Inscrivez-vous à notre lettre d’information :

Les circuits au Nicaragua - 2 voyages

  • Honduras Salvador Nicarag... Au coeur de l'Amérique Ce... 18 jours
  • Nicaragua Pays des volcans et des l... 18 jours
  • Honduras Salvador Nicaragua 18 jours

    Au coeur de l'Amérique Centrale (A434)

    Quelques points forts :

    • Des sites inscrits au patrimoine de l'UNESCO : Joya de Cerén, Copán
    • Les cités coloniales de Suchitoto, Copán, Tegucigalpa, León, Granada
    • Le site naturel de "Las Isletas"
    • La culture du café, la fabrication de cigares
    • Le jardin botanique de Lancetilla et le parc national Punta Sal au Honduras
    • L'île d'Ometepe au Nicaragua
    • Le volcan de Masaya
  • Nicaragua 18 jours

    Pays des volcans et des lacs (A201)

    Quelques points forts :

    • Les villes coloniales de León et Granada
    • Le volcan Masaya en activité
    • Une balade dans une finca pour découvrir les cultures de café
    • L’île d’Ometepe : pétroglyphes, riche faune (oiseaux et singes), musée précolombien
    • La flore au pied du volcan Mombacho : orchidées, bromelias, fougères
    • "Las Isletas", labyrinthe naturel de canaux et de petites îles
    • Les îles Solentiname et le Río San Juan

Le voyage au Nicaragua

Entre le verdoyant Costa Rica et le site archéologique majeur de Copan au Honduras, le Nicaragua, le plus grand des sept pays d’Amérique Centrale, est encore peu visité. Si son histoire est tourmentée, il possède pourtant des attraits touristiques indéniables : les îles paradisiaques de Corn Islands sur la côte atlantique, la région montagneuse de Matagalpa, Esteli et ses cultures traditionnelles de tabac, et une population multiethnique toute prête à accueillir des visiteurs…

On commence souvent le voyage par la visite de Léon, l’ancienne capitale et patrie de Ruben Dario, le poète national. Elle se dévoile depuis le toit de la cathédrale qui domine les ruelles colorées. Un peu plus loin, les plus aventuriers dévaleront les pentes de sable noir du Cerro Negro, le plus jeune volcan apparu en 1850, pendant que d’autres admireront la lagune rougeoyante du volcan Masaya. Impossible d’ignorer les volcans, ils sont partout, longeant la côte pacifique et même au milieu du lac Nicaragua, appelé Cocibolca par les indiens, et qui compte plus de 350 îles et îlots. Il est relié à la côte caraïbe par le rio San Juan qui traverse une jungle tropicale peuplée de colibris, du mythique quetzal et de nombreux mammifères. L’archipel des Solentiname au sud est connu pour avoir accueilli quelques opposants à la dictature ainsi que le prête-poète Enesto Cardenal à l’origine de l’école de peinture naïve qui fait la renommée de l’artisanat nicaraguayen. L’île d’Ometepe, au centre du lac, est dominée par deux volcans couverts d’une végétation tropicale où se camouflent des pétroglyphes. Enfin, au nord, l’archipel des isletas offre une détente dominicale parfaite. On y vient en famille pour y pêcher le guapote, un savoureux poisson à déguster accompagné d’un verre de flor de caña, l’un des meilleurs rhums au monde.

Un circuit au Nicaragua doit se terminer à Granada, charmante ville coloniale où le temps semble s’être arrêté : ruelles pavées, calèches, églises baroques et maisons colorées rappellent les fresques naïves du musée San Francisco.