Les circuits en Jordanie - 3 voyages

  • Arabie saoudite Jordanie Routes nabatéennes : de l... 17 jours
  • Jordanie L'Arabie Pétrée 10 jours
  • Jordanie Exploration en Jordanie 12 jours
  • Arabie saoudite Jordanie 17 jours

    Routes nabatéennes : de l’Arabie Heureuse à l’Arabie Pétrée (A528)

    Départ garanti > Mercredi 25 Novembre 2020

    Quelques points forts :

    • Les sites UNESCO en Arabie Saoudite : l'art rupestre de la région de Hail, le quartier At Turaif à Diriyah, le site archéologique de Madâin Salih (Al 'Ula) et la ville historique de Jeddah.
    • Les sites UNESCO en Jordanie : le site nabatéen de Pétra et le désert du Wadi Rum
    • Un voyage complet sur les anciennes routes de commerce des Nabatéens
    • Une immersion dans le paradoxe saoudien entre modernité et antiquité
    • La région de l’Asir et son architecture de type yéménite
    • Une fenêtre garantie par personne dans les véhicules
  • Jordanie 10 jours

    L'Arabie Pétrée (A301)

    Quelques points forts :

    • Une découverte approfondie du site nabatéen de Pétra
    • Les sites de Jerash, Madaba, Kérak
    • Les camps confortables et les randonnées dans le Wadi Rum
    • La randonnée dans la réserve naturelle de Dana
    • Les châteaux du désert et les fresques de Qusar Amra, classées par l'UNESCO
    • Une fenêtre par personne garantie dans les véhicules
  • Jordanie 12 jours

    Exploration en Jordanie (A529)

    Quelques points forts :

    • Une découverte approfondie du site nabatéen de Pétra, classé par l'UNESCO
    • Les sites de Jerash, Madaba, Kérak
    • Un bivouac itinérant et des randonnées dans le Wadi Rum, classé par l'UNESCO
    • La randonnée dans la réserve naturelle de Dana
    • As Salt et ses maisons d'époque ottomane
    • Une fenêtre garantie par personne dans les véhicules

Le voyage en Jordanie

Le royaume hachémite de Jordanie est un petit pays (de la taille de la Nouvelle Aquitaine) qui offre de nombreux attraits pour le voyageur curieux, et d’abord une richesse culturelle incomparable. Surplombant Amman la blanche, la capitale, la Citadelle abrite de nombreux monuments et sites tels que le Temple d’Hercules, le palais Omeyyade ou l’église byzantine. Au pied de cette colline, un immense théâtre romain de 6000 places accueille des spectacles encore aujourd’hui.

A Madaba, que l’on atteint par la multimillénaire Route des Rois, les mosaïques byzantines et omeyyades méritent le voyage. La plus célèbre est la carte de Jérusalem et la Terre Sainte, réalisée au 6e siècle.

Pétra, cité antique, capitale des nabatéens, est au patrimoine mondial. Le Trésor de Pétra, qui se découvre au bout d’une longue gorge rocheuse, n’est qu’un parmi les centaines de trésors à découvrir sur le site très étendu : temples, salles funéraires, bains, théâtre, monastère…

La ville antique de Jérash, gréco-romaine et arabe, récemment sauvée du sable et restaurée, offre à la découverte ses rues à colonnades, temples, théâtres, thermes. C’est une des villes les mieux conservées du monde gréco-romain. D’autres villes romaines sont à visiter en Jordanie : Pella et Umm Qays, autres cités de la Décapole.

Les châteaux de Kérak et de Showback, construits par les Croisés, et le château d’Ajlun, une architecture islamique du 12e siècle, constituent des témoignages intéressants de l’époque médiévale.

Au sud du pays, Aqaba, seul accès de la Jordanie à la mer Rouge, était déjà un port important dans l’antiquité. Le fort Mamelouk est un monument intéressant construit au 16e siècle.

La route historique dite « Route des Rois » qui traverse la Jordanie du nord au sud permet de voir beaucoup de ces trésors historiques, mais aussi les richesses naturelles du pays : les arches naturelles et le sable rouge du désert du Wadi Rum, les gorges profondes du Wadi al Mujib, les gorges du wadi Zerqa Ma’in et leurs cascades d’eaux chaudes, les oasis verdoyantes comme celle de Dana, l’eau particulièrement salée et la boue thérapeutique de la mer Morte, les champs d’oliviers et de blé au nord…

Les plus beaux sites en Jordanie :

Ajlun

Ajlun

Ajlun est une ville haut-perchée du nord de la Jordanie à courte distance au nord de Jérash. Elle possède de nombreux sites anciens dont le célèbre château du XIIe siècle érigé par Saladin qui repoussa les Croisés hors de la Transjordanie en 1189. Il est l'un des exemples d'architecture militaire médiévale arabo-islamique le mieux conservé et le plus complet du pays. Au sommet de la forteresse, un magnifique panorama se dessine sur la ville et sur toute la région réputée pour ses oliveraies.
Amman

Amman

Amman, capitale de la Jordanie, est une fascinante ville de contrastes située entre le désert et la vallée fertile du Jourdain. Les traces du passé sont présentes à tous les coins de rue de la ville entre les bâtiments modernes et les petits cafés traditionnels et vieux souks. Vous pourrez y découvrir le grand Musée archéologique de la Jordanie, le Mémorial du Martyr et la magnifique Citadelle, siège de l’ancienne Rabbath-Ammon aux nombreux vestiges de l’occupation romaine, byzantine puis musulmane.
Amman, Iraq Al Amir

Amman, Iraq Al Amir

Le site d'Iraq Al Amir, situé à l'ouest d'Amman dans la fertile vallée du Wadi As Sir, comprend les grottes de l'émir portant d'antiques inscriptions hébraïques et le Qasr El Abd, le palais de l'esclave, datant de la période héllénistique (IIe siècle avant JC).
Aqaba

Aqaba

Aqaba, au sud de la Jordanie est la principale station balnéaire du pays. Cette ville à l'histoire chargée, est très appréciée pour la douceur de son climat en hiver et la beauté de ses fonds marins qui raviront les amateurs de plongée.  Aqaba s'est aussi développée comme port franc sur la Mer Rouge où l'activité est intense.
Châteaux du désert

Châteaux du désert

Les châteaux du désert en Jordanie constituent de magnifiques exemples de l’art et de l’architecture des premiers siècles de l’Islam, une époque fascinante inscrite dans le patrimoine historique du pays. Les mosaïques raffinées, les fresques, les gravures et sculptures de pierre et de stuc sont inspirées des traditions perses et gréco-romaines, témoignage du mode de vie des habitants au VIIIe siècle. Qsar Amra, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, est l’un des sites les mieux préservés avec ses murs et plafonds recouverts de fresques. Azraq était à l'origine une forteresse romaine, reconvertie ensuite en mosquée par les califes en 1237. Elle servit aussi de quartier général à Lawrence d'Arabie durant la Révolte Arabe. Parmi les autres forts, citons le Qsar Kharaneh ou encore le Qsar Hallabat.
Châteaux du désert (environs), Shaumari (réserve)

Châteaux du désert (environs), Shaumari (réserve)

C'est une réserve d'importance régionale créée en 1975 par la Société royale pour la conservation de la nature en tant que centre de reproduction pour les espèces menacées ou localement éteintes. La réserve est un environnement prospère protégé pour certaines des espèces les plus menacées d'animaux au Moyen-Orient. Certaines des espèces comprennent l'oryx arabe, autriches, des onagres (un âne sauvage d'Asie) et gazelles.
Châteaux du désert, Qasr Amra

Châteaux du désert, Qasr Amra

Qasr Amra est le plus célèbre des châteaux du désert de l'Est jordanien. C'est l'un des exemples les plus remarquables du premier art omeyade et de l'architecture islamique. Le château, qui aurait été utilisé comme lieu de villégiature par le calife ou par ses princes pour le sport et le plaisir, est couvert de fresques décrivant des scènes de chasse (de mammifères que la chasse a conduit depuis à l'extinction au Proche-Orient), des fruits et des femmes. Il contient également un système thermal divisé en trois pièces, témoignant d'une influence romaine. Mais Les longues années d'abandon ont provoqué une grave détérioration de la décoration. Des projets de restauration sont en cours. Le puits et le système d'adduction sont visibles. Il a été désigné patrimoine de l'humanité de l'UNESCO en 1985.
Dana (réserve)

Dana (réserve)

La réserve naturelle de Dana s’étend sur 300 km² de la vallée du Rift aux plaines désertiques du Wadi Araba. Elle offre de nombreux trésors naturels et ravira les amoureux de la nature. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle possède plus de 650 espèces de plantes, et plus de 500 animaux dont de très rares menacés de disparition comme le chat de sable, la crécerelle et le loup syrien.
Jérash

Jérash

Jérash est située au Nord d’Amman dans les hauteurs fertiles du Galaad en Jordanie. C’est l'une des cités les mieux préservées de la civilisation romaine. Surnommée «  la Perle de l’Orient », la ville de la Décapole est célèbre grâce à sa place ovale qui en fait un cas unique dans tout le bassin Méditerranéen, une véritable splendeur de l’architecture romaine. Jérash révèle à ses visiteurs ses splendides théâtres, ses vastes temples dont celui d’Artémis perché sur les collines, ses rues à colonnades, ses bains publics et ses fontaines.
Kerak

Kerak

Kerak, située sur un promotoire qui se dresse dans la vallée de Wadi Karak, fut d'abord capitale du pays de Moab, puis des siècles plus tard, celle de la région croisée d'Outre Jourdain, en raison de son emplacement stratégique entre Jerusalem et Shaubak. Le roi Baudoin 1er fit élever sur un promotoire une audacieuse forteresse digne de rivaliser avec le fameux krak des Chevaliers de Syrie. Malgré son état de délabrement, ce chateau ne devrait pas manquer de vous impressionner. La ville moderne de Kerak s'est en grande partie développée à l'intérieur des anciens remparts. Une importante communauté arabe de confession chrétienne s'y est établie.
Mer Morte

Mer Morte

La Mer Morte est un lac salé du Proche-Orient situé entre Israël, la Jordanie et la Palestine. C’est le point le plus bas de la terre à 422 mètres sous le niveau de la mer. Son eau est très salée et relaxante. Ses divers minéraux ont des vertus thérapeutiques permettant de soulager les douleurs, les allergies et revitaliser la peau ce qui profite aux nombreuses stations thermales de la région. La côte jordanienne de la mer Morte est l'un des paysages naturels et spirituels les plus spectaculaires du monde.
Mer Morte (environ), Khirbet Al Mukhayyat

Mer Morte (environ), Khirbet Al Mukhayyat

A seulement 3,5 kilomètres du Mont Nébo, le site de Khirbet Al Mukhayyat se situe également à l'endroit où se trouvait l'ancienne bourgade de Nébo, petite cité florissante à l'époque byzantine. Plusieurs ruines d'églises ont été découvertes dont celles de Saint Lot et Procope. La première conserve une magnifique mosaïque datant du VIe siècle représentant des scènes de chasse, de vendange et de danse.
Mer Morte (environ), Madaba

Mer Morte (environ), Madaba

Madaba, située à l’Est de la Mer Morte en Jordanie, est surnommée «la Cité des Mosaïques», en raison des nombreuses mosaïques byzantines et omeyyades qui ornent tant les bâtiments publics que les maisons privées. L’impressionnante église orthodoxe Saint Georges abrite la fameuse carte de la Palestine en mosaïques.
Mer Morte (environ), Mont Nébo

Mer Morte (environ), Mont Nébo

Le Mont Nébo, situé à l'Ouest de la Jordanie, s’élève à 817 mètres d’altitude, offrant une vue imprenable sur la vallée du Jourdain et la mer Morte. C'est ici que le prophète Moïse put apercevoir la Terre Promise avant de mourir. Des fouilles entreprises par les Franciscains à partir de 1933, ont permis de mettre à jour les vestiges d'une église du IVe siècle et d'un monastère. Plusieurs tombes ont également été découvertes sous le pavement de l'église ainsi que des mosaïques.
Mer Morte (environ), Um Er Rasas

Mer Morte (environ), Um Er Rasas

Situé à 50 kilomètres au sud d'Amman, l'ensemble du site d'Um Er Rasas est classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Ce lieu est célèbre car on peut y admirer deux splendides panneaux de mosaïques dont celle de Saint-Etienne et celle de Saint-Serge au sein des nombreux monuments religieux construits entre le IVème et le VIIIème siècle. Les ruines uniformes de la cité d'Um Er Rasas sont entourées d'une muraille bien conservée.
Mer Morte (environ), Wadi Mujib (réserve naturelle)

Mer Morte (environ), Wadi Mujib (réserve naturelle)

La Réserve naturelle autour des gorges du Wadi Mujib se jetant dans la Mer Morte, est une zone protégée peuplée d'espèces sauvages comme le lynx du désert ou le daman des rochers (petit rongeur) et le plus célèbre : l'ibex nubien. Cette réserve ravira les amateurs de canyoning, de randonnées pédestres ou de petites marches autour des piscines naturelles.
Mer Morte (environ), Zerqa Ma'in (station thermale)

Mer Morte (environ), Zerqa Ma'in (station thermale)

Dans le creux des montagnes qui surplombent la Mer Morte, Zerqa Ma'in est un ensemble de bassins naturels alimentés par des sources thermales chaudes et froides issues de roches basaltiques. Dès l'Antiquité, leurs vertus thérapeutiques étaient déjà appréciées. Les plus spectaculaires forment de grandes cascades chaudes faisant le succès de cette station thermale naturelle.
Pella

Pella

Situé sur les flancs de colline qui descendent vers la Vallée du Jourdain, le site de Pella bénéficie d'un emplacement privilégié. Ses champs de fouilles impressionnantes aux nombreux murs de pierre élevés vous transportent vers l'âge du bronze. D'autres vestiges des époques grecque, romaine, byzantine et musulmane témoignent de l'histoire riche de Pella.
Pétra

Pétra

Construite au débouché des gorges du Wadi Musa (le Siq), l’ancienne capitale des Nabatéens classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, est l’un des trésors du Proche-Orient où l’eau, le sable et le vent ont façonné les falaises roses de la montagne de Sharah. Pétra était une vaste cité, point de jonction le plus important sur la route des épices et de la soie. Vous apprécierez son architecture imposante et ses ruines très bien préservées dont le Trésor (ou Al Khazneh), le monument le plus célèbre de Pétra, mais aussi le théâtre romain, les tombeaux royaux, le Haut lieu, la ville basse, le Deir..., et encore Little Pétra et le village néolithique d'Al Beidha (environ 7000 avant J-C).
Pétra, Siq El Bared (Little Petra )

Pétra, Siq El Bared (Little Petra )

Un petit défilé naturel, Siq-el-Bared, reproduisant le Siq de Pétra en miniature, conduit à un ensemble de salles rupestres, de tombeaux et de tricliniums (salles de banquet ), au nord du site protégé de Pétra, appelé " Little Pétra ". Ces tombeaux et salles de belle allure sont creusés dans les parois de la gorge, souvent à une certaine hauteur ; un sable blond recouvre le sol. On accède à ces constructions par des escaliers usés. Certains conservent encore des restes de fresques (feuillage et vigne).
Shobak

Shobak

Le château de Shobak fut édifié par les Croisés au début du XIIe siècle pour contrôler les routes commerciales vers le sud. Saladin s'empara du fort en 1189, puis les Ayyubides, descendants de Saladin, s'attachèrent à la préservation du site, rénovèrent et agrandirent le château le dotant de somptueux jardins.
Um Al Jimal

Um Al Jimal

Cette cité byzantine proche de la frontière syrienne est une fascinante ville morte construite en basalte noir. Les nombreuses églises sont l'une des principales curiosités de cette cité oubliée. On peut également y découvrir les vestiges de nombreuses citernes, les contours d'un fort romain ou encore les ruines de portes d'entrée de la ville. Un violent tremblement de terre détruisit la ville en 748 laissant cet endroit mystérieux à l'abandon.
Um Qais

Um Qais

Um Qais, connu sous le nom de Gadara et fondé par les Grecs en 300 avant J.C., est un charmant site gréco-romain situé au nord-ouest du pays, à proximité de la vallée de Yarmouk qui fait frontière avec la Syrie. Le site se distingue d'une part avec le village ottoman, unique exemple en Jordanie d'un village construit en calcaire et en basalte, et de l'autre, le site gréco-romain.
Wadi Rum (désert)

Wadi Rum (désert)

Le désert du Wadi Rum aussi appelé «  la vallée de la lune », déploie un magnifique paysage désertique aux gigantesques collines de grès rouge. Ces montagnes rocheuses ont été classées au patrimoine mondial de l’UNESCO à la fois en tant que site naturel et site d’intérêt culturel. Ce labyrinthe de roches monolithiques s’élève du désert jusqu’à des hauteurs atteignant les 1750 mètres, créant ainsi un vrai défi pour les grimpeurs. Elles cachent dans leurs fissures les traces d’une occupation humaine très ancienne. En montgolfière, en chameau ou en 4x4, vous pourrez découvrir la tranquillité et la beauté de ses grands espaces infinis.