Ghana - Togo - Bénin Fêtes tribales : faste, couleurs et envoutement (A198)

16 jours - 4 à 12 participants
Ghana-Fete-Zanzoterra
Ghana-Fete-Zanzoterra
Bénin - Ganvier
Bénin - Ganvier
Benin - Tanéka Béri
Benin - Tanéka Béri
Ghana
Ghana
Ghana
Ghana
Benin - cérémonie du Gèlèdé
Benin - cérémonie du Gèlèdé
Ghana - Port d'Elmina
Ghana - Port d'Elmina
Ghana - Togo - Benin
Ghana - Togo - Benin
Togo - Tamberma
Togo - Tamberma
Togo - Danse Zangbeto
Togo - Danse Zangbeto
Ghana-Fete-Zanzoterra
Bénin - Ganvier
Benin - Tanéka Béri
Ghana
Ghana
Benin - cérémonie du Gèlèdé
Ghana - Port d'Elmina
Ghana - Togo - Benin
Togo - Tamberma
Togo - Danse Zangbeto

L'empire médiéval du Ghana, source inépuisable d’or et d'ivoire, s’étendait de la Mauritanie au Sénégal et au Mali. Aujourd’hui, les Ashanti règnent toujours sur d’authentiques royaumes tandis qu'au Bénin et au Togo, le vaudou demeure une force secrète. Délire de couleurs, de masques et de danses, architecture harmonieuse et élaborée, culte des ancêtres et rites animistes composent ce voyage.

Points forts

  • Le Palais Royal d'Abomey et la forteresse d'Elmina, sites classés à l'UNESCO
  • La fête tribale d'Akwasidae
  • Le village flottant de Ganvié en pirogue
  • Les villages fortifiés des civilisations Tamberma et Somba
  • Les fresques des femmes Gurunsi et les sculptures des Lobis, étonnants architectes
  • Les cérémonies funèbres de Kumasi, les cérémonies vaudou, la danse du feu du peuple Tem
  • Le confort d'une fenêtre par personne dans le véhicule

Votre voyage jour par jour

  • Jour 1 Vol pour Lomé

    Envol pour Lomé. Assistance à l'aéroport et transfert à l'hôtel Onomo ou similaire. Dîner libre et nuit.


  • Jour 2 Lomé - Sogakope (120 km - 4h de route)

    Lomé est une ville ordonnée, avec d'un côté le paisible quartier administratif où l'on peut admirer quelques charmants immeubles de style colonial, et de l'autre l'effeverscent quartier des affaires dominé par le grand marché central (le bâtiment du marché central est actuellement fermé pour cause d'incendie).
    En périphérie de la ville se trouve le marché des fétiches où se vendent les ingrédients destinés aux sacrifices vaudou. C’est ici que les divers adeptes de la religion animiste viennent se procurer les éléments nécessaires à la pratique de leurs cultes. Les responsables du marché nous exposeront quelques-uns de leurs «gri-gri» qui sont censés aider à résoudre les problèmes de la vie quotidienne.  
    Passage de la frontière du Ghana.
    Dîner et nuit à l'hôtel Sogakope Beach Resort ou similaire




     


  • Jour 3 Sogakope - Accra - Anomabu (250 km - 5h de route)

    Intéressante ville africaine, bien qu’en rapide évolution, Accra a su garder une identité, qui se reflète aussi bien dans les quartiers modernes que dans les vieux quartiers où se multiplient les activités traditionnelles. Les quartiers administratifs verdoyants, composés d'élégantes villas de la première moitié du XIXe siècle, nous rappellent que le Ghana a été la plus prospère des colonies britanniques en Afrique. Nous débutons nos visites de la ville par le quartier des fabricants de sarcophages aux formes fantaisistes, représentant fruits, poissons, avions, animaux,...Ces productions pourraient très bien figurer dans n’importe quel centre d’art moderne.
    Face à l’océan s’organise la vie du quartier indigène: un village entouré par la ville! Ici les activités économiques suivent des critères bien différents de ceux qui gouvernent la city, distante seulement de quelques centaines de mètres.
    Dîner et nuit à Anomabu Beach Resort sur la plage devant l’océan.


  • Jour 4 Anomabu – Elmina – Anomabu (120 km, 3h de route)

    Cape Coast, Elmina, des noms liés à l’histoire de l’Afrique. En 1482 Christophe Colomb et Bartolomeo Diaz arrivaient ici avec une dizaine de caravelles pour construire un château sous l’autorité portugaise. Le lieu choisi était lié à la découverte de gisements d’or. Dans le cours de son histoire il a servi de lieu de stockage d’or, ivoire, bois précieux, mais aussi d’esclaves. Aujourd’hui il est reconnu par l’UNESCO comme Patrimoine de l’Humanité. La ville d’Elmina est un port de pêche typique, d’où des centaines de grandes pirogues colorées affrontent chaque jour l’océan.  A Elmina nous visitons aussi l’ancien cimetière hollandais, la mission catholique, les salines…A Cape Coast, en particulier le Fort de St.William, avec vue sur la ville.

    Le canopy  de Kakum, pont en corde sécurisé par des câbles d’acier, représente le plus long et le plus haut pont de ce genre dans le monde.
    Dîner et nuit à l’hôtel Anomabu Beach Resort, sur la plage


  • Jour 5 Anomabu – Kumasi (250 KM, 5h de route, Funérailles Ashanti)

    En fin de matinée, nous atteindrons Kumasi, la capitale du royaume Ashanti. Cette ville, dite ville-jardin, est entourée par la forêt et s’étend sur une série de collines.
    Notre approche de la ville comprendra ces deux aspects à travers la visite du musée Ashanti logé au coeur du centre artisanal et la visite du marché en plein air qui est l’un des plus vastes d’Afrique de l’Ouest.
    Sauf exception et indisponibilité,  nous voici conviés l’après-midi à la célébration des funérailles Ashanti. Les participants, vêtus de magnifiques tenues noires et rouges, se donnent rendez-vous pour un dernier souvenir officiel du défunt, mort parfois quelques années auparavant. Au rythme des musiques et danses traditionnelles, ils présentent leurs condoléances et leurs dons à la famille du défunt. Les funérailles se terminent au coucher de soleil dans un climat détendu et festoyant.
    Dîner et nuit au Noble House.


     


  • Jour 6 Kumasi - Techiman (150 km, 3h de route - Fête Akwasidae)

    Le Palais Royal nous ouvrira ses portes sur son incroyable collection d'objets Ashanti. Nous assistons à la fête Akwasidae. Cette cérémonie traditionnelle se déroule dans l’un des derniers royaumes africains ayant conservé la pratique de ses rituels ancestraux. Durant cette célébration, le Roi, assis sous une spectaculaire ombrelle colorée, porte des vêtements colorés et des bijoux centenaires en or massif (les bijoux en or et les masques Ashanti sont considérés comme des chefs d’œuvre de l’art africain) et est entouré des aînés et des conseillers. En face du Roi, un passage étroit de dignitaires est également formé : porteurs de l’épée et du couteau, gardes armés, porteurs des beaux éventails en plumes d’autruche, etc. La cérémonie est ensuite formée par une procession de membres de la cour royale apportant des présents, de conteurs récitant l’histoire des rois Ashanti, de batteurs et de trompettistes . Des danseurs corpulents portant des vêtements rouges effectuent une danse érotique. La reine mère se joint aussi à la cérémonie. Nous serons les témoins de la splendeur, de la saveur et de l’atmosphère d’une des dernières grandes monarchies des forêts africaines. Dîner et nuit à l'hôtel Encom.

     


  • Jour 7 Techiman - Tamale (260 km, 5h de route )

    Dans la région de Brong Afo, nous quittons la route pour suivre une piste qui, à travers des murs de végétation, nous mène à la forêt sacrée de Fiema et Boabeng. Les habitants de Fiema et Boabeng considèrent les singes Colombus et Mona comme la réincarnation de leurs ancêtres et les respectent à ce titre comme des esprits protecteurs. Les singes Mona sont petits et vert-marron. Les magnifiques singes Colombus ont un long manteau de poils noirs sur tout le corps à l’exception de leur queue blanche et de leur visage encerclé de blanc. Recherchés pour leur pelage et leur chair, les Colombus sont en voie de disparition dans le reste du continent africain. Nous nous promenons au coeur de la forêt à la rencontre de nombreux groupes de singes Mona et Colombus. Plus au nord nous rencontrons les Dagomba. Cette ethnie représente un huitième de la population ghanéenne. Leurs villages se distinguent par un grand nombre de cases rondes aux toits de paille. A l'entrée se trouve un vestibule parfois décoré de jolis morceaux de porcelaine. Dîner et nuit à l'hôtel Modern City.








     


  • Jour 8 Tamale - Sokode (280 km, 6h de route) - Danse du feu

    Nous nous arrêtons dans un village Konkomba. Nous sommes chaleureusement accueillis par des femmes accusées d’être des sorcières. Jugées responsables de faits graves comme la mort d’un jeune, une maladie soudaine, une récolte infructueuse... ces femmes sont exilées dans des villages adaptés à leur situation car dotés d’un fétiche spécial en mesure de les « contrôler ». Passage de la frontière togolaise. Dans la soirée, danse du feu (Fête traditionnelle du peuple Tem au Togo). Au centre du village s’allume un grand feu qui illumine le visage des spectateurs au moment où commencent les danses sur le rythme frénétique des tam-tams. Les danseurs en état de transe se jettent dans les braises, les attrapent avec leurs mains et les mettent dans leur bouche. Ils vont jusqu’à les passer sur leur corps sans montrer aucune brûlure ni même le moindre signe de douleur. Courage? Autosuggestion? Magie? Il est difficile d’expliquer une telle performance. C’est peut-être bien les fétiches qui les protègent du feu. Il faudrait le prouver pour croire... et y croire pour le prouver….
    Dîner et nuit à l'hôtel Central ou similaire.


  • Jour 9 Sokode - Kara (150 km, 3h de route )

    Nous traversons l’impressionnante « faille d’Aledjo », creusée dans la roche à coups de dynamite au temps de la colonisation dans le but de relier le sud au nord du pays.
    Rencontre avec le peuple Kabye. Dans certains villages au sommet des collines, les femmes façonnent des vases en argile tandis que les hommes travaillent le fer auquel ils donnent forme en le frappant d’une énorme pierre après l’avoir plongé dans le feu.
    Nous terminons la journée par la visite d'un des nombreux marchés locaux qui colorent cette région des collines. Les artisans apportent leurs oeuvres et repartent avec du mil et du riz. Le parfum de la bière de mil emplit l'atmosphère et entre deux échanges de marchandises, on prend toujours le temps de boire un verre de cette bière traditionnelle. Dîner et nuit à l'hôtel Kara ou similaire.


  • Jour 10 Kara - Natitingou (140 km, 3h de route)

    A la frontière entre le Togo et le Bénin nous allons rencontrer les Tamberma et les Somba, qui représentent un exemple parfait de ce genre de civilisations.  « Somba » en langue locale signifie « tout nu », parce que jusqu’à l’occupation française les hommes de cette ethnie n’étaient habillés que d’un étui pénien. Pour des raisons de défense ces populations se sont réfugiées depuis des siècles dans la chaîne montagneuse de l’Atakora,  sur un territoire d'accès difficile, pour fuir toute influence extérieure. Leurs maisons sont semblables à de petits châteaux. Il s’agit de l’un des plus beaux exemples d'architecture traditionnelle africaine. Avec l'accord préalable des habitants, nous entrerons dans leurs cases pour comprendre leur mode de vie. 
    Dîner et nuit à l'hôtel Tata Somba ou similaire.








     


  • Jour 11 Natitingou – Dassa (340 km, 6h de route)

    Nous rejoignons la région des Taneka où nous effectuons une randonnée de 3h environ pour atteindre les anciens villages situés dans la montagne homonyme. Ces villages sont composés de cabanes rondes avec des toits coniques, protégés en haut par des jarres de terre cuite. La partie supérieure des villages est habitée par les prêtres des fétiches, vêtus d’une peau de chèvre, et par les jeunes initiés. En descendant vers le sud, nous ferons un arrêt sur un important site de culte vaudou. La présence de centaines de bâtonnets témoigne des innombrables prières faites à la divinité locale dans le but de satisfaire les besoins de la vie quotidienne: faire une bonne récolte, accoucher sans complication, réussir scolairement... Arrivée à Dassa dans l’après-midi, siège d’un ancien royaume fondé par Olofin en 1385. La ville  conserve des sites qui témoignent de cette longue histoire.Nous continuons par une promenade sur la colline des princes qui a tenu lieu de cimetière des rois pendant des siècles. L’endroit est protégé par des vaudous et des autels.
    Dîner et nuit à l'hôtel Jeko ou similaire.








     


  • Jour 12 Dassa - Ketou - Abomey (100 km, Masques Guelede )

    Visite du Palais Royal d’Abomey, déclaré par l’UNESCO Patrimoine Culturel de l’Humanité. Le palais est désormais un musée qui conserve documents et objets rituels de la cour des rois négriers du puissant royaume de Dahomey. On y trouve les grandes tombes qui accueillirent les dépouilles royales et un temple en argile pétri avec de la poudre d’or et du sang humain. Les murs du palais sont décorés de bas-reliefs colorés qui reprennent le symbolisme des pictogrammes dahoméens.

    L'après-midi, nous assistons à la sortie des masques Guelede. 
    Guelede est lié à la Terre Mère soit aux saisons et à leurs rites agraires, afin d’encourager la fertilité des terres et des populations, unique et réelle condition de joie et de sérénité pour l’ensemble de la communauté. Couleurs, mouvements, tam-tams et spectateurs fusionnent en une seule chorégraphie enflammée. Des masques aux mouvements de marionnettes racontent des histoires à caractère moral et humoristique pour l’éducation et le divertissement des villageois. Pour les non initiés, c’est le côté moqueur des pantomimes mises en œuvre par les masques qui saute aux yeux. Seuls les initiés en connaissent les caractères symboliques et secrets. Il s’agit d’un vrai mélange de théâtre de rue et de théâtre magique.
    Dîner et nuit au Sun City hotel ou similaire.


  • Jour 13 Abomey - Ganvie - Ouidah (160 km, 4h de route)

    A quelques kilomètres au nord de Cotonou s’étend une région lagunaire qui accueille Ganvié, le plus grand village sur pilotis d’Afrique. Une pirogue nous y mènera. Les habitants, de l’ethnie Tofinou construisent leurs cabanes sur des pieux de teck et recouvrent le toit de leurs habitations d’une épaisse couche de feuilles. Quelques maisons gardent un épais toit en chaume. La pêche constitue l’activité principale de cette ethnie qui, grâce à son isolement, a su conserver ses habitudes ainsi que ses modes de construction originels. C’est sur les pirogues qu’hommes, femmes et enfants guident avec aise, à l’aide de longues perches colorées, que la vie quotidienne trouve son rythme. C’est en pirogue qu’ils vont à la pêche, se déplacent, disposent leurs marchandises à vendre au marché flottant, et chantent au rythme du mouvement des perches... Nous terminons notre journée sur les plages dorées de Ouidah. Dîner et nuit à l'hôtel Casa del Papa.








     


  • Jour 14 Ouidah - Festival du Vaudou

    Ouidah est considérée comme l’une des capitales du vaudou africain. Dans cette ville, ancien port du trafic négrier à l’architecture afro-brésilienne décadente, cohabitent face à face le temple des pitons et la cathédrale catholique. La lenteur des personnages inondés par le soleil, le bruit lointain des vagues qui s’écrasent sur la plage, le rythme des tam-tams représentent l’écho murmurant de ces files d’esclaves qui furent embarqués sur ces plages. Nous visitons le temple des pitons où ces serpents sont vénérés tels des fétiches vaudous protecteurs de la ville; le fort portugais aujourd’hui transformé en un musée retraçant l’histoire de la traite des esclaves; et la route du non-retour parcourue par les prisonniers avant leur embarcation en direction du Nouveau Monde.
    Dans un village, nous assistons à une danse de masques Zangbeto. Grands masques couverts de paille colorée. Au cours de la cérémonie, le masque monte grâce à des mouvements acrobatiques jusqu’à atteindre une hauteur de 3 mètres et, d’un coup, plonge dans la terre en imitant les mouvements du serpent. Zangbeto ou « homme de la nuit » représente les esprits non humains, les forces de la nature et de la nuit qui ont habité la terre avant l’homme. Les porteurs de masques appartiennent à une société secrète et leur identité est inconnue des non-initiés. Les gens accompagnent les masques avec des chants et des danses et les adeptes font "nujle-jle" (miracles), démonstrations spéciales d'habileté et de force qui prouvent la puissance de Zangbeto.
    Dîner et nuit à l'hôtel Casa del Papa.
     


  • Jour 15 Ouidah – Lomé (150 km, 4h de route) - Vol retour (vol de nuit)

    Journée dediée au Vaudou. Dans toute la région littorale du Bénin et du Togo, le vaudou est une religion transmise par les ancêtres qui encore aujourd’hui est pratiquée avec ferveur. Cette expérience religieuse est bien plus riche et complexe que les idées reçues qui circulent en Europe selon lesquelles le vaudou ne serait autre qu’une vulgaire forme de magie noire. Il s’agit au contraire d’une religion qui apporte sens et ordre à la vie de millions de personnes ici et ailleurs dans le monde. 
    Passage de la frontière togolaise (Save Kodji / Hilla Kodji).
    Dans un village, nous rendons visite à un guérisseur. Les populations que nous rencontrons tout au long de notre voyage apportent des solutions complexes fondées sur une vision «simple» de l'homme. Leur conception de l'anthropologie associe systématiquement le matériel au spirituel. Rien de surprenant donc à ce que la maladie physique soit soignée en tenant compte de l'esprit.  
    Dans un petit village éloigné nous assistons à une cérémonie vaudou. À travers le rythme hypnotique des percussions et des incantations les adeptes appellent des esprits, Sakpata, Heviesso, Mami Water et bien d’autres vaudous prouvent leur présence dans la prise de possession de leurs adeptes qui tombent dans un état de transe profonde : yeux révulsés, grimaces, convulsions, insensibilité au feu ou à la douleur. Mise à disposition de chambre jusqu'au transfert à l'aéroport dans la soirée.
    Nuit en vol.


  • Jour 16 Vol retour

    Arrivée à destination
     









    Ce voyage a été conçu et sera réalisé en collaboration avec notre agence locale qui partage notre idée et notre conception du voyage authentique. En cas de petit effectif, il se pourrait donc que certains départs réunissent d'autres voyageurs. Votre accompagnateur est, dans tous les cas, francophone.

Dates et prix

4 / 5 participants6 / 12 participants

Du mardi 13 octobre 2020 au mercredi 28 octobre 2020

Fête Akwasidae

4795 €4495 €

Du mardi 24 novembre 2020 au mercredi 9 décembre 2020

Fête Akwasidae

4795 €4495 €

Supplément chambre individuelle : 645 €

Nos prix comprennent :

  • Vols internationaux, toutes taxes comprises
  • Tous transports terrestres
  • Minibus, climatisé, 1 fenêtre par personne
  • Hôtels 3 et 4* normes locales
  • Pension complète et eau minérale à disposition
  • Notre guide francophone
  • Toutes visites, excursions, spectacles, cérémonies et fêtes 

Ghana - Togo - Bénin en vidéo

Vous avez des questions, une demande particulière ? Vous voyagez en famille ou entre amis ?

Vous êtes une ou plusieurs familles (ou un groupe d'amis) et désirez réaliser un itinéraire selon un programme plus adapté à vos souhaits ou à une autre date. N'hésitez pas à nous contacter et nous faire part de votre projet : nous sommes à votre disposition pour vous conseiller et étudier toute demande particulière aux meilleures conditions. Départ de province possible. Nous consulter.