Les circuits aux Philippines - 1 voyage

  • Philippines Bâtisseurs de rizières et... 18 jours
  • Philippines 18 jours

    Bâtisseurs de rizières et pêcheurs des îles (A237)

    Départ garanti > Mercredi 8 Février 2023

    Quelques points forts :

    • Une découverte complète des Philippines
    • Les sites UNESCO : églises baroques, Vigan, rizières en terrasses
    • Les "collines de chocolat" de l'île de Bohol (liste indicative UNESCO)
    • La vieille ville de Manille et son cimetière chinois où les caveaux ressemblent à des villas cossues
    • Les célèbres rizières de Banaue et Batad et les grottes funéraires sacrées de Sagada
    • Le parc national de Saint Paul et sa rivière souterraine dans l'île de Palawan
    • Une fenêtre garantie par personne dans les véhicules

Le voyage aux Philippines

Voyager aux Philippines, c’est partir à la découverte d’un monde composite d’environ 300 000 km2, constitué de 7 641 îles ! On dit que les Philippines seraient apparues à la suite de violents mouvements de soulèvement et dépression de la plaque continentale asiatique. A cette géographie éclatée répond une population riche de plusieurs strates successives. Les premières migrations vinrent de Taiwan vers 2000 av. J.-C. Puis, les marchands chinois, indiens, arabes et indonésiens se précipitèrent pour troquer céramiques, textiles, métaux contre des perles, du corail, de l'or, du riz et du poisson séché. Les Philippines passèrent ensuite sous la domination de royaumes maritimes indo-malais. Les musulmans arrivèrent à partir de 1300. Les européens, avec Magellan, commencèrent à se manifester en 1521 et, même si ce dernier y fut tué, l'archipel entra dans l'Empire colonial espagnol à partir de 1565. Manille, la capitale d’aujourd’hui, est fondée en 1571. L’Espagne gèrera l’archipel de loin, le plus souvent à partir du Mexique, laissant à l’Eglise catholique le loisir de s’établir fortement dans le pays ; d’où la prééminence exceptionnelle du Christianisme pour un pays d’Asie avec 90% de pratiquants. Les espagnols se lassèrent et finir par vendre l’archipel aux États-Unis pour 20 millions de dollars en 1898. Les nouveaux maîtres ne furent guère délicats et massacrèrent 15% de la population qui manifestait alors quelques velléités indépendantistes… La Seconde Guerre Mondiale permit alors aux japonais d’occuper le pays jusqu’au 4 juillet 1946, date de l’indépendance des Philippines.Le pays, après la parenthèse dictatoriale de la famille Marcos, est désormais aux mains d’une oligarchie politique et économique qui détient le pouvoir dans le cadre d’une démocratie musclée…

En dépit de ce contexte, l’Archipel des Philippines, regorge de trésors naturels et architecturaux, consacrés par l’UNESCO, comme les fameuses rizières de Banaue, la rivière souterraine de Puerto Princesa, la magnifique cité coloniale de Vigan, de superbes églises baroques et bien d’autres merveilles encore… La complexité du pays et de sa population se retrouvera enfin dans la cuisine, savoureuse synthèse d’influences culturelles multiples (indienne, chinoise, espagnole, américaine) qu’a connues le pays à travers le temps.

Les plus beaux sites aux Philippines :

Bohol, Balicasag (île)

Bohol, Balicasag (île)

Située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest des côtes de Bohol, Balicasag est une petite île paradisiaque abritant une centaine d’habitants. Elle constitue un site de plongée très populaire dans tout le pays. Classée sanctuaire marin, l’île est entourée d’un récif bien préservé et d’impressionnantes failles sous-marines plongeant jusqu’à 50 mètres de profondeur. On y trouve des tortues, des carangues à grosse tête, des barracudas, des girelles, des tortues et de très beaux coraux.
Bohol, Chocolate Hills

Bohol, Chocolate Hills

Cette curiosité géologique composée de 1 268 collines se trouve en plein centre de l’île de Bohol, sur plus de 50 km². Les « collines de chocolat », en forme de dômes ou de cônes pouvant atteindre jusqu’à 50 mètres de haut, sont apparues il y a deux millions d’années et doivent leur nom à la couleur marron qu’elles prennent à la saison sèche. L’étrangeté et la beauté de ces paysages a donné naissance à de nombreuses légendes locales expliquant l’origine de la formation : bataille de sable entre géants, larmes d’un géant en proie à un chagrin d’amour… Si l’explication scientifique est encore incertaine, on pense que la formation résulte de l’activité tectonique qui aurait émergé des accumulations de couches successives de corail et de coquillage.
Bohol, Panglao (île)

Bohol, Panglao (île)

Panglao se trouve au large des côtes de Bohol, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest. L’île est réputée pour ses belles plages à la vie nocturne effervescente et ses fonds marins exceptionnels. Les activités marines sont multiples : snorkeling, plongée en haute mer, excursions en bateau, découverte de grottes sous-marines, yoga sur paddle… Les dauphins visitent souvent les alentours et de nombreuses excursions permettent d’aller à leur rencontre.
Bohol, Philippine Tarsier Sanctuary

Bohol, Philippine Tarsier Sanctuary

La réserve naturelle est l’une des mieux préservées des Philippines et est très engagée dans la sauvegarde du tarsier, ce minuscule primate aux grands yeux dont la survie est menacée par la chasse et le commerce d’animaux de compagnie. Situé dans une immense forêt non loin de Tagbilaran, le sanctuaire permet aux visiteurs d’observer les tarsiers dans leur habitat naturel avec toutes les précautions nécessaires afin de ne pas les déranger.
Cebu, Bantayan (île)

Cebu, Bantayan (île)

L’île de Bantayan se situe à une vingtaine de kilomètres au large de la pointe nord de Cebu. Si elle n’est pas renommée pour ses sites de plongée, elle possède néanmoins de magnifiques plages de sable blanc qui comptent parmi les plus belles de Cebu. L’endroit se prête parfaitement à la flânerie et à la découverte de l’île en vélo ou en scooter.
Cebu, Cebu City

Cebu, Cebu City

Première colonie espagnole des Philippines en 1565, Cebu City se situe au centre de l’île du même nom sur la côte est. C’est aujourd’hui une ville cosmopolite et la capitale du sud des Philippines. Cebu City possède quelques sites historiques dont de belles bâtisses coloniales, mais on appréciera surtout son effervescence avec ses nombreux bars, restaurants et discothèques.
Cebu, Malapascua (île)

Cebu, Malapascua (île)

Située au large de la côte nord de Cebu, l’île de Malapascua est une île paradisiaque internationalement connue pour ses spots de plongée uniques ; on peut y observer tout au long de l’année les fameux requins-renards. Elle possède en plus de ses beaux récifs, de magnifiques baies de sable fin. Les excursions vers les petites îles alentours permettent de découvrir de nombreuses grottes et d’excellents spots de snorkeling.
Cebu, Moalboal

Cebu, Moalboal

Moalboal est une station balnéaire très réputée située dans la partie sud-ouest de Cebu. Son littoral présente d’attrayants bars et restaurants, mais surtout un splendide récif corallien idéal pour pratiquer la plongée sur récif. Ses eaux sont peuplées de très nombreux bancs de sardines parmi lesquels il est possible de nager en plongée ou en snorkeling. Les îles environnantes permettent de découvrir une grotte sous-marine à ciel ouvert et une épave d’avion.
Luzon centre, Manille

Luzon centre, Manille

Surnommée la « Perle de l’Orient », la capitale Maynilad de son ancien nom, fut prise par les Espagnols en 1571 et connut un épanouissement tel qu’elle fut considérée comme le joyau du Pacifique par l’empire espagnol durant plusieurs siècles. De ces belles années, la ville n’a néanmoins pas gardé de traces, ses majestueux édifices de style Art Déco ayant été en grande partie détruits durant la seconde guerre mondiale. Si elle a perdu son charme d’antan, c’est aujourd’hui une cité moderne très vivante avec des galeries branchées, des marchés d’artisans, une scène musicale indépendante et de mémorables bars à cocktails.
Luzon centre, Pinatubo (volcan)

Luzon centre, Pinatubo (volcan)

Culminant à 1 486 mètres, le volcan Pinatubo se situe dans la région ouest de Luzon, au nord-ouest de Manille. Le mont a perdu 300 mètres de hauteur suite à la terrible éruption de 1991 qui a ravagé des villages entiers, après près de 600 ans d’inactivité. Il est aujourd’hui possible de gravir le mont, mais le périple n'est autorisé qu'en 4x4, accompagné d'un guide. Au sommet, les paysages de volcan et de lac sont magnifiques.
Luzon nord, Banaue

Luzon nord, Banaue

Situées dans la région nord de Luzon sur les montagnes Ifugao, les rizières en terrasses de Banaue, inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO, sont réputées pour leur beauté spectaculaire. Elles furent introduites il y a 2 000 ans par les Chinois et construites par les ancêtres de l’ethnie Batad. Ces cultures étagées sont faites avec des murets en terre et non en pierre, contrairement à ce que l’on retrouve le plus souvent dans la région.
Luzon nord, Batad

Luzon nord, Batad

Les rizières en terrasses de Batad, bien que moins jolies que ses voisines de Banaue, impressionnent par leur forme en amphithéâtre aux gradins bien dessinés. Également inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO, elles ne sont accessibles qu’à pied à travers de beaux chemins de randonnée.
Luzon nord, Bontoc

Luzon nord, Bontoc

Situé à 870 m d'altitude, Bontoc est un bourg vivant et dynamique de la Cordillère, où l’on trouve encore des anciens aux bras tatoués ou aux coiffes en squelette de serpent, arborant le pagne traditionnel. Le village constitue un bon point de départ pour découvrir les rizières en terrasses de la région ou les anciens villages de chasseurs de tête Igorots.
Luzon nord, Kabayan

Luzon nord, Kabayan

Centre de la culture ibaloi, lové entre montagnes escarpées et rizières en terrasses, Kabayan est un village authentique encore préservé du tourisme. L’endroit est connu pour sa grotte funéraire et ses momies, tandis que traditions et pratiques animistes sont encore perpétuées dans les collines environnantes.
Luzon nord, Sabtang (île)

Luzon nord, Sabtang (île)

Située à l’extrême nord de Luzon, dans les Batanes, Sabtang est une petite île où la culture ivatan est restée presque intacte. Les traces préhispaniques y sont encore visibles : forteresse, village authentique et maisons en pierre de corail et calcaire aux toits hirsutes pour se protéger du climat peu clément… Ses paysages de plages de sable blanc et de montagnes sont encore peu explorés par les touristes.
Luzon nord, Sagada

Luzon nord, Sagada

Niché à 1 477 m d’altitude dans le décor des montagnes brumeuses de la Cordillère, Sagada est un petit village à l’ambiance mystique. Il est principalement célèbre pour ses cercueils suspendus sur des falaises de calcaire, datant de plusieurs siècles pour certains. La grotte de Sumaging et la grotte funéraire de Lumiang sont également des curiosités de la région.
Luzon nord, Tuguegarao

Luzon nord, Tuguegarao

Tuguegarao est la capitale économique et politique de la région de Cagayan. Si la ville est très urbaine et ne présente que peu d’attraits historiques ou culturels, elle est réputée pour posséder le plus grand réseau de grottes du pays. La grotte Callao, avec sept chambres et son église sous-terraine, est la plus connue. Il est possible d’organiser des excursions en kayak pour remonter la Pinacanauan et observer les milliers de chauve-souris qui sortent à la nuit tombée.
Luzon nord, Vigan

Luzon nord, Vigan

Conquise en 1572 par les Espagnols, Vigan est l’une des plus anciennes villes du pays, et sûrement la plus belle ville coloniale espagnole d’Asie. Elle possède un cœur historique qui a superbement conservé les traces de son passé, avec ses demeures espagnoles en bois foncé, ses rues pavées et ses calèches, qui lui valent d’être classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Les nombreuses boutiques d’antiquités, les échoppes d’artisans et les effluves d’empanadas qui flottent offrent à la ville un charme particulier.
Luzon sud-est, Caramoan (péninsule)

Luzon sud-est, Caramoan (péninsule)

La péninsule de Caramoan, avec sa jungle épaisse et ses falaises déchiquetées, offre des paysages uniques où l’on pourrait facilement se croire dans Jurassic Park. Elle a d’ailleurs servi de lieu de tournage pour de nombreuses émissions d’aventures. Rochers calcaires couverts de forêts, plages de sable doré, criques, lagunes cachées, mangroves… La péninsule regorge d’endroits encore peu visités, idéals pour se prélasser, naviguer ou faire du snorkeling.
Luzon sud-est, Catanduanes (île)

Luzon sud-est, Catanduanes (île)

Située au large des côtes sud-est de Luzon, l’île de Catanduanes, bien qu’encore méconnue, possède de nombreux atouts. Les surfeurs viennent pour les vagues du célèbre Majestics, les moins intrépides y découvriront des villages de pêcheurs, un magnifique littoral, des grottes et des cascades avec bassins naturels dispersées à travers l’île.
Luzon sud-ouest, Taal (volcan et lac)

Luzon sud-ouest, Taal (volcan et lac)

Le volcan Taal et son lac de caldeira se situent à une soixantaine de kilomètres au sud de Manille. Avec ses 47 cratères et ses 35 cônes volcaniques, qui en font l’un des volcans les plus dangereux au monde, le volcan Taal et son lac occupent un vaste cratère préhistorique mesurant près de 75 km de circonférence. L’ascension du mont est possible à pied ou à cheval, à travers divers chemins de randonnée de difficultés variées. Une fois en haut, de magnifiques paysages s’offrent aux randonneurs.
Mindanao, Camiguin (île)

Mindanao, Camiguin (île)

Située à 10 km au large au nord de Mindanao, l’île de Camiguin impressionne par sa forme imposante et escarpée. C’est d’ailleurs l’île qui possède le plus de volcans sur la planète, avec une vingtaine de cônes de scories de plus de 100 mètres de haut. Encore préservée du tourisme, cette île paisible permet diverses activités telles que la plongée, le snorkeling ou l’ascension de volcans et possède des sources chaudes et froides, ainsi qu’une superbe cascade enfouie au cœur de la jungle.
Mindoro, Puerto Galera

Mindoro, Puerto Galera

Puerto Galera, située au nord de Mindoro, est une ville balnéaire réputée auprès des amateurs de plongée pour son magnifique domaine sous-marin abritant des poissons-fantômes, des hippocampes pygmées, des poissons-grenouilles, des poissons-mandarins ou encore des nudibranches. De belles cascades longent également la route du littoral, offrant de jolies balades.
Mindoro, Récif d'Apo (parc naturel)

Mindoro, Récif d'Apo (parc naturel)

Étendu sur 35 km², le parc naturel d’Apo Reef constitue le plus grand atoll des Philippines. Ses eaux cristallines abritent une abondante faune et flore sous-marine avec 285 espèces de poissons et 197 espèces de coraux. En plongée ou en snorkeling, on peut facilement y observer diverses variétés de requins, des raies mantas, des tortues… Un site exceptionnel pour les amoureux de la vie sous-marine.
Negros, Apo (île)

Negros, Apo (île)

Au large des côtes sud de Negros, se trouve la petite île volcanique d’Apo et son magnifique sanctuaire marin. Fondé en 1985, il abrite 400 espèces de coraux, 650 espèces de poissons et plusieurs espèces de tortues marines. Les plages de sable blanc, les eaux turquoises et la silhouette de Negros en toile de fond, composent les paysages paradisiaques que l’île a à offrir entre deux nages avec les tortues.
Negros, Dumaguete

Negros, Dumaguete

Située sur la côte sud-est de Negros, Dumaguete est une ville estudiantine très agréable grâce à son ambiance animée et branchée, et son importante communauté d’expatriés. Avec sa jolie balade du port et ses belles bâtisses coloniales, la ville constitue un charmant point de départ pour découvrir la région sud de Negros.
Negros, Silay

Negros, Silay

Au nord-ouest de Negros se trouve la charmante ville de Silay, autrefois considérée comme le joyau de l’île. La ville connut un véritable âge d’or à la fin du XIXe siècle, lorsque l’industrie de la canne à sucre s’épanouit. À cette époque, 29 demeures ancestrales, fastueuses maisons sucrières, furent construites. Trois d’entre elles ont aujourd’hui été transformées en musée.
Negros, Siquijor (île)

Negros, Siquijor (île)

L’île de Siquijor, située au sud-est de Negros, est connue parmi les Philippins pour ses mystérieux « mangkukulam » (guérisseurs) vivant dans les montagnes. Grâce à des onguents traditionnels, ils parviendraient à soigner les maladies. Hormis la magie blanche, les activités sont diverses sur l’île : plongée, snorkeling, découverte de cascades et de grottes, ou balade en forêt.
Negros, Sugar Beach

Negros, Sugar Beach

Isolées par une rivière à marée, sur la côte ouest, les plages secrètes de Sugar Beach comptent parmi les plus belles du pays. Somptueux couchers de soleil, nuits étoilées, l’endroit invite à la flânerie dans un décor idyllique. À pied, en kayak ou en plongée, la découverte du Danjugan Island Marine Reserve & Sanctuary offre de belles surprises : plages désertes, nids de pygargues, grottes…
Palawan, Bacuit (archipel)

Palawan, Bacuit (archipel)

Considéré comme l’une des plus belles baies du monde, l’archipel de Bacuit offre des paysages paradisiaques entre îles et îlots, lagons aux eaux turquoise, falaises et pics karstiques. A voir absolument : le Small Lagoon et ses eaux cristallines, le Big Lagoon et ses falaises, l’île de Cadlao, la plus grande l’île, célèbre pour ses plages de sable fin, ou encore l’île de Matinloc et sa plage privée seulement accessible par une crevasse située sous l’eau. Spot idéal de plongée et de snorkeling, de nombreuses excursions à la journée sont proposées au départ d'El Nido.
Palawan, Busuanga (île)

Palawan, Busuanga (île)

Plus grande des îles de l’archipel des Calamian, l’île de Busuanga est, pour l’essentiel, restée sauvage avec des paysages de roches de calcaire noir, des collines et moyennes montagnes, mais aussi de vastes étendues vierges. C’est un lieu idéal, entre farniente et aventure. Plongée sous-marine, kayak sur mer, détente à la plage ou encore snorkeling au-dessus des épaves japonaises de la Seconde Guerre Mondiale, sont autant d’activités possibles dans ce cadre paradisiaque.
Palawan, Coron (île)

Palawan, Coron (île)

A 20 minutes de bateau de l’île de Busuanga, l’île de Coron offre des paysages inédits de falaises de calcaire noir plongeant dans des eaux cristallines. La majorité de l’île est protégée par les autorités et interdite aux voyageurs car elle représente le territoire ancestral du peuple Tagbanuas. Néanmoins, parmi les zones ouvertes, il est possible d’admirer les lacs de Kayangan et Barracuda, les Twins Lagons ou encore les nombreux rivages rocheux et les récifs, en snorkeling.
Palawan, El Nido

Palawan, El Nido

Située dans la province de Palawan, El Nido est une réserve marine, sanctuaire pour les tortues et zone protégée depuis 1998. Cette dernière regroupe une faune et une flore luxuriantes (calao, dauphin, dugong, tortues, coraux, mangroves...) et une importante diversité de paysages (forêts tropicales, falaises calcaire, plages de sable blanc, eaux turquoise...). Excursions en bateau, plongées et snorkeling sont les trois meilleures façons de visiter la réserve.
Palawan, Puerto Princesa

Palawan, Puerto Princesa

Principal point d’entrée de l’archipel de Palawan, Puerto Princesa est une ville située à 50 km du Parc national éponyme. Le Parc national de la rivière souterraine de Puerto Princesa classé par l'Unesco, réunit l’un des ensembles de grottes les plus impressionnants du monde, offrant un paysage karstique spectaculaire, une beauté naturelle intacte, des forêts primaires inaltérées et une faune sauvage incomparable. La caractéristique la plus marquante de cette rivière souterraine est qu’elle débouche directement dans la mer et que sa portion inférieure, saumâtre, est soumise à l’influence des marées, phénomène naturel rare sur la planète. À l’intérieur de la grotte où circule la rivière, on peut observer des formations rocheuses remarquables.
Palawan, Récifs de Tubbataha (parc naturel)

Palawan, Récifs de Tubbataha (parc naturel)

Classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco, ce récif appartient au parc naturel du récif de Tubbataha, qui comprend deux atolls : North Reef et South Reef. Situé dans la mer de Sulu, cet atoll récif corallien est un site privilégié pour le développement d’un écosystème varié : oiseaux, tortues, baleines, dauphins, requins et poissons évoluent dans des lagunes turquoise, au milieu des coraux et de murs verticaux sous-marins spectaculaires.
Palawan, Sabang

Palawan, Sabang

Sabang est la porte d'entrée du Parc national de la rivière souterraine de Puerto Princesa, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1999, pour ses paysages karstiques et sa rivière souterraine qui se jette dans la mer. Entre montagne, mer et forêt, la réserve possède un écosystème riche à la faune et à la flore variées. Descendre la rivière souterraine en barque, faire de la tyrolienne sur l'Ugong rock, randonner en pleine nature ou se baigner dans les cascades d'eau fraîche, sont autant d'activités à faire à Sabang.
Palawan, Taytay

Palawan, Taytay

Fondée en 1623 par les Espagnols, Taytay fut un centre politique essentiel au XVIIIe et XIXe siècles. De ce passé hispanique, il reste plusieurs forteresses dont celle de la Fuerza Santa Isabel de la Paragua. Taytay est aussi le point de départ pour admirer le plus grand lac d’eau douce de la province, le lac Manguao - zone de conservation de nombreux oiseaux, dont les canards des Philippines - ou encore le détroit de Malampaya et ses dauphins de l’Irrawaddy.
Panay, Antique

Panay, Antique

Sublime province des Philippines située sur la partie ouest de l’île de Panay, Antique est célèbre pour les vertes rizières en terrasse du peuple autochtone Iraynun-Bukidnon. Aujourd’hui, des démarches sont en cours pour obtenir l’inscription de ces paysages de rizières sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité.
Panay, Boracay (île)

Panay, Boracay (île)

Très prisée par les touristes, l’île de Boracay accueille les voyageurs dans un décor paradisiaque entre eaux turquoise et plages de sable blanc, la plus célèbre étant la White Beach, considérée comme l’une des plus belles plages du monde. Outre la détente sur ces magnifiques plages, les luxueux complexes hôteliers de l’île proposent de nombreuses activités : plongée, excursions sur les autres îles, stand up paddle, parachute ascensionnel... L’île est aujourd’hui soumise à des quotas afin de préserver la beauté de ses paysages et de son écosystème.
Panay, Guimaras (île)

Panay, Guimaras (île)

Ancienne colonie espagnole puis américaine, l’île de Guimaras garde encore les traces de son passé colonial : églises, maison Roca Encantada, le Phare de Guisi... L’île est également célèbre pour sa production agricole de mangues, qui lui a valu le surnom de “Capitale de la mangue des Philippines”. Si vous y voyagez en mai, ne manquez pas le Guimaras Manggahan Festival, ou Festival de la Mangue, le plus grand évènement annuel de la région.
Panay, Iloilo

Panay, Iloilo

Iloilo est la capitale de la province du même nom. La ville connut son apogée en 1855, sous domination espagnole, en devenant le port le plus important des Philippines. Colonisée successivement par les Espagnols puis par les Américains, la ville conserve une architecture et des édifices hérités de ces différentes influences, comme l'Eglise San José ou son université. Déambulez dans ses rues et admirez l'Eglise Molo, la Cathédrale et le beffroi de Jaro, l'Eglise Santo Nino de Arevalo, l'ancien Capitole, le musée d'Iloilo, la statue de Graciano Lopez-Jaena ou encore la réplique de la couronne espagnole de la Reine Isabelle II.