de la Terrasse des Eléphants, le roi a fait bâtir le Bayon et ses fameuses tours à visages... Ce fascinant labyrinthe présente de précieuses scènes de la vie quotidienne. Elles témoignent de la permanence remarquable des us et coutumes du pays et de ces cultures attachantes. Temps libre pour d'éventuels achats avant le transfert à l’aéroport et les vols de retour.


  • Jour 17 Vol retour

    Arrivée à destination dans la matinée.


Dates et prix

4 / 5 participants6 / 8 participants

Du mardi 10 novembre 2020 au jeudi 26 novembre 2020

4795 €4545 €

Du mardi 12 janvier 2021 au jeudi 28 janvier 2021

4795 €4545 €

Du mardi 16 mars 2021 au jeudi 1 avril 2021

4795 €4545 €

Du samedi 10 juillet 2021 au lundi 26 juillet 2021

5145 €4895 €

Supplément chambre individuelle : 675 €

Nos prix comprennent :

  • Les vols internationaux, toutes taxes comprises
  • Tous transports terrestres et maritimes
  • Minibus ou 4x4 climatisés, une fenêtre par personne
  • Hôtels 3 et 4* (normes locales), 1 nuit en maison paysanne traditionnelle
  • Pension complète et eau à disposition
  • Notre guide francophone
  • Toutes visites et excursions
  • Visite du temple de Bantey Srei avec un chercheur de l'EFEO

Nous traversons, du fait de la COVID 19, une situation exceptionnelle qui se traduit par une possible incertitude concernant le départ de certains de nos voyages ainsi que sur les prix et les conditions du transport aérien. Certes, ces moments compliqués sont provisoires mais nous pourrions néanmoins nous trouver contraints d’annuler certains départs pour des raisons sanitaires. Dans cette hypothèse, nous serions amenés à vous rembourser sans frais les dépôts financiers que vous auriez effectués. Si, par ailleurs, les conditions de transport aérien faisaient, avant le départ de votre voyage, l’objet de modification substantielle (prix, date, rotation) que vous étiez amenés à refuser, votre voyage serait annulé sans frais et vos dépôts financiers remboursés.

Ces mesures sont applicables pour toutes les nouvelles inscriptions à partir du 1er juillet 2020 et ne concernent pas les inscriptions effectuées avant cette date pour lesquelles s’appliquent les dispositions de l'ordonnance du 25 mars 2020.

Vous avez des questions, une demande particulière ? Vous voyagez en famille ou entre amis ?

Vous êtes une ou plusieurs familles (ou un groupe d'amis) et désirez réaliser un itinéraire selon un programme plus adapté à vos souhaits ou à une autre date. N'hésitez pas à nous contacter et nous faire part de votre projet : nous sommes à votre disposition pour vous conseiller et étudier toute demande particulière aux meilleures conditions. Départ de province possible. Nous consulter.