Mauritanie
Le voyage en Mauritanie

La Mauritanie est majoritairement constituée d'un immense désert, tantôt de sable, tantôt de roches, tantôt de sable et de roches mêlés.Quatre millions d’habitants seulement pour un territoire plus grand que la France : 1 million de kilomètres carrés. La moitié de la population vit de l’élevage et de la pêche, mais la Mauritanie possède d’importantes mines de fer, et, découvertes depuis peu, des réserves de pétrole offshore partagées et exploitées en partenariat avec le Sénégal.

La côte atlantique protège une étroite bande littorale qui fait le bonheur des pêcheurs amateurs, et dans sa partie Nord, héberge le fameux parc national du Banc d’Arguin, paradis pour des millions d’oiseaux qui viennent de tous les continents pour y passer l’hiver, trouvant dans les eaux poissonneuses de l’océan Atlantique une nourriture abondante.

Au sud, le long du fleuve Sénégal, c’est la Mauritanie sahélienne, à la végétation ligneuse, aux cultures irriguées, région agricole et d’élevage où l’on croise de grands troupeaux de zébus. Le parc national du Diawling occupe une superficie importante de cette bande fluviale, protégeant des centaines d’espèces d’oiseaux, mais aussi des reptiles et des mammifères.

Le Banc d’Arguin est le domaine des pêcheurs imraguens, la bordure du fleuve est celui des pêcheurs éleveurs wolofs, toucouleurs et soninkés. Les grands espaces désertiques sont le royaume des pasteurs nomades. En Mauritanie les constructions humaines sont rares, la nature est reine et fait sa loi. On y découvre d’anciennes cités caravanières - Chinguetti et Ouadane dans l’Adrar, Ksar el Barka, Rachid, Tidjikja, Tichit et Adreijit dans le Tagant, Oualata dans le Hodh el-Chargui, des sites archéologiques - Tegdaoust et Koumbi Saleh dans le Hodh el-Chargui et Azougui dans l’Adrar, quelques sites préhistoriques avec gravures et peintures rupestres - El Ghallaouiya et Agrour, quelques forts et résidences coloniales , de belles oasis - El Berbera, Terjit, et des sites naturels - Guelb er-Richat ou le monolithe de Ben Amira.

Le pays est essentiellement voué à la randonnée pédestre ou chamelière, en immersion dans la vie nomade, où l’accueil est chaleureux et authentique.

Nos voyages
Nos retours d’expérience
Les plus beaux sites
No items found.
Vous avez besoin de conseils ou de plus d’information ?
Nous sommes disponibles du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30 par téléphone et dans notre bureau parisien sur rendez-vous.