Inscrivez-vous à notre lettre d’information :

Nos circuits au Bhoutan

  • Bhoutan Tradition et modernité 17 jours
  • Bhoutan 17 jours

    Tradition et modernité (A347)

    Quelques points forts :

    • Une traversée d'Est en Ouest offrant une vision complète du Bhoutan
    • La richesse des rencontres avec les Bhoutanais : moines, paysans...
    • Les étonnantes architectures civiles et religieuses des monastères
    • Les danses religieuses au cours des festivals : Paro, Mongar et Trashigang
    • Les promenades dans les vallées et la campagne bhoutanaise
    • La variété des paysages du Bhumtang, de la région de montagnes et plaines à l’Est du Bhoutan

Voyage au Bhoutan

Unique royaume himalayen indépendant et de confession bouddhiste, coincé entre la Chine et l’Inde, le Bhoutan est un joyau. Splendide nature de montagnes où la forêt couvre cet espace préservé, et où se construisent aujourd’hui encore des forteresses médiévales et des monastères tibétains selon les techniques immémoriales, le Bhoutan est aussi un pays moderne. Les festivals religieux sont célébrés une fois par an à des mois différents dans chaque monastère (gompa) et certains temples (lhakhangs) du Bhoutan, et donnent lieu à des danses à caractère religieux, exécutées par des moines ou des laïcs. A l’est du pays, les chortens (stupas en sanscrit), les murs de prières, les temples, les monastères, les majestueuses forteresses, les manoirs et les maisons composent un paysage architectural unique le long des vallées. Les artisans au service des dzongs et monastères travaillent en toute liberté sur des sujets utilitaires ou religieux. Dans tout le pays sont tissés la laine, la soie et le coton et partout se pratique la broderie à l’aiguille ou la peinture sur soie. Les tissus et textiles sont la fierté des Bhoutanais, prisés dans le monde entier. Les Bhoutanais fabriquent aussi des objets en bambou et rotin, et sculptent le bois , pin ou noyer, et travaillent les métaux précieux. Les variations climatiques, la large échelle des altitudes font du Bhoutan un pays où la flore est d’une richesse extraordinaire : bananiers, orangers, orge, blé, rhododendrons, genévriers, magnolias, orchidées, pavot bleu, edelweiss, gentianes, plantes médicinales, arbres tropicaux, sapins, chênes…

Bhoutan en vidéo

Les plus beaux sites au Bhoutan :

Bumthang

La région du Bumthang est le cœur géographique du pays. Elle est formée de quatre vallées aux pentes couvertes d’épaisses forêts de conifères et parsemées de petits temples d’une grande importance historique. Le nom de Bumthang signifie littéralement « plaine ayant la forme d’un boumpa » aiguière utilisée lors des rites religieux. Au VIIIe siècle, Guru Rinpoche (Padmasambhava) introduisit le bouddhisme dans la province. Visite du Jambey Lhakhang, sans doute le premier temple construit au Bhoutan au VIIe siècle par le roi tibétain Songtsen Gampo. Balade possible vers le petit temple moderne de Zandopelri et le Kurjey Lhakhang, imposant complexe monastique construit sur la grotte où Padmasambhava (le fameux Guru Rinpoche) aurait médité et laissé ses empreintes. Visite incontournable aussi du monastère de Tamshing.

Chime Lakhang (monastère)

Le monastère de Chime Lakhang fut construit en 1499 par Ngawang Choegyel, 14représentant des Drukpa. Dressé au sommet de la colline, il est dédié  au saint le plus populaire du Bhoutan, le fou divin Drukpa Kunley, un personnage au comportement anticonformiste, né au XVe siècle. 7 km plus loin, le petit dzong de Wangdue Phodrang est perché à 1 400 m d'altitude.

Dochu la (col)

Le col de Dochu la se trouve entre Thimphu et Punakha. Par beau temps, il est possible d'avoir une vue panoramique sur les sommets enneigés de l'Himalaya. 108 chortens situés le long du col forment un majestueux paysage. Le temple de Druk Wangyal Lhakhang se situe également sur ce col ; il a été construit en l’honneur de sa majesté Jigme Singye Wangchuck, visionnaire et légendaire.

Dramitsé

Le monastère de Dramitsé perché au sommet d'une montagne, est situé à l'est du Bhoutan. Datant du XVIe siècle, il abrite le monastère Nyingmapas accueillant une centaine de moines. Chaque année, il présente un festival haut en couleur, le festival de Kangso.
Le Dramitse Ngacham ou « la danse des tambours dramistes » est né dans ce lhakhang. Aujourd’hui, c’est une danse populaire dansée dans tous les festivals majeurs. Elle se trouve de plus dans la liste très estimée de l’Unesco, comme héritage du monde.

Gangtey

Gangtey possède un beau monastère, perché sur une colline qui émerge du fond de la vallée de Phobjikha. Il est au coeur de la campagne bhoutanaise. Les forêts de rhododendrons et de magnolias composent le massif des Montagnes Noires qui sépare le Bhoutan Occidental du Bhoutan Central. Il est possible d'observer les grues noires (visite du centre d'information). Découverte du beau village de Rinchengang et arrêt au marché de Lobesa.

Haa (vallée)

La vallée de Haa demande une journée d'excursion au départ de Paro. Le passage par le col de Chelila (4000 mètres) est incontournable. La vallée est très pittoresque et montagneuse. Elle possède de nombreux sites intéressants dont la nonnerie de Kyila et le Chhundu Lhkhang Karpo, dédié à la divinité protégeant la région. Le deux Lhakhang Karpo (un blanc et un noir) ainsi que le Dzong de Haa, datant du VIIe siècle, valent le détour. Chaque été, un festival annuel est l'occasion de rencontrer les populations locales, les  « haaps ».

Lhuentse (vallée)

La vallée de Lhuentse est méconnue et pourtant très belle. On y trouve des dzongs, des temples anciens et des villages spécialisés dans le textile. La route passe par le village de Autsho, d'Ura, puis arrive au col du Trumsing La (3900 m) et enfin à Sengor et sa vallée suspendue.

 

 

 

Mongar

Mongar est situé dans la partie est du Bhoutan. Situé au sommet d'une montagne, le dzong offre une belle vue sur les falaises abruptes et les forêts de conifères. C'est l'un des plus récents du pays, construit au XIXe siècle mais respectant la technique classique. Il combine la fonction monastique et administrative. 

Paro

Paro abrite une belle forteresse où a lieu l'un des tschechus les plus célèbres et les plus importants du Bhoutan aux mois de mars / avril.
Le Ta Dzong est transformé en musée national. Il renferme une très belle collection de thangkas (bannières religieuses peintes selon les critères iconographiques traditionnels), statues et objets d’art. Suite au tremblement de terre de 2011, les collections sont actuellement partiellement exposées dans un bâtiment à côté.
Ne pas rater aussi le pont suspendu métallique, un magnifique pont sur chaînes construit au XVe siècle et reliant deux bâtiments de chaque côté de la rivière.
Visite très interessante de l'un des temples les plus anciens : le temple de Kuchue, fondé au VIIe siècle par le roi tibétain Songtsen Gampo.

Phobjikha (vallée)

La vallée de Phobjikha est l'un des plus beaux endroits au Bhoutan. A travers les forêts, de vastes champs s'étendent à perte de vue. C'est la terre d'élection des grues à col noir qui émigrent du plateau tibétain. Il est possible de les observer de fin octobre à mi mars. De belles randonnées sont possibles.

Phuntsholing

Phuntsholing est la seconde ville la plus peuplée du Bhoutan. C'est la principale porte d'entrée du pays. Non loin se trouve le petit temple de Kharbandi. La route à travers la forêt ne fut ouverte qu’en 1963 après la fermeture des frontières du Tibet et reste la seule voie de communication entre la capitale du Bhoutan et l’Inde. Passage par le col de Chapcha (2 545 m).

Punakha

Punakha possède le plus ancien dzong (XVIIe siècle) après celui de Simthoka. Il fut édifié par Ngawang Namgyal, au confluent des rivières Pho et Mo. On accède au dzong par un petit pont de bois. L'intérieur est richement décoré d'or et d'argent et de multiples peintures : mandalas cosmiques, bouddhas, divinités tantriques. C'est ici que le premier roi du Bhoutan, Wangchuk, fut couronné.

 

 

 

Punakha (vallée)

La belle vallée de Punakha offre de nombreuses balades vers le Yuelley Namgay Chorten qui domine la vallée de Punakha puis vers la nonnerie et l’université de moines, le monastère de Nalenda. Une rencontre entre deux mondes hors des sentiers battus… Une belle promenade mène aussi au très joli village de Talo d’où l’on jouit d’une belle vue sur les fermes et les jardins environnants.

Radi (vallée)

La vallée de Radi se trouve à l'est du Bhoutan, non loin de Trashigang au coeur des rizières et des champs de maïs. Une excursion au monastère de Rangjung permet de rencontrer les femmes qui tissent la soie sauvage dans de petites cahutes de bambous et des éleveurs "brokpas", vêtus d'habits traditionnels.

Samdrup Jongkhar

Samdrup Jongkhar est une ville frontalière avec la partie est de l'Inde (Assam) et marque la limite entre la montagne et la plaine. Elle est la porte d'entrée pour visiter l'est du Bhoutan, plus sauvage.

Simthoka (dzong)

Le dzong de Simthoka (Semtokha), la plus ancienne forteresse du pays, est situé près de Timphu, capitale du Bhoutan depuis 1961. L'ensemble a été restauré de 2005 à 2008 et possède deux temples.
Elle est la première des six forteresses que le grand lama Ngawang Nangyal entreprit de bâtir pour consolider ses nouvelles possessions dans le Bhoutan occidental. La zone choisie pour son emplacement est aux confins de trois grandes régions occidentales : Sha, Wang et Pa. Ce dzong est le modèle des forteresses-monastères bâties par la suite, combinant fonction défensive et fonction religieuse. La première pierre fut posée en 1629 et l'édifice terminé en 1631.
Il abrite aujourd'hui d'une part l'Institut des études linguistiques et culturelles (créé sous le nom d'École Rigney en 1961), où l'on forme les futurs enseignants de la langue officielle du pays, le dzongkha, et d'autre part une école monastique (shedra) pour les jeunes moines.

Taktsang (monastère)

Le monastère de Taktsang se trouve sur un éperon rocheux à environ 700 mètres au-dessus de la vallée de Paro. Appelé aussi « la tanière du Tigre », accroché en nid d’aigle à la montagne, il est accessible à pied ou à cheval. La légende raconte que Padmasambhava (Guru Rinpoché) vola jusqu'au monastère sur le dos d'un tigre.

Tang (vallée)

La vallée de Tang mérite une belle journée d'excursion. Découverte de la nonnerie de Pema Cholling et du temple de Tang Rimochhen, lieu de méditation de Guru Rinpoche. Viiste du beau musée d'Uguenchholing. Arrêt au lac Mebertsho, lieu de pélerinage où Pema Lingpa aurait découvert un trésor caché par Guru Rinpoché.

Thimphu

Thimphu est la capitale du Bhoutan. La ville possède de nombreux sites intéressants : le musée du textile, la fabrique de papier, l'école de peinture, le musée traditionnel, le dzong...
Il est possible de se rendre au Memorial Chorten, de monter au Bouddha point pour jouir d'une belle vue sur la ville.
Une promenade dans la forêt permet de découvrir le takin, animal national extrêmement rare de la famille des ovins caprins. Il vit en troupeaux aux environs de 4 000 m et se nourrit de bambous.
Possibilité également d'assister à une compétition de tir à l'arc au stade de la ville.

Trashigang

Trashigang se trouve à l'est du pays. Les habitants sont des " Sharshops" ou "gens de l'Est".  Le climat de cette région est propice à la culture de céréales. La région est également connue pour la fabrication de ses tissus artisanaux. Dominant la valée, le dzong de Trashigang est dédié à Padmasambhava et date du XVIe siècle.  Il ne comporte qu'une seule cour, mais sept chapelles. Il accueille un Tshechu très intéressant chaque année au mois de novembre.

Trongsa

Trongsa (ou Tongsa) est stratégiquement situé sur la route est-ouest. Le Dzong est l'un des plus importants du pays. Construit sur un éperon rocheux offrant une vue spectaculaire sur la vallée, il date du XVIe siècle.
Le "Ta Dzong"  abrite aujoud'hui un musée offrant une très riche collection d'objets ayant appartenu à la famille royale.