Inscrivez-vous à notre lettre d’information :

Nos circuits en Colombie

  • Colombie Mosaïque colombienne 23 jours
  • Colombie 23 jours

    Mosaïque colombienne (A269)

    Départ garanti > Jeudi 28 Novembre 2019

    Quelques points forts :

    • Le dynamisme de Medellin et le charme de Carthagène des Indes 
    • Les palmiers de cire de la vallée Las Samarias 
    • Le désert coloré de la Tatacoa
    • Les hypogées du parc archéologique de Tierradentro, patrimoine mondial de l'UNESCO
    • La cité pré-colombienne de San Augustin
    • Le marché indigène Guambiano de Silvia
    • Le village flottant de Nueva Venecia dans la Cienaga Grande

Les plus beaux sites en Colombie :

Barichara (village)

Barichara (village)

Fondé en 1705, Barichara est un très joli village colonial situé dans le département de Santander, près de la frontière du Venezuela. Avant l’arrivée des colons, les Indigènes Guane y habitaient en grand nombre. Aujourd’hui, c’est une destination de villégiature très appréciée : on peut faire le tour de la ville assez facilement à pied, en déambulant dans les ruelles escarpées ou en flânant dans le centre-ville, classé Monument national. Barichara bénéficie d’un climat très favorable : son ensoleillement ajoute au charme de la ville une touche de douceur. Les maisons basses, blanches et aux toits orangés, avec leurs jardins intérieurs, font de Barichara un village pittoresque à la quiétude certaine.

Bogotá

Bogotá

Capitale de la Colombie, Santa Fé de Bogotá est une ancienne cité coloniale, capitale de la Nouvelle-Grenade et vice-royauté de la couronne d’Espagne de 1740 à 1810. En raison de son altitude (2 600 mètres) la ville possède un climat plutôt frais, avec une moyenne annuelle comprise entre 10°C et 18°C. Élue Capitale Mondiale du Livre par l’Unesco en 2007, Bogotá regorge de bibliothèques, théâtres, cinémas et musées. Si la ville était instable, elle a récemment connu des changements positifs radicaux. Riche de culture et d’arts, elle possède de magnifiques structures coloniales qui se marient aux paysages de montagne. Notons le Musée de l’Or et sa collection d’objets préhispaniques, un incontournable de la ville.

Cali

Cali

Troisième métropole du pays fondée en 1536 et située dans la région de la Vallée del Cauca, Cali est également la ville de la fête et de la salsa. Tout autour de la ville, des plantations de cannes à sucre s’étendent à perte de vue, tandis qu’en son centre, de grands espaces verts entourant le fleuve offrent de belles promenades. Cali possède quelques très beaux bâtiments architecturaux, tels que la cathédrale San Pedro, l’église La Ermita, ou la chapelle de la Merced, berceau de la ville. 

Canyon de Chicamocha (canyon)

Canyon de Chicamocha (canyon)

Situé dans le département de Santander, le canyon de Chicamocha est un accident géographique traversé par le fleuve Chicamocha. Véritable merveille de la nature, avec deux kilomètres de profondeur et 23 km de long, le lieu offre de magnifiques paysages et la possibilité de faire diverses activités sportives : randonnées, descente en kayak, parapente… Pour les moins sportifs, des téléphériques et des « tyroliennes » surplombent le canyon, permettant aux voyageurs de profiter d’une vue panoramique saisissante.

Carthagène des Indes

Carthagène des Indes

Fondée en 1533 dans une baie de la mer des Caraïbes, au Nord de la Colombie, la ville de Carthagène des Indes fut construite sur le site d’un village amérindien abandonné. Profitant du pillage des peuples indigènes, ce fut une ville riche et prestigieuse, véritable coffre-fort ibérique du Nouveau Monde aux XVIe et XVIIe siècles. Aujourd’hui classé Patrimoine historique de l’humanité par l’Unesco, Carthagène a conservé un centre historique impressionnant aux rues pavées et bâtiments de style colonial. Le charme de la ville tient énormément à l’architecture des demeures, somptueuses, couleurs ocre et pastel, avec des patios à fontaines et des arcades sculptées. Sa vieille ville fortifiée en bord de mer, datant du XVIe siècle, constitue un ensemble monumental de fortifications le plus abouti d’Amérique du Sud. Outre le riche patrimoine de cette ville portuaire, les magnifiques fonds marins et le climat tropical dont bénéficie Carthagène font de la ville une destination balnéaire idéale.

 

Ciénaga de Pijiño (marais)

Ciénaga de Pijiño (marais)

Non loin de Mompox, au Nord de la Colombie, se trouve le marais ciénaga de Pijiño. À bord d’une pirogue, vous pouvez y admirer une luxuriante faune et flore. Le lieu constitue un véritable paradis pour les oiseaux, avec une variété étonnante, dont les aigrettes et les hérons. On surprend çà et là des iguanes et des singes hurleurs nous observant de loin. Au coucher du soleil, les teintes de rouge viennent sublimer la beauté du lieu aux étendues bleues et vertes.

Ciénaga Grande (marais)

Ciénaga Grande (marais)

Située au Nord de la Colombie, la Ciénaga Grande (ou Grand Marécage) est un immense marécage né de la crue du fleuve Magdalena, dont les eaux inondent la savane la plupart de l’année. Ce marais possède une immense variété de poissons, ainsi qu’une riche faune et flore. Sur ces eaux, plusieurs villages lacustres, dont la Nueva Venecia, forment de petites bourgades sur pilotis, aux allures pittoresques, où vivent principalement des pêcheurs. Sur l’île de Salamanca, décrétée Parc national, existe une flore foisonnante et une faune tropicale exotique extraordinaire. Alligators, serpents, flamants roses, canards et oiseaux multicolores y ont élu domicile. C’est également une terre de passage où viennent s’arrêter bon nombre d’oiseaux migrateurs.

Désert de la Tatacoa

Désert de la Tatacoa

Bien loin des palmiers et des plantations de café, dans les terres reculées de la municipalité de Villavieja, au Sud de la Colombie, se trouve le désert de la Tatacoa. Ce site, d’une beauté spectaculaire, s’étend sur 330 km², avec des teintes déclinant entre le rouge et le gris, contrastant avec le vert des cactus. Les dédales des roches travaillées par l’érosion forment de véritables labyrinthes flamboyant à la lumière du soleil, tandis que la nuit tombée, la voûte céleste apparaît tel un voile au-dessus du désert, offrant aux voyageurs un spectacle magnifique.

Guane (village)

Guane (village)

Guane est un petit village reculé dans le département de Santander. Son principal intérêt réside dans son ancien chemin royal indigène qui le relie au village de Barichara. Long de 9 km, ce chemin est entièrement pavé. Notons le musée archéologique et paléontologique qui présente une collection de fossiles et vestiges de la civilisation indigène Guane.

Manizales

Manizales

Nichée à 2 216 mètres d’altitude dans le « triangle du café », célèbre zone caféière de la Colombie, Manizales est une agréable ville fondée en 1849 par les colons d’Antioquia. Outre la culture du café, que l’on peut découvrir dans les nombreuses haciendas de la ville, Manizales est également réputée pour ses points d’observation des oiseaux et ses sources thermales. En effet, la ville se situe près de la montagne de Ruiz, aux neiges éternelles, et le volcan Nevado Del Ruiz se fond naturellement dans les paysages de Manizales. En janvier se déroule la Foire de Manizales, foire traditionnelle durant laquelle ont lieu des corridas de taureaux, des défilés, des expositions artisanales, ainsi que des représentations musicales. 

Medellín

Medellín

Nichée à 1 538 mètres d’altitude dans la vallée du printemps éternel et des orchidées, Medellín est la capitale de la province d’Antioquia. Si la ville est tristement célèbre pour sa période de Cartel, elle est aujourd’hui un centre industriel prospère ainsi qu’une importante ville universitaire. Elle ne présente que peu d’intérêt historique, mais possède quelques maisons et églises coloniales, et d’impressionnantes sculptures de l’artiste peintre Botero. Medellín est aussi considérée comme la capitale nationale du tango, et accueille chaque année, au début du mois d’août, un célèbre festival floral où les silleteros (porteurs de fleurs) défilent avec leurs hottes remplies de fleurs, se joignant aux musiciens et danseurs folkloriques dans une joyeuse ambiance rythmée par la salsa. Par sa situation géographique, la ville offre également la possibilité de faire du parapente, profitant d’un magnifique panorama sur la vallée d’Aburrá.

Mompox

Mompox

Mompox, ou Mompós, est une ville coloniale fondée en 1537, située au bord du fleuve Magdalena, au Nord de la Colombie. Elle fut la première ville de la Nouvelle-Grenade à déclarer son indépendance, le 6 août 1810. De son passé, elle a conservé le charme de ses rues, son architecture, son esprit religieux : la ville ne possède pas moins de sept églises de style baroque. Son centre historique est d’ailleurs classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Mompox est également renommée pour son artisanat local : les artisans y perpétuent le savoir-faire des anciennes civilisations amérindiennes, espagnoles, arabes et aussi françaises. Ainsi on y trouve de nombreux ateliers de céramique, d’ébénisterie (les rocking-chair), et d’orfèvrerie : la technique du travail de l’or de Mompox est mondialement connue et reconnue. Les festivités de Mompox sauront aussi époustoufler les visiteurs par leurs riches démonstrations : la semaine sainte, la fête du Santísimo Cristo, la Toussaint, et la Feria bovine et équine sont célèbres à travers tout le continent.

Popayán

Popayán

Située à plus de 1 700 mètres d’altitude et fondée en 1536, Popayán est la capitale du Cauca, au Sud du pays. Son nom signifiant « hameau » dans la langue autochtone Pupayam, elle est aussi surnommée la « ville blanche de Colombie » en raison de ses imposants monuments à l’architecture coloniale, de couleur blanche. Ville riche et prestigieuse à l’époque coloniale, constituant un carrefour des routes commerciales reliant l’Equateur aux Caraïbes, elle est aujourd’hui l’une des plus belles villes coloniales de Colombie. Cœur religieux du pays, Popayán possède de magnifiques édifices historiques, temples et églises. D’importantes processions religieuses, déclarées Patrimoine Culturel et Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO, ont lieu à Popayán durant la semaine sainte, attirant des milliers de fidèles.

Salamina (village)

Salamina (village)

Déclarée Monument National en 1982 et Patrimoine de l’Humanité en 2011, Salamina est une municipalité nichée dans la région du café de Caldas, fondée en 1825 et appartenant au Réseau de Villages du Patrimoine Colombien. Célèbre et authentique pour sa culture du café, dont il est possible de visiter les haciendas, Salamina présente également un important intérêt architectural. En flânant à travers ses ruelles escarpées, on peut admirer de jolies maisons en pisé avec cours intérieures et fontaines, traces du style imposé aux habitants d’Antioquia par le colonialisme. Les balcons, très colorés et fleuris, sont typiques du charme du village et constituent avec les façades, portes et auvents, de véritables œuvres de l’ébéniste-graveur Eliseo Tangarife qui, vers le milieu de XIXe siècle, ouvra une école de travail du bois.

Santa Marta

Santa Marta

Ville portuaire située dans la mer des Caraïbes, tout au Nord du pays, Santa Marta fut la première colonie espagnole de Colombie, fondée en 1525. La baie de Santa Marta était autrefois habitée par la civilisation Tayrona, dont le peuple était l’un des plus avancés de la préhistoire amérindienne. C’est aujourd’hui une ville animée qui bénéficie d’un doux climat et de magnifiques paysages. C’est un bon point d’arrêt avant de rejoindre le parc national Tayrona, sa jungle, ses plages de sable blanc et ses eaux turquoises, ou la Sierra Nevada, massif montagneux de la cordillère des Andes. Non loin de Santa Marta se trouve également la « Ciudad Perdida » ou la cité perdue, un site archéologique dont les ruines constituent une énigme archéologique précolombienne d’une civilisation disparue avant la conquête.

Tierradentro (parc archéologique)

Tierradentro (parc archéologique)

Situé au Sud-Ouest de la Colombie, le parc archéologique national de Tierradentro, inscrit au Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO en 1995, est une réserve archéologique importante des vestiges de la culture précolombienne. Elle regroupe un ensemble de statues monumentales à l’effigie humaine et de nombreux hypogées datant du VIe au Xe siècle. Des motifs typiques de la culture précolombienne ornent les murs de ces vastes tombes souterraines, témoignant d’une société préhispanique complexe du Nord des Andes.

Vallée de Cocora (vallée)

Vallée de Cocora (vallée)

Paysage culturel du café, cette belle vallée verdoyante est parsemée de palmiers de cire. Il s’agit d’une espèce des terres fertiles montagneuses, considérée depuis 1985 comme l’arbre national de la Colombie, pouvant atteindre jusqu’à 60 mètres de hauteur et vivre plus de cent ans. Sous une épaisse brume ou un rideau de pluie, le lieu est tout aussi beau et offre même des paysages mystiques, les sommets des montagnes surgissant de la brume et disparaissant aussitôt… 

Villa de Leyva (village)

Villa de Leyva (village)

Villa de Leyva est un village colonial situé dans le département de Boyacá, au cœur d’une vallée aride. Fondée en 1572, la ville est classée Patrimoine historique national de Colombie en raison de son ancienneté et de son authenticité. En effet, Villa de Leyva possède de nombreuses ruelles calmes au charme pittoresque, où il est agréable de flâner. L’architecture des maisons surprendra les visiteurs avec de jolies cours intérieures dotées de fontaines ; la blancheur des maisons, elle, contraste avec les balcons et façades hauts en couleurs. Les alentours du village offrent de superbes balades à pied ou à cheval, entre paysages arides et plaines desséchées.