Les circuits au Nicaragua - 2 voyages

  • Honduras Salvador Nicarag... Au coeur de l'Amérique Ce... 18 jours
  • Nicaragua Pays des volcans et des l... 18 jours
  • Honduras Salvador Nicaragua 18 jours

    Au coeur de l'Amérique Centrale (A434)

    Quelques points forts :

    • Un circuit qui regroupe les sites majeurs des trois pays
    • Des sites inscrits au patrimoine de l'UNESCO : Joya de Cerén, Copán
    • Les cités coloniales de Suchitoto, Copán, Tegucigalpa, León, Granada
    • Le site naturel de "Las Isletas" et l'île d'Ometepe au Nicaragua
    • La culture du café, la fabrication de cigares
    • Le volcan de Masaya en activité
  • Nicaragua 18 jours

    Pays des volcans et des lacs (A201)

    Quelques points forts :

    • Un circuit reliant les sites majeurs
    • Les villes coloniales de León et Granada
    • Le volcan Masaya en activité
    • Une balade dans une finca pour découvrir les cultures de café
    • L’île d’Ometepe : pétroglyphes, riche faune (oiseaux et singes), musée précolombien
    • "Las Isletas", labyrinthe naturel de canaux et de petites îles
    • Les îles Solentiname et le Río San Juan

Le voyage au Nicaragua

Entre le verdoyant Costa Rica et le site archéologique majeur de Copan au Honduras, le Nicaragua, le plus grand des sept pays d’Amérique Centrale, est encore peu visité. Si son histoire est tourmentée, il possède pourtant des attraits touristiques indéniables : les îles paradisiaques de Corn Islands sur la côte atlantique, la région montagneuse de Matagalpa, Esteli et ses cultures traditionnelles de tabac, et une population multiethnique toute prête à accueillir des visiteurs…

On commence souvent le voyage par la visite de Léon, l’ancienne capitale et patrie de Ruben Dario, le poète national. Elle se dévoile depuis le toit de la cathédrale qui domine les ruelles colorées. Un peu plus loin, les plus aventuriers dévaleront les pentes de sable noir du Cerro Negro, le plus jeune volcan apparu en 1850, pendant que d’autres admireront la lagune rougeoyante du volcan Masaya. Impossible d’ignorer les volcans, ils sont partout, longeant la côte pacifique et même au milieu du lac Nicaragua, appelé Cocibolca par les indiens, et qui compte plus de 350 îles et îlots. Il est relié à la côte caraïbe par le rio San Juan qui traverse une jungle tropicale peuplée de colibris, du mythique quetzal et de nombreux mammifères. L’archipel des Solentiname au sud est connu pour avoir accueilli quelques opposants à la dictature ainsi que le prête-poète Enesto Cardenal à l’origine de l’école de peinture naïve qui fait la renommée de l’artisanat nicaraguayen. L’île d’Ometepe, au centre du lac, est dominée par deux volcans couverts d’une végétation tropicale où se camouflent des pétroglyphes. Enfin, au nord, l’archipel des isletas offre une détente dominicale parfaite. On y vient en famille pour y pêcher le guapote, un savoureux poisson à déguster accompagné d’un verre de flor de caña, l’un des meilleurs rhums au monde.

Un circuit au Nicaragua doit se terminer à Granada, charmante ville coloniale où le temps semble s’être arrêté : ruelles pavées, calèches, églises baroques et maisons colorées rappellent les fresques naïves du musée San Francisco.

Les plus beaux sites au Nicaragua :

Bluefields (région)

Bluefields (région)

Situé dans les Caraïbes, Bluefields est le département principal de la région autonome de l’Atlantique Sud (RAAS). La région regorge de plages, de rivières et de petites lagunes désertes et paradisiaques, où l’on peut découvrir une culture millénaire. Plusieurs ethnies comme les Garifunas, les Créoles, les Miskitos, les Sumos et les Ramas peuplent ces terres. Encore très authentique, Bluefields permet aux voyageurs d’établir un véritable contact avec la nature et la culture des habitants.

Canyon de Somoto (gorge)

Canyon de Somoto (gorge)

Situé dans le nord du pays, le canyon de Somoto est l’une des merveilles à découvrir au Nicaragua. Ouvert récemment aux touristes, il s’agit du plus grand canyon d’Amérique Centrale. Une longue rivière traverse le canyon, offrant diverses activités : trekking, kayak, baignades, profitant ainsi d’un environnement naturel vierge magnifique, entre cours d’eau et anciennes formations montagneuses.

Chinandega

Chinandega

Chinandega est une ville prospère et agréable. Grâce au sol très fertile de la région, dû à son activité volcanique, la canne à sucre y est beaucoup cultivée afin de produire du sucre ainsi que le fameux rhum « Flor de Caña ». Aux alentours de la ville, le volcan San Cristobal et les réserves naturelles telles que Padre Ramos offrent de belles randonnées dans d’incroyables paysages.

Estelí

Estelí

Située au nord du pays dans une vallée entourée de montagnes, la ville d’Estelí fut le théâtre de la guerre civile qui opposa la junte sandiniste aux contre-révolutionnaires soutenus par les Etats-Unis, entre 1980 et 1990. Aujourd’hui, c’est une ville très agréable et animée qui bénéficie d’un commerce artisanal important. La ville permet de découvrir des champs de plantations de tabac et des fabriques de cigares ; les cigares qui y sont fabriqués ont une réputation mondialement reconnue.

Granada

Granada

Troisième métropole du pays, Granada est une ville captivante située au sud-ouest du pays, sur les rives du lac Nicaragua. Connue pour son architecture coloniale bien conservée, Granada est agréable à visiter à pied ou en calèche. En effet la ville dispose de nombreux carrosses permettant de découvrir ses principaux sites, comme la place principale ou le marché. Non loin de la ville se trouvent le volcan Monbacho ainsi que les Isletas de Granada, des îlots formés par l’éruption du volcan il y a des milliers d’années. On y trouve une riche faune ; l’archipel constitue une intéressante zone d’observation ornithologique.

Iles du Maïs

Iles du Maïs

Big and Little Corn, comme on les surnomme populairement, sont deux îles paradisiaques situées dans la mer des Caraïbes. L’eau cristalline de ces îles permettent d’observer une biodiversité incroyable et unique. Les fêtes culturelles comme le « Palo de mayo », le « picnic day » et la fête de l’émancipation anime ces îles au cours de l’année.

Indio Maíz (réserve naturelle)

Indio Maíz (réserve naturelle)

Située au sud-est du Nicaragua au bord de la rivière San Juan, Indio Maíz est une réserve naturelle considérée comme l’une des plus belles réserves naturelles du pays. Riche d’une biodiversité luxuriante, elle s’étend dans une épaisse forêt tropicale vierge et une vaste mangrove. On y trouve une magnifique avifaune avec des toucans, des aras, des perroquets et colibris ainsi que de nombreux oiseaux migrateurs. Un grand nombre de mammifères peuplent également ces terres ; cerfs de forêt, sangliers, jaguars, pumas, ocelots, pacas, singes… On y trouve également des lamantins, des tortues et des taureaux requins. Côté flore, la réserve possède une jungle étonnante avec plus de cent variétés d’orchidées, des conifères, des figuiers étrangleurs, des palmiers, et autres merveilles.

Jinotega

Située dans une vallée entourée de montagnes à la riche faune et flore, Jinotega ou la « ville des brumes » est une ville qui bénéficie d’un climat doux tout au long de l’année. Elle constitue un bon point de départ pour visiter les plantations de café, le lac Apanás et sa riche faune marine, ou la colline Cerro de la Cruz dont le sommet offre une magnifique vue panoramique sur la ville et la vallée.

León

León

Traversée par la rivière León à l’ouest du pays, non loin de la côte Pacifique, la ville, de son nom complet « Santiago de los Caballeros de León », est la deuxième métropole du Nicaragua. Elle possède un riche patrimoine architectural : le centre historique de León regorge de bâtiments coloniaux, dont on retient surtout la Cathédrale de la Asunción de la Bienaventurada Virgen María, qui constitue la plus grande cathédrale de toute l’Amérique Centrale. Aux alentours de la ville, diverses activités s’offrent aux voyageurs : la visite des ruines de León Viejo, la visite du village de pêcheurs de Poneloya, qui possède de magnifiques plages, ou l’ascension du volcan Cerro Negro, profitant de superbes vues.

Los Guatuzos (réserve naturelle)

Los Guatuzos (réserve naturelle)

La réserve Los Guatuzos se situe au sud du lac Nicaragua et abrite l’une des plus riches avifaunes d’Amérique Centrale (plus de 350 espèces). On y trouve également une faune très variée : singes hurleurs, tortues, caïmans et iguanes, et une flore tropicale luxuriante avec de nombreuses orchidées et arbres de forêt primaire.

Managua

Managua

Capitale du Nicaragua, la ville de Managua se situe sur la rive sud du lac éponyme, lui valant son nom « où il y a de la ressource en eau ». Dénuée de centre-ville, Managua diffère ainsi des autres capitales ; on y trouve néanmoins un patrimoine riche et varié. Les alentours permettent de découvrir une nature luxuriante, notamment dans la réserve naturelle de Chocoyero, l’arboretum national, ou la lagune de Tiscapa.

Masaya

Masaya

Masaya est une ville à la culture et l’histoire très riches ; très aérée et agréable à parcourir à pied, elle possède de belles avenues et bâtiments coloniaux. Elle se situe en bordure du lac Masaya, un lac d’origine volcanique. À seulement six kilomètres de la ville se trouve en effet le volcan Masaya, qui constitue, avec son lac de lave, l’un des volcans les plus actifs du pays. Les conquistadors espagnols l’avaient d’ailleurs baptisé « la bouche de l’Enfer ».

Matagalpa

Matagalpa

Située à 680 mètres d’altitude, la ville de Matagalpa, surnommée la « Perle du Nord », est réputée pour sa production de café. Considérée en effet comme la « capitale du café » du pays, elle possède de nombreuses plantations de café aux alentours ainsi qu’un intéressant Musée du Café. Le cœur historique de la ville regorge de belles demeures coloniales et d’édifices religieux telle que la Cathédrale San Pedro, de style baroque. Les montagnes entourant la ville offrent de magnifiques randonnées au sein de forêts tropicales ; on y trouve la réserve naturelle de Cerro Buena Vista, qui abrite de belles cascades et une faune très riche, avec une grande variété de singes et plus de 200 espèces d’oiseaux.

Ometepe (île)

Ometepe (île)

Ometepe est une île située dans le lac Nicaragua. Elle doit son nom (« deux montagnes » en nahuatl) aux deux volcans qui la dominent : le volcan Concepción qui forme un cône parfait et majestueux, et le volcan Maderas, qui possède une lagune dans son cratère. Tous deux offrent de belles randonnées pour atteindre leur sommet, mais il est aussi possible de parcourir l’île à cheval, à vélo ou encore en kayak, celle-ci disposant de nombreuses rivières et de belles plages. L’histoire d’Ometepe remonte à l’ère maya ; on y trouve encore des artefacts, des idoles de pierre et des pétroglyphes sculptés dans des blocs de basalte. Altagracia, la plus grande ville de l’île, possède une belle cathédrale dans laquelle on retrouve des objets d’art précolombiens, ainsi qu’un intéressant musée archéologique et ethnographique.

Pueblos Blancos (villages)

Pueblos Blancos (villages)

Les Pueblos Blancos est un ensemble de petits villages authentiques et pittoresques aux maisons colorées, situés au sud de Masaya. Ils sont réputés pour leur artisanat traditionnel ; le village de Catarina est connu pour son horticulture, ses vanneries et sa superbe vue sur la lagune d’Apoyo, celui de San Juan de Oriente pour sa céramique en argile, et le village de Masatepe pour la fabrication des fameuses rocking-chairs.

San Jacinto

San Jacinto

San Jacinto est une petite ville située à environ 20km au nord-est de León. Elle est surtout connue pour ses hervideros, des sources bouillonnantes d’eau et de boue d’où s’échappent des émanations de soufre et de vapeur. Ce phénomène est dû à l’activité de la rivière souterraine qui parcourt cette région volcanique. Les paysages arides dominés par le volcan Telica offrent ainsi des promenades uniques et un spectacle étonnant.

San Juan del Sur

San Juan del Sur

Située dans une magnifique baie au sud-ouest du Nicaragua, San Juan del Sur est ville balnéaire très appréciée pour ses plages et la beauté de ses environs. Les jolies ruelles aux maisons colorées octroient à la ville une atmosphère authentique et paisible. En plus des nombreuses activités que la région propose (baignade, plongée, surf, croisière, randonnée, etc.), San Juan del Sur possède l’une des nidifications de tortues marines les plus importantes d’Amérique Centrale ; armés d’une lampe rouge et de patience, vous aurez peut-être la chance d’observer la ponte d’une tortue, ou l’éclosion des œufs d’un autre nid.

Solentiname (archipel)

Solentiname (archipel)

Situé dans le sud du lac Nicaragua, l’archipel des Solentiname est un groupement d’îles d’origine volcanique. Elles sont réputées pour leur beauté naturelle ainsi que leur richesse culturelle et historique. Au sein d’une végétation verdoyante, on y trouve, en plus d’une grande variété d’oiseaux, des sculptures précolombienne. La principale île, celle de Mancarron, est connue pour sa grande variété d’art et possède de nombreux ateliers d’artistes.

Tisey Estanzuela (réserve naturelle)

Tisey Estanzuela (réserve naturelle)

La réserve naturelle de Tisey est située au nord du pays, non loin de la ville d’Estelí. Elle abrite une riche faune et flore ainsi que la célèbre chute d’eau d’Estanzuela, une cascade de 40 mètres de haut. Son bassin naturel permet aux voyageurs de se baigner et de se détendre dans un environnement tropical unique.
La réserve abrite également la communauté Garnacha composée d’une quinzaine de familles proposant de dormir chez l’habitant. Cette expérience unique propose de vivre au rythme de la famille et de découvrir la région dans un cadre atypique. C’est également l’occasion de visiter une ferme de fromages réputés comme étant les meilleurs du pays, ou de rendre visite à un incroyable sculpteur de pierres.