Les circuits à Madagascar - 2 voyages

  • Madagascar Chemins d'exploration dan... 15 jours
  • Madagascar Grande traversée de Madag... 26 jours
  • Madagascar 15 jours

    Chemins d'exploration dans le grand sud (F135)

    Quelques points forts :

    Rencontre avec l'association ABC domino
    Parc de Tsimanampetsotsa, site classé RAMSAR
    Réserve de Cape Sainte Marie
    La végétation et la faune de la réserve de Berenty
    Colline royale d'Ambohimanga,inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO
    Des véhicules 4X4 assurant un siège côté fenêtre par passager

  • Madagascar 26 jours

    Grande traversée de Madagascar (A229)

    Quelques points forts :

    • Une découverte complète de l'île
    • Une faune et une flore endémiques : poinsettie, orchidées, caméléons, lémuriens
    • Les Tsingy de Bemaraha, inscrits à l'Unesco
    • Paysages contrastés : forêts primaires, hauts plateaux, rizières, plages de sable blanc
    • Nombreuses rencontres avec la population (marchés, pêcheurs, artisans...)
    • Hôtellerie de charme tout au long du voyage

Le voyage à Madagascar

« L’île rouge » rouge pour la couleur de sa terre, est un pays multiple. Au cours d’un voyage à Madagascar, on découvre que la luxuriance tropicale de la côte orientale tranche avec les immenses savanes de l’Ouest et les rizières du centre, aux couleurs vert tendre. Des randonnées adaptées à tous les profils de marcheurs sont possibles, notamment dans le parc de l’Isalo, les hautes terres ou dans les Tsingys. La population est tout aussi diverse, produit du métissage de l’Asie, de l’Afrique et du monde arabe. Chaque ethnie possède une identité forte, mais toutes arborent un sourire indéfectible. Leurs artisanats sont remarquables. Les fabriques de cocottes en aluminium, les ateliers d’ébénisterie et bien d’autres échoppes sont autant d’occasions d’échanger avec les Malgaches lors de votre circuit à Madagascar. L'île peut se targuer de posséder une faune et une flore endémique à 90%. Les lémuriens sont les animaux les plus connus de l’île mais les différentes espèces de caméléons, de batraciens et d’invertébrés, ainsi que la faune marine, à certaines périodes de l’année, font aussi parti des richesses de l’île. Les divers spécimens d’orchidées, d’euphorbes et de Baobabs feront le bonheur des naturalistes aux détours de leurs balades dans un milieu naturel d’exception.

Madagascar en vidéo

Les plus beaux sites à Madagascar :

Anakao

Anakao

Ce village est né de la réunion de pêcheurs Vezo semi nomades. Il est situé sur la côte sud-ouest de Madagascar, à une trentaine de kilomètres au sud de Tuléar. Le site reste sauvage et possède une petite station balnéaire qui conserve un caractère confidentiel et d’où il est facile de partir pêcher ou faire de la plongée
Centre, Ambatolampy

Centre, Ambatolampy

Situé sur la route entre Antsirabe et Antananarivo, Ambatolampy est une petite ville de campagne renommée pour ces fabriques de cocottes en aluminium recyclées et vendues dans tout le pays ainsi qu’à l’étranger. Ici, les métiers de la forge et de la fonderie se transmettent de génération en génération.
Centre, Ambositra

Centre, Ambositra

Ambositra est reconnue dans le domaine de l'artisanat. En vous promenant aux détours des rues, vous découvrirez les petites boutiques de menuisiers qui travaillent avec habileté ébène, bois de rose et palissandre à l’aide d’outils traditionnels.
Centre, Antananarivo

Centre, Antananarivo

Située sur les hautes terres de l'île, Antananarivo, aussi appelée "Tana" est construite en paliers. Tout en haut se trouve la vieille ville ou ville haute, dominée par le palais de la reine, le rova et de nombreux autres bâtiments remarquables. La ville basse concentre une grande part de l'activité économique de Tana. Les différents quartiers s'articulent autour du lac Anosy dont les abords ont été aménagés. La capitale au sein de plusieurs de ses quartiers, à su conserver son charme d'autrefois avec de nombreux recoins évoquant une ville de province plutôt qu'une grande métropole.
Centre, Antsirabe

Centre, Antsirabe

Baptisée "la Vichy Malgache", Antsirabe est une très belle ville thermale accueillant des curistes depuis plus d'un siècle. C'est aussi la capitale du pousse-pousse. On en trouve de toutes les couleurs et souvent avec des noms farfelus, ils ont été importés par les Chinois venus construire la ligne de chemin de fer Antananarivo - Antsirabe.
Centre, Bemaraha (Tsingy)

Centre, Bemaraha (Tsingy)

Les Tsingy des Bemaraha sont les plus vastes de la Grande Ile et sont devenus, un des incontournables de Madagascar. Quelques essences végétales survivent au milieu de ces formations karstiques uniques au monde. Deux secteurs sont ouverts au public; les petits Tsingy, situés à quelques mètres de l'entrée du parc et les grands Tsingy, 17 kilomètres plus loin. Ces formations, constituées de calcaire sont devenues acérées sous l'effet des eaux acides et de l'érosion.
Centre, Hautes Terres

Centre, Hautes Terres

Les Hautes Terres dépassent rarement les 1300 mètres d'altitude. Elles sont le domaine de deux principaux groupes ethniques les Merina et les Betsileo dont on peut admirer pour ces derniers les maisons de briques rouges. Les Hautes Terres rassemblent la majorité des ressources agricoles de Madagascar dont de grandes rizières. Plusieurs balades sont possibles permettant un contact très privilégié avec les habitants.
Centre, Mantadia (réserve)

Centre, Mantadia (réserve)

A l’instar du parc national du Périnet, la réserve de Mantadia se trouve également dans la forêt primaire d’Andasibe. Sa faune est complémentaire du parc on y trouve l’étrange Aye Aye, le Calumma parsonii uroplatus (le plus grand caméléon de l’île) ainsi que de nombreuses autres espèces de lémuriens. Le parc possède également une large variété d’orchidées.
Centre, Mondésir (plantation)

Centre, Mondésir (plantation)

Les plantations de Mondesir, mettent en relief la multitude d’épices qui ont fait la renommée de Madagascar. Les villageois y produisent des épices d’excellente qualité ainsi que des huiles essentielles appréciées pour leurs bienfaits. Cette exploitation à taille humaine, offre la possibilité de découvrir et d’acheter poivre, cannelle, café, girofle et bien d’autres épices.
Centre, Palmarium (réserve)

Centre, Palmarium (réserve)

Situé sur les rives du canal des Pangalanes, la réserve du palmarium, accessible uniquement par bateau, est un régal pour les yeux, les espèces de palmiers et d’orchidées se multiplient au fur et à mesure de la visite et les chants des divers lémuriens accompagnent le voyageur.
Centre, Perinet (parc national)

Centre, Perinet (parc national)

C'est dans ce parc appartenant à la forêt primaire d’Andasibe, que l'on rencontre l'Indri-indri, le plus grand des lémuriens côtoyant de nombreuses autres espèces sur le site tel l'avahi. La flore de ce parc est variée et on y trouve plusieurs variétés de plantes médicinales, les guides ayant une connaissance approfondie de la faune et la flore la visite est passionnante.
Centre, Ranomafana

Centre, Ranomafana

La ville de Ranomafana doit son nom à une source d'eau chaude ferrugineuse. Située à 5 minutes du centre ville, le parc de Ranomafana a été créé en 1991 où a été découverte une nouvelle espèce de lémurien : l'Hapalémur doré. Un petit circuit de deux heures est possible ainsi qu'une autre balade de trois à quatre heures. Il est aussi très intéressant d'effectuer une marche de nuit avec un guide afin d'observer les animaux nocturnes comme le Fossa et le Microcebe.
Centre, Tamatave

Centre, Tamatave

Jouissant d'une situation idéale sur la route des Indes, entre les longues plages de l'Océan Indien et la Baie d'Ivondro, il n'est pas étonnant que Portugais, Français et Anglais se soient disputés Tamatave pour en faire un comptoir stratégique. Le musée régional de Tamatave est très instructif pour mieux connaitre la culture Betsimisaraka et le parc d’Ivoloina situé à 10 kilomètres au nord de la ville abrite des nombreuses espèces végétales ainsi que des lémuriens et de nombreux oiseaux.
Centre, Tsiribihina (Rivière)

Centre, Tsiribihina (Rivière)

La descente de la rivière Tsiribihina offre la possibilité d'observer la faune qui borde les rives. Selon votre préférence pirogues non motorisées ou des chalands vous transporteront au départ de Tanannarive, Antsirabe ou Miandrivazo et rejoindront l'ouest malgache.
Diego Suarez (Antsiranana)

Diego Suarez (Antsiranana)

Diego Suarez, aussi appelée Antsiranana, est le troisième port de Madagascar. Son architecture rapelle un demi siècle de présence de la Marine française (fin XIX - début XXème). Cette jolie ville est connue pour son pain de sucre baigné par les eaux turquoises du sud de la baie. Il est possible de se baigner à proximité de la ville sur la plage de Ranema fréquentée par les locaux comme par les voyageurs, c'est une jolie plage de sable blanc bordée de palmiers.
Fianarantsoa

Fianarantsoa

Fianarantsoa est très étendue. Elle est le foyer culturel de Madagascar et le cœur de la région agricole la plus productive. La ville est réputée pour ses vignobles et son thé. Un grand nom de la photographie est originaire de la ville et y possède son atelier : Pierrot Men. La ville est aussi le point de départ du train pour se rendre à Manakara.
Fort Dauphin (Tolanaro)

Fort Dauphin (Tolanaro)

Entouré par la mer et des collines verdoyantes, Fort Dauphin est propice à l'observation des lémuriens grâce à un climat agréable et à de nombreuses réserves privées. La ville vit principalement de la pêche de crevettes et de vastes plantations de sisal. Le long de la plage, on peut observer des épaves de navires échoués. L'ancien fort abrite à présent l'armée Malgache.
Ifaty

Ifaty

Situé à 20km au nord de Tuléar, le site d'Ifaty possède de magnifiques plages bordées de villages de pêcheurs. Ses fonds marins sont propices à la plongée et les mois de Juillet - Août, vous donneront la possibilité d'observer les baleines qui traversent le canal du Mozambique.
Ihosy

Ihosy

Petite ville nonchalante du sud de Madagascar, Ihosy est la ville des Baras, l'un des quelques 20 peuples malgaches. Partez à la découverte de la grotte d'Andranomilitry se situant à 10 kilomètres de la ville ainsi que du Parc National de l'Isalo près de Ranohira aux nombreuses espèces endémiques et à la flore exceptionnelle.
Majunga

Majunga

Symbolisée par un baobab en bord de mer, la "ville des fleurs" est une ville cosmopolite où l’on peut facilement se rendre sur les plages qui la bordent et visiter les lieux sacrés de la royauté sakalava. La faune et la flore sont exceptionnelles dans cette région et de nombreuses excursions sont possibles au départ de la ville telles que les grottes d'Anjohibe, dont les environs sont peuplés de lémuriens ainsi que le Parc national d'Ankarafantsika.Ce lieux est également l’occasion de pouvoir se relaxer dans le seul hôtel relais et château de l’île, l’Anjajavy.
Manakara

Manakara

Manakara est l'endroit idéal pour profiter de la plage, déambuler dans la ville à la recherche d'anciennes bâtisses coloniales ou pour aller à la rencontre des pécheurs. La ville profite d'un cadre verdoyant où il fait bon vivre. Manakara était , jusqu'au début du 20ème siècle un village de pécheurs, puis elle s'est développée à partir de 1936 avec la ligne ferroviaire Fianarantsoa - Manakara. La ville est principalement peuplée par l'ethnie Antemoro, connue pour son procédé de fabrication de papier utilisant des fibres végétales.
Morondava

Morondava

Situé en territoire Sakalava, Morondava est bordée de plusieurs sites remarquables tels que les Tsingy de Bemarah, l'allée des Baobab et la rivière Tsiribihina.
Nord, Ambre (montagne d')

Nord, Ambre (montagne d')

Cette forêt humide est de moyenne altitude d'origine volcanique. On y trouve de nombreuses rivières et plusieurs lacs où vivent le Lémur Couronné, le lémur de Sanford, endémique au nord de l'île, ainsi que plusieurs lémuriens nocturnes. D'autres espèces sont présentes comme le Potamochère, l'Ibis huppé ainsi qu'un grand nombre d'espèces de papillons.
Nord, Ankarana (tsingy)

Nord, Ankarana (tsingy)

Situé à une centaine de kilomètres de Diego Suarez, le Massif de l'Ankarana présente une région sauvage et aride d'où émergent des Tsingy, formations rocheuses d'origine corallienne. Contrairement aux Tsingy de Behmara, plus impressionnants, ceux de l'Ankarana sont plus faciles d'accès. Une balade d'une heure suffit pour en observer une partie. Le massif renferme tout un réseau de grottes, de rivières, de canyons insoupçonnés. La réserve compte plusieurs espèces de lémuriens, principalement nocturnes. Seuls les makis bruns de Sanford et les makis couronnés sont visibles de jour.
Nord, Marojezy (parc national)

Nord, Marojezy (parc national)

Quatrième sommet de la Grande Île mais certainement le plus intéressant de par sa situation géographique. Ce  massif culminant à 2 132 mètres ne se trouve qu'à une trentaine de kilomètres de la mer  et offre une diversité de végétation unique dans le pays avec une nature exubérante : du bananier au fourré d'altitude en passant par les fougères arborescentes, les ficus, les palmiers, etc. L’objectif n’est pas d’atteindre le sommet (fort dénivelé et pentes raides) mais d’aller à la découverte de la faune et de la flore de ce site somptueux réputé pour ses oiseaux et ses reptiles.
Nord, Masoala (réserve)

Nord, Masoala (réserve)

Le parc Masoala est le plus grand parc national de Madagascar. La région est exceptionnelle en terme de biodiversité. La moitié des espèces de plantes de Madagascar est observée dans les forêts autour de la baie d'Antongil formée par la presqu'île de Masoala, un site important pour les baleines à bosse et d'autres espèces marines menacées. Un grand nombre de baleines s'y rassemble chaque année, en juillet à septembre.
Nosy Be

Nosy Be

Sans aucun doute la plus connue des îles malgaches, Nosy Be est aussi appelée "l'île aux parfums". Hell Ville, le chef-lieu de l'île se caractérise par de belles bâtisses coloniales et des rues très animées. Ne pas manquer le marché couvert, foisonnement de couleurs et de senteurs à l'image de l'île. De nombreux lacs sont présents un peu partout sur l'île et il est très facile de faire une excursion à la journée vers les autres îles environnantes.
Sainte Marie

Sainte Marie

Grande rivale de Nosy Bé, l'île de Sainte Marie est idéale pour se détendre quelques jours après un circuit. Ses longues plages bordées de cocotiers, sa forêt tropicale et son Histoire sont autant d'atouts mais elle est également réputée pour l'observation de la migration des baleines à bosse de juillet à septembre.
Sambava

Sambava

Cette petite ville de la côte nord-est de Madagascar est la capitale de la vanille. La visite des entrepôts où  s’effectue  le tri des gousses et le séchage est très instructive. Sambava est une bourgade nonchalante où il fait bon de flâner le soir venu.
Sud, Andringitra (parc national)

Sud, Andringitra (parc national)

L’intérêt premier de l'Andringitra sont les magnifiques paysages minéraux constituant des plateaux d'où émergent des dômes de granite. Le parc est relié à la vallée de Tsaranoro par plusieurs sentiers.
Sud, Berenty (réserve)

Sud, Berenty (réserve)

Véritable sanctuaire pour les lémuriens, ce parc était déjà très prisé des chercheurs et naturalistes lorsqu'il a ouvert ses portes au grand public en 1980. A l'intérieur du parc, un musée très intéressant expose des sujets variés tels que les coutumes malgaches, la flore, la faune du pays. La réserve de Berenty est l'un des lieux les plus propices à l'observation des lémuriens mais de nombreux oiseaux se donnent aussi rendez-vous dans ce parc.
Sud, Isalo (parc national), Ihorombe

Sud, Isalo (parc national), Ihorombe

En plein coeur de la région d'Ihorombe, l'immense Parc National d'Isalo est silloné de rivières et s'étend sur 81 450 ha. Il s'agit d'un massif montagneux de grès datant du Jurassique, entaillé de profonds canyons et de vallées sableuses. Ce massif ruiniforme abrite une faune et une flore exceptionnelles aux espèces endémiques comme la grenouille rouge, le Varika (lémurien), ou le boa de Dumeril. Le Parc National compte plus de 400 espèces floristiques dont beaucoup sont endémiques comme le Catharantus ovalis qui est une plante médicinale que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde.
Sud, Pangalanes (canal des)

Sud, Pangalanes (canal des)

Séparé de l'océan par une étroite bande de terre, le canal s'étire sur plus de 600km. Le canal permet le transport de nombreux produits répondant aux besoins commerciaux de la côte. On y croise surtout des pêcheurs sur leurs barques faisant découvrir avec plaisir leur butin du jour. Plusieurs accès sont possibles pour aller se baigner sur des plages quasiment désertiques.