Les circuits aux Philippines - 1 voyage

  • Philippines Bâtisseurs de rizières et... 18 jours
  • Philippines 18 jours

    Bâtisseurs de rizières et pêcheurs des îles (A237)

    Quelques points forts :

    • Une découverte complète des Philippines
    • Les sites UNESCO : églises baroques, Vigan, rizières en terrasses
    • Les "collines de chocolat" de l'île de Bohol (liste indicative UNESCO)
    • La vieille ville de Manille et son cimetière chinois où les caveaux ressemblent à des villas cossues
    • Les célèbres rizières de Banaue et Batad et les grottes funéraires sacrées de Sagada
    • Le parc national de Saint Paul et sa rivière souterraine dans l'île de Palawan
    • Une fenêtre garantie par personne dans les véhicules

Le voyage aux Philippines

Voyager aux Philippines, c’est partir à la découverte d’un monde composite d’environ 300 000 km2, constitué de 7 641 îles ! On dit que les Philippines seraient apparues à la suite de violents mouvements de soulèvement et dépression de la plaque continentale asiatique. A cette géographie éclatée répond une population riche de plusieurs strates successives. Les premières migrations vinrent de Taiwan vers 2000 av. J.-C. Puis, les marchands chinois, indiens, arabes et indonésiens se précipitèrent pour troquer céramiques, textiles, métaux contre des perles, du corail, de l'or, du riz et du poisson séché. Les Philippines passèrent ensuite sous la domination de royaumes maritimes indo-malais. Les musulmans arrivèrent à partir de 1300. Les européens, avec Magellan, commencèrent à se manifester en 1521 et, même si ce dernier y fut tué, l'archipel entra dans l'Empire colonial espagnol à partir de 1565. Manille, la capitale d’aujourd’hui, est fondée en 1571. L’Espagne gèrera l’archipel de loin, le plus souvent à partir du Mexique, laissant à l’Eglise catholique le loisir de s’établir fortement dans le pays ; d’où la prééminence exceptionnelle du Christianisme pour un pays d’Asie avec 90% de pratiquants. Les espagnols se lassèrent et finir par vendre l’archipel aux États-Unis pour 20 millions de dollars en 1898. Les nouveaux maîtres ne furent guère délicats et massacrèrent 15% de la population qui manifestait alors quelques velléités indépendantistes… La Seconde Guerre Mondiale permit alors aux japonais d’occuper le pays jusqu’au 4 juillet 1946, date de l’indépendance des Philippines.Le pays, après la parenthèse dictatoriale de la famille Marcos, est désormais aux mains d’une oligarchie politique et économique qui détient le pouvoir dans le cadre d’une démocratie musclée…

En dépit de ce contexte, l’Archipel des Philippines, regorge de trésors naturels et architecturaux, consacrés par l’UNESCO, comme les fameuses rizières de Banaue, la rivière souterraine de Puerto Princesa, la magnifique cité coloniale de Vigan, de superbes églises baroques et bien d’autres merveilles encore… La complexité du pays et de sa population se retrouvera enfin dans la cuisine, savoureuse synthèse d’influences culturelles multiples (indienne, chinoise, espagnole, américaine) qu’a connues le pays à travers le temps.

Les plus beaux sites aux Philippines :

Bohol, Balicasag (île)

Bohol, Balicasag (île)

Située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest des côtes de Bohol, Balicasag est une petite île paradisiaque abritant une centaine d’habitants. Elle constitue un site de plongée très populaire dans tout le pays. Classée sanctuaire marin, l’île est entourée d’un récif bien préservé et d’impressionnantes failles sous-marines plongeant jusqu’à 50 mètres de profondeur. On y trouve des tortues, des carangues à grosse tête, des barracudas, des girelles, des tortues et de très beaux coraux.
Bohol, Chocolate Hills

Bohol, Chocolate Hills

Cette curiosité géologique composée de 1 268 collines se trouve en plein centre de l’île de Bohol, sur plus de 50 km². Les « collines de chocolat », en forme de dômes ou de cônes pouvant atteindre jusqu’à 50 mètres de haut, sont apparues il y a deux millions d’années et doivent leur nom à la couleur marron qu’elles prennent à la saison sèche. L’étrangeté et la beauté de ces paysages a donné naissance à de nombreuses légendes locales expliquant l’origine de la formation : bataille de sable entre géants, larmes d’un géant en proie à un chagrin d’amour… Si l’explication scientifique est encore incertaine, on pense que la formation résulte de l’activité tectonique qui aurait émergé des accumulations de couches successives de corail et de coquillage.
Bohol, Philippine Tarsier Sanctuary

Bohol, Philippine Tarsier Sanctuary

La réserve naturelle est l’une des mieux préservées des Philippines et est très engagée dans la sauvegarde du tarsier, ce minuscule primate aux grands yeux dont la survie est menacée par la chasse et le commerce d’animaux de compagnie. Situé dans une immense forêt non loin de Tagbilaran, le sanctuaire permet aux visiteurs d’observer les tarsiers dans leur habitat naturel avec toutes les précautions nécessaires afin de ne pas les déranger.
Cebu, Bantayan (île)

Cebu, Bantayan (île)

L’île de Bantayan se situe à une vingtaine de kilomètres au large de la pointe nord de Cebu. Si elle n’est pas renommée pour ses sites de plongée, elle possède néanmoins de magnifiques plages de sable blanc qui comptent parmi les plus belles de Cebu. L’endroit se prête parfaitement à la flânerie et à la découverte de l’île en vélo ou en scooter.
Cebu, Cebu City

Cebu, Cebu City

Première colonie espagnole des Philippines en 1565, Cebu City se situe au centre de l’île du même nom sur la côte est. C’est aujourd’hui une ville cosmopolite et la capitale du sud des Philippines. Cebu City possède quelques sites historiques dont de belles bâtisses coloniales, mais on appréciera surtout son effervescence avec ses nombreux bars, restaurants et discothèques.
Cebu, Malapascua (île)

Cebu, Malapascua (île)

Située au large de la côte nord de Cebu, l’île de Malapascua est une île paradisiaque internationalement connue pour ses spots de plongée uniques ; on peut y observer tout au long de l’année les fameux requins-renards. Elle possède en plus de ses beaux récifs, de magnifiques baies de sable fin. Les excursions vers les petites îles alentours permettent de découvrir de nombreuses grottes et d’excellents spots de snorkeling.
Cebu, Moalboal

Cebu, Moalboal

Moalboal est une station balnéaire très réputée située dans la partie sud-ouest de Cebu. Son littoral présente d’attrayants bars et restaurants, mais surtout un splendide récif corallien idéal pour pratiquer de la plongée sur récif. Ses eaux sont peuplées de très nombreux bancs de sardines parmi lesquels il est possible de nager en plongée ou en snorkeling. Les îles environnantes permettent de découvrir une grotte sous-marine à ciel ouvert et une épave d’avion.
Luzon centre, Pinatubo (volcan)

Luzon centre, Pinatubo (volcan)

Culminant à 1 486 mètres, le volcan Pinatubo se situe dans la région ouest de Luzon, au nord-ouest de Manille. Le mont a perdu 300 mètres de hauteur suite à la terrible éruption de 1991 qui a ravagé des villages entiers, après près de 600 ans d’inactivité. Il est aujourd’hui possible de gravir le mont, mais le périple n'est autorisé qu'en 4x4, accompagné d'un guide. Au sommet, les paysages de volcan et de lac sont magnifiques.