Inscrivez-vous à notre lettre d’information :

Nos circuits en Chine

  • Chine Guizhou - Guangxi 17 jours
  • Chine Qinghai - Sichuan 23 jours
  • Chine Yunnan 22 jours
  • Chine Zhejiang - Hunan - Guizho... 20 jours
  • Chine Du royaume de Guge au Kai... 25 jours
  • Chine Les petits mandarins 14 jours
  • Chine Une nouvelle Route de la ... 22 jours
  • Corée du Nord Chine Regards géopolitiques 17 jours
  • Kazakhstan Chine Kirghizs... Pistes caravanières sur l... 20 jours
  • Chine 17 jours

    Guizhou - Guangxi - Au pays des Miao et des Dong (A369)

    Quelques points forts :

    • Rencontres avec les Miao et les Dong lors de balades
    • Les ponts du vent et de la pluie et les tours tambours 
    • Les danses et chants traditionnels des minorités
    • Un déjeuner dans une famille à Qingman
    • Les balades dans les rizières en terrasses autour de Zhaoxing et Longji
    • Yangshuo, joli village, entouré de pics karstiques
  • Chine 23 jours

    Nomades et pèlerins de l'Amdo et du Kham (C372)

    Départ garanti > Dimanche 1 Septembre 2019

    Quelques points forts :

    • Un grand voyage qui embrasse les sites les plus significatifs de l'Amdo et du Kham
    • Des rencontres avec les Tibétains : fermiers, nomades, religieux, entrepreneurs sociaux
    • 4 nuits chez l'habitant : dans de petits villages et dans un camp de nomades
    • Des promenades au coeur de paysages somptueux, dont les pâturages de Golok
    • Un guide tibétain pour faciliter les échanges avec les habitants
    • La présence d'un accompagnateur français spécialiste de la culture tibétaine
  • Chine 22 jours

    Minorités du Yunnan (A471)

    Départ garanti > Samedi 23 Février 2019

    Quelques points forts :

    • Les nombreux villages de minorités Miao, Yi, Bai, Naxi, Hani, Lisu : marchés, musiques, danses
    • Les rizières en terrasses autour de Yuanyang
    • Les champs de terre rouge autour de Dongchuan
    • La randonnée au coeur des paysages splendides de la Gorge du Saut du Tigre
    • Zhongdian, le district tibétain du Nord du Yunnan, connu sous le nom de Shangri-La
    • Partager une fête, une cérémonie avec les habitants à chaque départ
    • L'hôtellerie de charme tout au long de votre voyage
  • Chine 20 jours

    Zhejiang - Hunan - Guizhou - Guangxi (A485)

    Départ garanti > Mercredi 10 Avril 2019

    Quelques points forts :

    • Une découverte des plus beaux sites de la Chine du Sud
    • La randonnée champêtre à Xianju, inédite, vers un village serti de rizières et de montagnes
    • La grandiloquence de Zhangjiajie : paysages de rêve, ouvrages d'art vertigineux
    • La culture vivace des ethnies tujia, dong, miao, yao : langues, costumes, habitat
    • Les nuits au coeur des plus belles rizières de Chine : Jiabang et Tiantouzhai
    • Le confort de trajets en TGV
    • Des petits hôtels de charme tout au long du voyage
  • Chine 25 jours

    Du royaume de Guge au Kailash, mont sacré (A326)

    Quelques points forts :

    • Une grande traversée du Tibet, d'est en ouest
    • 4 nuits à Lhassa, pour s'acclimater et vivre au rythme de la ville
    • Déjeuner et passer une après-midi avec les fermiers de Ganden
    • Les paysages fantastiques de canyons sculptés par le temps, mêlés aux ruines de Guge
    • Partager la ferveur des pèlerins au mont Kailash pour la fête de Saga Dawa
    • Le grand déroulement de tangka pour Zhotung, la fête du yaourt
    • Prolonger le voyage jusqu'à Kathmandu au coeur d'un paysage et d'une culture autres
  • Chine 14 jours

    Les petits mandarins (F307)

    Quelques points forts :

    • Dashanzi, une découverte de l'art contemporain chinois à Pékin
    • La démonstration de kung fu dans le mythique monastère de Shaolin
    • La féérie nocturne sur la rivière de la "source des fleurs de pêchers"
    • Zhangjiajie, les pics célestes d'Avatar
    • Chinawood, les plus grands studios de cinéma de Chine
    • Des déplacements variés : avion, TGV, métro, vélo, bateau, cyclo ...
    • 30% de réduction sur le prix adulte pour les enfants de moins de 12 ans.
  • Chine 22 jours

    Une nouvelle Route de la Soie (A396)

    Quelques points forts :

    • Une nouvelle Route de la Soie à bord de TGV très confortables
    • Les grottes de Mati, Mogao, Bezeklik et Kizil, joyaux de l'art bouddhique
    • Le lever de soleil dans les dunes chantantes de Dunhuang
    • La variété des paysages : déserts, roches colorées, pâturages, lacs d'altitude...
    • La rencontre avec les chamans Dolan, dans le désert du Taklamakan
    • Rouler vers le Pakistan sur la mythique Karakoram Highway
    • Vivre le grand bazar du dimanche à Kashgar, inoubliable
  • Corée du Nord Chine 17 jours

    Regards géopolitiques (G002)

    Quelques points forts :

    • Voyage dirigé par Patrick Maurus, professeur émérite de littérature coréenne à l'INALCO
    • Le métro de Pyongyang, ses somptueuses mosaïques
    • La grande bibliothèque et ses millions de volumes
    • Le palais des enfants de Mangyondae
    • La ville traditionnelle de Kaesong
    • Les beaux paysages autour de Wonsan, des monts Myohyang et du lac Samil
    • Les temples bouddhistes de Songbul, Sokwang, Pohyon et Woljong
  • Kazakhstan Chine Kirghizstan 20 jours

    Pistes caravanières sur la Route de la Soie (C311)

    Quelques points forts :

    • Le canyon de Charyn
    • La rencontre avec les Mongols de Bole
    • L'art coloré des brodeuses de Mori
    • Le marché de Yapqan
    • La vie des nomades autour du Sonkul
    • Karakul à l'extrémité orientale de l'Issy Kul et ses bâtiments d'époque coloniale

Voyage en Chine

Qui n’a pas déjà rêvé d’un voyage en Chine, pays-continent nourri de 5000 ans d’une culture unique, fascinante et déroutante ? Le vaste Empire du Milieu bouscule nos repères, nos individualités. Lors d’un circuit en Chine, c’est un monde hors normes que l’on découvre, des cités vertigineuses, des campagnes aux gestes séculaires.

Plus impériale que jamais, Pékin distille son aura culturelle et artistique. Shanghai soigne sa parure de grande dame, luxueuse et raffinée. Hong-Kong demeure un paradis pour gastronomes.

Au Yunnan, rizières de Yuanyang sculptées à l’infini, théiers sauvages de Jinghong, églises nichées dans les hautes vallées de Shangri-La captivent. Il faut écouter jeunes filles et garçons de l’ethnie bai dans leur parade amoureuse vocale, lors du festival des chants ! Et que dire du Tibet ? La blancheur sacrée du mont Kailash, les ciels bleu nuit à Lhassa, les villages en damiers en suspend au-dessus des vallées, les rouges, les ors, les pourpres… tout est couleur sur le Toit du Monde.

Autoroutes tranchées dans le vif du désert, TGV filant à travers les hauts plateaux, frontières qui s’ouvrent à l’ouest et au sud, les nouvelles Routes de la Soie sont à parcourir entre Xinjiang, Gansu et Qinghai, redessinant les contours d’un empire en pleine mutation, au cœur d’une mosaïque d’ethnies. Il faut plus d’un circuit en Chine pour embrasser l’immense richesse de ses territoires, mais un premier voyage en Chine de l’Est ou dans les collines sculptées du Guizhou nous plonge déjà dans l’énergie si particulière de ce pays captivant.

Chine en vidéo

Les plus beaux sites en Chine :

Anhui, Huangshan (Monts)

Le Parc des monts Huangshan ou " montagnes jaunes ", situé dans la province rurale de l'Anhui, est célèbre pour ses pics étranges, émergeant parfois d'une mer de nuages rappelant les paysages d'estampe de la Chine ancienne. Pour les peintres et les poètes, les monts Huangshan furent de tous temps source d'inspiration, tant leur beauté semble irréelle, transportant le marcheur solitaire dans le monde mythique des "immortels". Le grand Li Bai, poète vénéré de l'époque Tang, crut même voir dans l'un des pics la forme du pinceau qui inspira son oeuvre. Les monts Huangshan sont aujourd'hui accessibles, via la jolie bourgade de Tunxi, depuis Shanghai en 4h par le train à grande vitesse.

Anhui, Villages du Huizhou

Anhui, Villages du Huizhou

Les villages du Huizhou, dans la province de l'Anhui, s'égrènent autour des pentes du Mont Huangshan, entre théiers et bosquets de bambous. Remarquables par leur architecture parfaitement préservée, ils incarnent l'image d'une Chine immémoriale, où culture et raffinement convergeaient insatiablement. Hongcun, avec sa façade en demi-cercle, évoque un boeuf couché. Tangye accueille le visiteur par une allée de portiques, ou "paifang", noyée dans les champs de colza. Tangmo paresse agréablement au bord de son petit torrent. La beauté de Xidi est chaque jour croquée par le geste précis des étudiants des beaux-arts de la région. Ces villages aux murs blanchis de chaux, aux ornements subtils, concourèrent à l'époque Ming et Qing à nourrir l'aura des marchands-lettrés qui ordonnèrent leur construction.

 

 

Fujian, Hukeng

La petite bourgade de Hukeng, située dans la province côtière du Fujian, est peu connue des voyageurs, et pourtant elle abrite, dans ses environs, d'étonnants villages, les " tulou", dont les solides bâtisses aux formes rondes ou carrées évoquent des forteresses de terre émergeant des collines de théiers. Ces villages aux caractéristiques architecturales uniques en Chine sont l'ingénieux fruit du peuple hakka, groupe ethnique han ayant quitté le Nord il y a plus d'un millénaire. Poussé à la fuite pour diverses raisons, ce peuple trouva refuge dans les montagnes inhabitées du Fujian et y construisit ces villages concentriques, tournés vers le clan. Aujourd'hui encore, leur organisation particulière en font un joyau culturel de la Chine du Sud.

Fujian, Xiamen

Zone économique spéciale de la province du Fujian, Xiamen est un port historique de la Chine méridionale, dont la construction remonte à l'époque Song au IXe siècle. Xiamen ne prit son essor qu'au XIXe siècle, à l'époque des premières concessions internationales, suite aux guerres de l'Opium. Les Anglais obtinrent alors l'ouverture du port, par lequel transitait le vaste commerce du thé. Aujourd'hui, la ville conserve une atmosphère séduisante avec son architecture mêlée d'influences chinoises et occidentales sur l'île de Gulangyu, son marché aux poissons et ses jolies plages lui conférant un air de villégiature.

Gansu, Dunhuang

Autrefois nommée Shazhou, la "capitale des sables", Dunhuang, située dans l'actuel Gansu, figure parmi les oasis les plus importantes de la Route de la Soie, véritable ville-frontière entre les mondes han, mongol et musulman. A quelques dizaines de kilomètres de la ville, les grottes de Mogao éblouissent le visiteur par leurs fresques bouddhiques parfaitement conservées, dont certaines furent peintes au Ve siècle. C'est dans ces grottes que fut trouvé le Sutra du Diamant, le plus ancien ouvrage imprimé datant du IXe siècle. Dunhuang séduit aussi par la majesté de ses dunes chantantes, abritant un site d'une beauté idyllique, le lac du Croissant de Lune, image d'épinal du romantisme oriental vu par les Chinois.

Gansu, Labrang

Le monastère de Labrang, situé dans la ville de Xiahe dans la province de l'actuel Gansu, est l'un des monastères les plus importants de la secte Gelugpa du bouddhisme tibétain. Attirant autrefois des pèlerins venus de tous le confins de l'Empire, Labrang compta au début du siècle dernier jusqu'à 4000 moines, Tibétains pour la plupart, mais aussi Mongols de Mongolie et Mongols Kalmyks du Xinjiang, Yugur jaunes ou Mongours de l'ancien Amdo. Aujourd'hui, le monastère célèbre encore avec ferveur les grandes fêtes du bouddhisme tibétain, dont la plus importante, Mönlam Chenmo, le nouvel an tibétain. Plus de 10 000 pèlerins en costumes traditionnels se rassemblent pour danser, effectuer des sculptures sur beurre de yack et prier au moment du grand déroulement de Thangka qui clôture le festival.

Gansu, Lanzhou

Capitale de la province du Gansu, Lanzhou, autrefois appelée la Ville d'Or, fut longtemps un point stratégique sur la Route de la Soie. Carrefour religieux et ethnique, la ville possède un musée qui présente une vaste collection de terres cuites du Néolithique, céramiques et bronzes d'époque Han, et constitue un point de départ idéal pour visiter les très belles grottes sculptées de Binglingsi, incarnation de la pénétration du Bouddhisme en Chine, ou encore le monastère tibétain de Langmusi, au coeur de pâturages de toute beauté.

Grande Muraille de Chine

Classée au patrimoine mondial par l’UNESCO, la construction de cette merveille architecturale fut entamée cinq siècles avant notre ère, servant de frontière entre les Chinois et les cavaliers barbares des steppes. Certaines sections proches de Pékin, parfaitement rénovées, permettent de longues promenades sur les crètes des collines du Nord, d'autres laissées à l'abandon constituent un terrain de jeu pour randonneurs aguerris. Il faut aussi découvrir la section de l'Est, plongeant dans la mer de Chine, et la passe de Jiayuguan, tout à l'Ouest, dominant de sa silhouette majestueuse le vaste désert de Gobi.

Guangxi, Guilin

Guangxi, Guilin

Avec sa rivière Li serpentant paisiblement au coeur de pains de sucre karstiques, Guilin incarne le "shanshui" par excellence, paysage d'estampe de montagne et d'eau, coeur vibrant de la peinture chinoise. Niché dans la province montagneuse du Guangxi, province du Sud aux multiples ethnies, ce site est aujourd'hui facilement accessible depuis Canton en train à grande vitesse.

Guangxi, Yangshuo

Petit bourg situé au bord de la rivière Li dans le Guangxi, source d’inspiration de tant d’écrivains, poètes et peintres chinois, Yangshuo est entourée de rizières et de pains de sucre. La région se dévoile lors d'une croisière sur la rivière Li au milieu des célèbres paysages karstiques, aux noms évocateurs : Colline en trompe d’Eléphant, Mont du Combat de Coq, Rocher Couronné , Mont Brodé, ou encore Mont de la Peinture… Les balades à vélo sur les sentiers champêtres sont aussi un moyen de sortir des itinéraires trop touristiques. Bénéficiant d'une hôtellerie de charme, Yangshuo constitue une étape agréable lors d'un voyage en Chine du Sud. Un spectacle de la Chine traditionnelle avec ses paysans au travail, ses rizières, ses pêcheurs au cormoran…

Guangzhou, Canton

La fondation de la ville de Canton remonterait à la dynastie des Qin, environ 200 ans avant notre ère. Alors capitale du royaume de Nanyue, royaume du Sud situé dans l'actuel Guangzhou qui s'étendait jusqu'au Vietnam, Canton conserve encore de somptueux vestiges de cette époque, dont le fameux sarcophage royal, tout de jade tressé, exposé au musée du mausolée du roi de Nanyue. Canton connut par la suite un destin mouvementé. Pillée par les pirates arabes et perses au VIIIe siècle, convoitée par les Portugais au XVIe siècle, la ville devint port ouvert pour les Britanniques et les Français à la suite des Guerres de l'Opium. Aujourd'hui, Canton cultive une douceur de vivre et un charme méridional, échappant au stress des grandes villes chinoises. Le marché Qingming où s'entassent d'étranges remèdes traditionnels, l'île de Shamian au patrimoine colonial préservé ou le temple du clan Chen sont parmi les visites à ne pas manquer, sans oublier de goûter à la cuisine fine et délicate.

Guizhou, Kaili

Point de départ incontournable pour rencontrer les ethnies de la province reculée du Guizhou et contempler les rizières sculptées à l'infini parmi les plus belles de Chine, Kaili est un ancien bourg miao devenu aujourd'hui une ville importante. L'intéressant musée ethnographique, le seul de la région, vaut la visite. Une nouvelle ligne de trains à grande vitesse dessert la ville depuis quelques années, ce qui d'un côté a permis de développer l'économie de cette province très pauvre, mais a de l'autre amené un afflux de touristes dans les villages proches. Pour pénétrer plus avant dans la culture vivace des ethnies dong ou miao, il faut aller un peu plus loin vers le sud-est, là où le temps et la modernité semblent ne pas avoir de prise.

Guizhou, Zhaoxing

Nichée au coeur des collines de la province du Guizhou, Zhaoxing est l'exemple parfait d'un développement touristique réussi. Petite bourgade de l'ethnie dong où il fait bon vivre, Zhaoxing accueille aujourd'hui un tourisme raisonné. Les véhicules motorisés en sont bannis, hormis ceux des habitants. Les maisons et tours du tambour à l'architecture ciselée, qui ont fait la renommée des villages dong, ont été restaurées avec raffinement. Les nouvelle constructions ne se font qu'en bois, selon les codes esthétiques locaux. La vie rurale perdure ainsi, entre fêtes et chants, saison des moissons et des teintures à l'indigo, au son étrange du lusheng, l'orgue à bouche local.

Hebei, Chengde

Chengde, l'ancienne "Johol", est située à 180 km au nord-est de Pékin dans la province du Hebei. La cité prit son essor sous la dynastie des Qing, devenant la résidence d'été des empereurs qui venaient s'y réfugier pour fuir la chaleur de Pékin. Abritant trois temples de style et d'obédience du bouddhisme lamaïque, dont le Putuo Zongcheng ou "petit Potala", Chengde évoque une étrange Lhassa, nichée au coeur d'un paysage de denses forêts.

Heilongjiang, Harbin

Harbin, grande ville du nord-est de la Chine, est la capitale de la province du Heilongjiang, située au coeur de la Mandchourie historique. La ville connut son essor au XIXe siècle, avec la construction des chemins de fer sino-russe. L'influence russe déclinant dans la région, les grandes nations y installèrent consulats et entreprises. Les troupes du général Khorvat mirent la main sur la ville en 1918. La construction de la Cathédrale Sainte-Sophie, la présence de russes blancs et de réfugiés juifs conférèrent à cette étrange cité l'air de "Moscou de l'Orient" qu'elle arbore aujourd'hui encore. Tombée aux mains des Japonais en 1932 et intégrée au Mandchoukuo, la ville redevint chinoise en 1946 après de tumultueux combats. Harbin est aujourd'hui une ville passionnante à découvrir pour son patrimoine architectural, son festival des glaces, ses stations de ski qui fleurissent avec le tourisme local et ses sources chaudes bienfaisantes.

Henan, Luoyang

Luoyang, qui fut par quatre fois capitale de la Chine ancienne, jusque sous la dynastie des Tang, se situe dans la province très peuplée du Henan. La ville abrite le temple du  Cheval Blanc (Baima si), l’un des plus anciens temples bouddhiques de Chine, remontant à l'ère des Han de l'Est. Non loin de la ville, les grottes de Longmen figurent parmi les plus belles de Chine, avec leurs milliers de bas reliefs dont celui, sculpté dans la grotte centrale du Temple de Fengxiang, du grand Bouddha auréolé de précieuses incisions.

Henan, Shaolin

Situé dans la ville de Denfeng dans la province du Henan, le temple de Shaolin, dont la fondation remonte au Ve siècle, est le berceau des arts martiaux chinois traditionnels. Abritant la superbe « salle des Mille Bouddhas » revêtue de peintures murales d'époque Ming, ce monastère forme encore aujourd'hui les plus grands maîtres de kung fu, attirant les passionnés de la discipline venus du monde entier.

Hong Kong

City of Stars ! Hong Kong s'incarne dans l'imaginaire de chacun comme un port étincelant, électrique, bouillonnant... Quelle ville ! La beauté de son site, baie parfaite hérissée de gratte-ciels s'élevant avec élégance selon les principes du fengshui, le melting-pot ethnique, les temples aux encens capiteux, la nature puissante et la mer, ici névralgique, la placent au panthéon des plus belles villes du monde. Les Anglais, qui en un siècle en firent une place financière inégalée en Asie, ne s'y trompèrent pas. Redevenue chinoise depuis 20 ans, la ville arbore toujours gargottes fumantes, enseignes clignotantes dans les ruelles de Kowloon et escalators futuristes, paysage urbain hautement photogénique.

Hunan, Zhangjiajie

Situé dans la province du Hunan au sud du Yangtse, à 4h de route de Changsha, le site de Zhangjiajie est devenu mondialement célèbre avec le succès du film Avatar, qui emprunte aux délicats pics du parc de Yuanjiajie l'univers mystérieux de l'exolune Pandora. Le site de Zhangjiajie se visite en trois étapes. Yuanjiajie et ses pics célestes noyés de brume donc, le mont Tianmen et sa passerelle de verre que l'on rejoint depuis la ville de Zhangjiajie par le plus long téléphérique du monde, et le site de Wulingyuan enfin, abritant l'un des ouvrages d'art les plus spectaculaires au monde, le pont de verre suspendu à plus de 300m au dessus du grand canyon de Zhangjiajie. Si l'on souhaite s'attarder dans la région, de nombreuses balades sont possible au coeur de paysages à couper le souffle.

Jiangsu, Suzhou

Située sur le fleuve Yangtse, non loin du lac Tai, Suzhou est l'une des villes les plus importantes de la dense province du Jiangsu. Accessible depuis Shanghai en une trentaine de minutes de train à grande vitesse, un court séjour s'impose dans cette "Venise de l'Orient" qui distille un charme provincial malgré ses 10 millions d'habitants. Il faut visiter ses jardins délicats, parmi les plus beaux de Chine, à la symbolique complexe, flâner sous les saules pleureurs à bord d'une barge à rame qui rappelle étrangement les caorle vénitiennes, prendre un verre en fin de journée dans l'un des jolis petits cafés qui bordent les canaux et visiter l'un des nombreux ateliers de soie, la ville étant renommée pour ses soieries et ses broderies d'un grand raffinement.

Mongolie Intérieure, Badain Jaran

Le désert de Badain Jaran ou désert des "lacs mystérieux" en mongol, couvre une superficie de plus de 47000 km² aux confins des provinces de la Mongolie Intérieure, du Ningxia et du Gansu, au nord-ouest de la Chine. Constitué de dunes parmi les plus hautes du monde, ce désert de sable blond parsemé de lacs turquoise offre une rupture visuelle splendide au coeur des paysages plus monotones du vaste désert de Gobi.  

Pékin

Capitale politique et culturelle de la Chine, Pékin (Beijing en chinois) est  située au nord-est du pays. Ses richesses culturelles sont nombreuses. Profitez d'une promenade sur la place Tien An Men, continuez avec la visite le Temple du Ciel, fondé au XVe siècle, l’un des plus remarquables exemples de l’architecture Ming. Ne manquez pas la visite  de  la  Cité  Interdite, que l'on embrasse du regard depuis la Colline de Charbon. Enfin, ne manquez pas un tour en cyclo-pousse à travers les vieux quartiers de Pékin : les “hutong”. Le splendide Palais d’Été et sa belle galerie longeant le lac Kunming offent une balade délicieusement champêtre. En soirée, vous pourrez assister à un spectacle de kungfu ou d'opéra traditionnel selon vos préférences!

Pékin, Cité Interdite

Pékin, Cité Interdite

La célèbre Cité Interdite de Pékin fut construite au début du XVe siècle pour abriter les souverains de la dynastie Ming. Ce prodigieux ensemble architectural compta vingt-quatre empereurs qui s'y succédèrent jusqu'en 1924. S'étendant sur plus de 70 hectares, elle était protégée du monde par des douves larges de 52 mètres et des remparts rouges hauts de 10 mètres. Le palais impérial compterait, selon la tradition, 9 999 pièces (moins de 9 000 en réalité). On y  découvre de nombreux palais dont ceux de l’Harmonie Parfaite, de l’Harmonie Préservée et de l’Harmonie Suprême.

Qinghai, Xining

Capitale de la province du Qinghai, Xining est une ville d'environ 2 millions d'habitants, à majorité hui (Chinois han musulmans) et tibétaine. Côté tibétain, elle abrite le célèbre Ta'Er Si, monastère de la secte des bonnets jaunes fondé au XVIe siècle sur le site même où naquit le fondateur de l'école gelugpa, 3 siècles auparavant. Alexandra David-Neel y séjourna entre 1918 et 1921. Côté hui, la ville fut autrefois le fief du terrible Ma Bufang, seigneur de la guerre hui allié aux nationalistes chinois durant les années 30 qui termina ses jours en Arabie Saoudite dans les années 70. La cité aujourd'hui en plein essor se niche au creux d'une vallée aux abords du grand plateau tibétain. Xining est une étape passionnante car elle combine dans une harmonie apparente deux fois très vivaces, bouddhisme et islam.

Shaanxi, Xi'An

Shaanxi, Xi'An

Capitale du Shaanxi, Xi'an est une grande ville chinoise qui prit son essor avec les Routes de la Soie à l'époque Tang. Abritant depuis le IXe siècle des communautés bouddhistes, musulmanes et chrétiennes, la ville séduit avec ses remparts, ses vieux quartiers et sa grande mosquée. En soirée,  vous pourrez assister à une présentation de danses de la dynastie Tang. Le musée d’Histoire du Shaanxi est l'un des premiers grands musées d'Etat en Chine où la plupart des 300 000 éléments exposés figurent parmi les trésors de la Chine. Partez à la découverte des pagodes de la Grande Oie ainsi que de l'incontournable tombeau de l'empereur Qin Shihuangdi.

Shandong, Qingdao

Située au bord de la mer de Chine dans la province du Shandong, Qingdao est une ville de construction relativement récente puisqu'elle fut érigée par les Allemands en 1898 à la suite des traités inégaux qui concédèrent nombre de villes côtières aux étrangers. Ces derniers y installèrent la première brasserie de Chine, qui continue aujourd'hui encore de produire la "Qingdao", bière la plus populaire du pays. Devenant vite un port stratégique, la ville tomba sous domination des Japonais pendant la Première Guerre Mondiale, pour revenir en 1922 dans le giron chinois. Symbole de l'ouverture de la Chine à l'étranger, Qingdao vit son port de commerce renaître dès 1984, pour devenir l'un des 4 grands ports de Chine. Aujourd'hui, cette importante métropole conserve un charme surranné avec son quartier bavarois toujours sur pied, sa grande plage centrale et ses collines plantées de pins.

Shandong, Qufu

Patrie du grand Confucius, Qufu est située dans la province côtière du Shandong et se rejoint en à peine 2h30 depuis la capitale chinoise, grâce à la mise en service de nouvelles stations sur la nouvelle ligne à grande vitesse Pékin-Shanghai. La ville au charme provincial abrite le plus grand temple de Chine dédié à Confucius. Délaissé durant les années sombres, le temple connaît aujourd'hui un regain de fréquentation, grâce au retour d'un confucianisme remis au goût du jour qui séduit la jeunesse chinoise. Il est agréable de se promener dans l'enceinte du temple et dans le cimetière attenant qui abrite les tombes des descendants de maître Kong.

Shanghai

Shanghai est une célèbre métropole cosmopolite où vivent et travaillent plus de 23 millions de personnes.  Sa skyline côté Pudong est flamboyante, le soir venu. Il ne faut pas manquer l'ascension de la Shanghai Tower, l'une des tours les plus hautes du monde avec ses 128 étages, pour admirer le panorama sur la ville ! Côté Puxi, une promenade le long du Bund s'impose, célèbre pour ses façades Art Déco. La vieille ville, parfaitement restaurée, abrite le délicat jardin du Mandarin Yu et la maison de thé de Huxingting. Si l'on pousse un peu plus loin, l'ancienne concession française offre un havre de paix, à l'ombre des platanes. Sur la place du Peuple, le musée abrite une riche et splendide collection de porcelaines, bronzes et sculptures. En soirée, vous pourrez assister à un spectacle d’acrobaties... inoubliable!

Shanxi, Datong

La ville de Datong est située dans la province du Shanxi, à 340 km à l'ouest de Pékin. Vous y découvrirez le Mur des Neuf Dragons, gigantesque mur de faïence vernissée de cinq couleurs ainsi que le monastère de Sanhua fondé sous la dynastie des Tang. Datong est le point de départ pour rejoindre les grottes de Yungang, abritant l'un des plus beaux ensembles de statues et de bas-reliefs bouddhiques de Chine.

Shanxi, Pingyao

Pingyao est une ville de la province du Shanxi classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Entourée de remparts, les plus beaux de Chine, cette ancienne cité a conservé de nombreuses demeures et échoppes de bois à l’architecture traditionnelle. Du haut des remparts, vous apprécierez le coup d’œil sur la ville.

Shanxi, Wutai (Mont)

Figurant parmi les 4 monts sacrés du bouddhisme en Chine, le mont Wutai, situé dans la province du Shanxi, en est le plus important. Devançant par sa renommée les monts Putuo, Jiuhua et Emei, le mont Wutai abrita par le passé jusqu'à 300 temples et monastères. Les pèlerins d'ethnie han, tibétaine, mongole ou tujia y convergeaient, qu'ils soient rois, empereurs ou simples croyants. Ce lieu incarne donc l'idée, largement cultivée en Chine, d'une harmonie ethnique et sociale rendue possible par la foi bouddhique fédératrice. C'est pourquoi le grand stupa blanc du mont Wutai attire aujourd'hui une jeunesse urbaine en quête de sens.

Sichuan, Chengdu

Sichuan, Chengdu

Chengdu, capitale historique du royaume de Shu du Sichuan méridional, recèle des trésors cachés. Connue mondialement pour abriter, à une centaine de kilomètres de la ville, le plus grand centre de préservation des pandas au monde à Bifengxia, la "ville des hibiscus" respire une douceur de vivre qu'il est bon de goûter en y séjournant quelques jours. Paresser dans les petites maisons de thé, jouer au mahjong avec les retraités facétieux, découvrir l'ingénieux système d'irrigation de Dujiangyan datant de plus de 2000 ans ou visiter l'étrange musée de Sanxingjui permettent de percevoir le charme de cette cité à l'âme tranquille.

Sichuan, Emei (Mont)

Célèbre pour être l'un des quatre monts sacrés du bouddhisme en Chine, le mont Emei est l'emblème de la province du Sichuan du sud. Son sommet culmine à plus de 3000m. Avec sa géographie très particulière, un versant offrant une falaise plongeant à pic vers la plaine du Sichuan et l'autre s'échelonnant en pentes plus douces dans un paysage touffu de bosquets de bambous, de pics et de vallées noyées dans la brume, le mont Emei possède une atmosphère unique. En de rares périodes de l'année, on peut y apercevoir la mythique "lumière du Bouddha", qui viendrait baigner de son aura le pèlerin assidu.

Sichuan, Jiuzhaigou

La vallée de Jiuzhaigou, située dans le district autonome tibétain et qiang d'Aba de la province du Sichuan, est l'une des merveilles naturelles les plus admirées de Chine. Le parc s'étend sur plus de 720 km², constituant avec ses forêts primaires, ses lacs aux eaux turquoise et ses torrents de montagne une zone de biodiversité unique au monde. Site aménagé avec navettes et plateformes d'observation pour accueillir de nombreux touristes en respectant la nature environnante, il est pourtant aisé, si l'on souhaite consacrer un peu de temps à sa découverte, de s'échapper des sentiers battus et de parcourir à pied des chemins déserts, bordés d'un paysage d'une beauté féérique.

Sichuan, Leshan

Leshan, bourgade du sud Sichuan, abrite l'une des merveilles de la statuaire bouddhique chinoise, un Grand Bouddha de 71m taillé dans le roc, dans une région qui fut l'une des premières à épouser la foi bouddhique venue d'Inde, au Ier siècle de notre ère. Entamée à l'époque de la dynastie Tang au VIIIe siècle par un moine souhaitant protéger les marins des remous des confluents des rivières Min, Dadu et Qingyi bordant le site, la construction du Grand Bouddha fut interrompue puis reprise plus tardivement. Aujourd'hui, le site fait converger pèlerins et touristes venus de Chine et du monde entier.

Taiwan, Taipei

Avec le développement fulgurant de la Chine continentale, Taipei qui autrefois faisait figure de grande métropole asiatique high tech, passe aujourd'hui pour une ville tranquille à taille humaine où il fait bon vivre et où la gastronomie est reine. L'étrange culture hybride de cette cité qui fut chinoise, portugaise, japonaise, puis soumise à une forte influence américaine dans les années 70 se savoure en flânant de petits cafés en marchés de nuit, de temples fumants en cinémas d'art et d'essai, sans oublier la Tour 101 qui tient à rappeler que Taipei s'ancre toujours dans la modernité, et le musée national qui recèle la plus grande collection de bronzes, céladons, peintures ou céramiques antiques de Chine.

Tibet, Kailash (Mont)

Vénéré depuis la nuit des temps par les croyants bouddhistes, hindouistes, jaïnistes et bön, le mont Kailash occupe une place à part dans le ciel tibétain. Habité par Shiva pour les Hindouistes et par la divinité Demchog symbolisant masculin et féminin pour les Bouddhistes, le mont Kailash abrite la source de quatre des plus grands fleuves asiatiques, dont l'Indus et le Brahmapoutre, ceci expliquant en partie la symbolique de fertilité liée à son aura. Pour accomplir la kora, le pèlerinage de circomvolution autour du mont sacré, il faut 3 journées de marche avec des passages de cols à plus de 5600 m. Mystérieusement, le mont Kailash n'a jamais été gravi, et certains grands alpinistes internationaux y ont renoncé, portés par le respect presque magique à l'égard de cette étrange montagne.

Tibet, Lhassa

Capitale du Royaume du Tibet au VIIe siècle, puis de l'ancien U-Tsang suite à la sission avec les royaumes du Kham et de l'Amdo, Lhassa abrite depuis le XVIIe siècle le vaste et majestueux palais du Potala, ancienne résidence des dalaï-lamas qui s'y succédèrent jusqu'en 1959. Capitale spirituelle du bouddhisme tibétain, Lhassa compte à son patrimoine architectural le très beau monastère du Jokhang et le palais de Norbulingka, palais d'été des anciens dalaï-lamas, tous deux classés au patrimoine mondial par l'UNESCO. Il faut se promener, à la tombée du jour, sur le chemin de déambulation du Borkor, pour partager cette foi vivace que l'on retrouve à travers tout le Tibet. Depuis Lhassa, il ne faut pas manquer de visiter les monastères de Drepung et de Ganden, figurant parmi les quatre monastères les plus importants du Tibet.

Tibet, Manasarovar (Lac)

Situé au pied de la frontière himalayenne entre Tibet et Népal à une altitude de 4575 m, le majestueux lac Manasarovar, d'une superficie d'environ 395 km2, est l'un des plus grands lacs d'eau douce du Tibet. Relié au lac Rakshastal par un étroit canal, Manasarovar incarne la lumière, quand Rakhastal incarne l'ombre et la nuit. C'est souvent à l'aune de la santé de ces deux lacs que les Tibétains jugent l'état de leur patrie. Les pèlerins bouddhistes, hindouistes, jaïnistes ou bön effectuent souvent la kora (le tour complet) du lac Manasarovar, considéré comme la Mère, en association avec celle du mont Kailash que l'on aperçoit au loin, considéré comme le Père.

Tibet, Sakya (Monastère)

Fondé en 1073, le monastère de Sakya, situé à l'ouest de Lhassa, est un site d'intérêt majeur car son architecture médiévale de style mongol ne ressemble en rien à celles des autres monastères tibétains. Siège historique de la tradition Sakya, secte des "bonnets rouges", ses abbés dirigèrent le Royaume du Tibet durant tout le XIIIe siècle, jusqu'à l'ascension des Phagmodrupa, eux-mêmes éclipsés par le courant du bouddhisme Gelugpa encore largement pratiqué de nos jours.

Tibet, Tashilumpo (Monastère)

Le monastère de Tashilumpo, de la secte Gelugpa des bonnets jaunes, est situé dans la ville de Shigatsé, à cinq heures de route à l'ouest de Lhassa. Connu pour être l'un des quatre monastères les plus importants du Tibet, il fut construit sous l'impulsion du premier dalaï-lama au XVe siècle, et devint au XVIIe siècle le siège des panchen-lamas, connaissant au XIXe et au XXe siècle de nombreux évènements qui déstabilisèrent son organisation. Aujourd'hui, on peut encore assister à l'une des fêtes les plus vivaces du Tibet, la cérémonie du déroulement de thangkas, où un ou plusieurs thangkas géants, représentations poétiques du Bouddha et des boddhisatvas, sont déroulés du haut d'un immense mur chaulé. 

Xinjiang, Kashgar

Kashgar, Kashi en mandarin, est l'une des villes les plus occidentales de Chine. Située dans la province autonome ouïghoure du Xinjiang, non loin des frontières avec le Kirghizstan, l'Afghanistan, le Takjikistan et le Pakistan, Kashgar respire un air tout oriental, avec son grand bazar haut en couleurs, son marché aux bestiaux inoubliable et sa ville ancienne en pisé blottie sur un promontoire. Avec une position géographique unique, à la croisée des Routes de la Soie du Nord et du Sud, Kashgar fut la porte d'entrée chinoise du bouddhisme, du christianisme nestorien, puis de l'islam qui demeure la religion majoritaire dans la région. Aujourd'hui, il ne faut pas manquer la visite de la mosquée Id Kah, du mausolée d'Abakh Khodja, de la tombe du poète Yusup Hazi Yajup, et, pour un avant-goût d'Himalayas, pousser jusqu'au lac Karakul par la mythique Karakorum Highway.

Xinjiang, Turfan

Turfan, important carrefour de la Route de la Soie, se situe dans la province du Xinjiang. Entourée à l'Est par la province du Gansu, au sud par le vaste désert du Taklamakan et au Nord par les Monts du Ciel, cette bourgade ouïghoure possède un riche patrimoine historique. Il faut consacrer quelques jours à cette ville attachante pour découvrir les anciennes cités de Jiaohe et de Gaochang, les tombeaux des rois d'Astana ou les grottes bouddhiques de Bezeklik aux émouvantes fresques datant pour certaines du IIIe siècle, mais aussi les beaux villages de terre dans leur jus, les montagnes flamboyantes, le bazar coloré ou l'ingénieux système d'irrigation des karez qui malheureusement tend à décliner.

Xinjiang, Urumqi

Capitale de la province autonome ouïghoure du Xinjiang, Urumqi est aujourd'hui une grande métropole de plus de 3 millions d'habitants, adossée aux sommets enneigés des Monts du Ciel. Ville dont la construction ne remonte qu'au XVIIIe siècle, elle ne figure pas parmi les oasis historiques de la Route de la Soie du Nord, même si le melting-pot des ethnies de la province s'y retrouve fortement représenté, entre Han majoritaires, Ouïghours, Hui, Kazakhs, Mongols, Russes ou Dzoungars. Il ne faut pas manquer la visite du musée régional qui présente de magnifiques collections de l'art des steppes antiques, ainsi qu'une présentation ethnographique passionnante.   

Yangtsé (fleuve)

Avec ses 6 300 kilomètres, le Yangzi Jiang appelé Yangtsé, Fleuve Bleu ou encore le Long Fleuve est le plus long fleuve d'Asie. Il descend du Tibet jusqu'à la mer de Chine orientale. Le premier de ses coudes, et le plus surprenant, forme un angle de presque 180°. Ce fleuve impétueux aux nombreuses montagnes impavides, traverse moult sites historiques jalonnant l'itinéraire d'une croisière. A travers des paysages de falaises abruptes et de pitons rocheux qui prennent des allures mystérieuses lorsqu’ils sont couverts de brume, la croisière est un spectacle qui inspira de nombreux peintres et poètes chinois. Vous découvrirez les trois gorges du Yangtsé : Qutang, Wu et Xiling.

Yunnan (province)

Province du sud-ouest de la Chine, le Yunnan étonne par la variété de ses paysages et la diversité des nombreuses ethnies qui la peuplent. Kunming, la capitale, "ville de l'éternel printemps", mérite une escale, tant son climat et sa douceur de vivre sont attachants. Plus au Nord, l'on entre dans les prémices du monde himalayen, avec Lijiang, fief des Naxi, Dali abritant majoritairement les ethnies bai et yi, et Zhongdian, déjà tibétaine, mythique "Shangri-La" située à 3200 m d'altitude. Au sud de la province, il ne faut pas manquer les rizières de Yuanyang, parmi les plus belles de Chine, les paysages karstiques de Puzhehei et la région subtropicale du Xishuangbanna abritant ethnies dai (thaï) et wa.

Yunnan, Dali

La renommée de Dali remonte au VIIIe siècle, âge d'or de la dynastie Tang. La ville devint alors capitale du Royaume de Nanzhao, le "Royaume du Sud" issu d'alliances entre les ethnies bai, yi et les émissaires han de l'Empire. Aujourd'hui encore, Dali conserve un charme particulier. Empreinte de culture bai, la ville attire les voyageurs en quête de rencontres avec les ethnies. Les trois pagodes du temple Chong Cheng, le lac Erhai et la mystérieuse source du Papillon sont l'emblème de cette cité préservée où il fait bon vivre.

Yunnan, Dongchuan

Située à environ 200 km au nord-est de Kunming, la région de Dongchuan offre des paysages parmi les plus beaux du Yunnan. Les terres rouges qui s'étalent à l'infini en terrasses aux formes arrondies sont le résultat de l'oxydation par le climat chaud et humide de sols riches en fer et en aluminium. La beauté de ces paysages se savoure tout au long de l'année, ponctués de parcelles de fleurs blanches ou jaunes au printemps, de rizières vert vif en été ou blondies à l'automne. L'hiver, la nudité des sols met encore plus en relief la variation des rouges de ces terres pauvres mais si belles à contempler.

Yunnan, Kunming

Cité de l'éternel printemps, Kunming, dont le climat reste doux toute l'année, est le point de départ pour explorer la magnifique province du Yunnan. La ville recèle de nombreux trésors, dont les très beaux temple de Yuantong, temple d'Or et temple des Bambous, les collines de l'Ouest surplombant le lac de Dian, ou encore la forêt de pierres située à 90 km environ de la ville. Pour goûter au charme de la ville, il faut se promener tôt sur le marché aux fleurs et aux oiseaux, avant de s'asseoir dans l'un des petits cafés alentour, ombragé de platanes. Kunming est aussi une ville estudiantine, ce qui en fait le charme. Elle abrite l'une des universités de médecine traditionnelle les plus célèbres du pays, l'essentiel des plantes utilisées dans la pharmacopée chinoise provenant des montagnes du Yunnan.

Yunnan, Lijiang

Yunnan, Lijiang

Lijiang est une ville située dans la province du Yunnan, classée au patrimoine mondial par l’UNESCO. Vous y visiterez le Parc de l’Etang du Dragon Noir, dont les eaux reflètent le Mont Yulong, et le Musée de la Civilisation Dongba, qui présente la culture des Naxi, leur religion, costumes, intérieurs... La Tour de Dix Mille Ans offre un magnifique panorama sur la ville. Profitez d'une Promenade dans la vieille ville avec ses ruelles, ses maisons de pierre sèche, ses ponts arrondis. Lijiang est aussi le point de départ pour une excursion vers le village de Baisha, réputé pour ses fresques réalisées par les artistes naxi et tibétains sous la dynastie des Ming et pour son temple Yufeng.

Yunnan, Shangri La

Zhongdian, aux confins du Yunnan et du Tibet, est connue sous le nom de Shangri La, terre où règnent paix et sérénité d’après le célèbre roman de James Hilton. Vous y visiterez le monastère de Songzhanlin appartenant à la secte des Bonnets Jaunes, construit en 1679 sous l’ordre du Ve Dalaï Lama. Il est le plus grand et le plus important monastère du bouddhisme tibétain dans le sud-ouest de la Chine. La région abrite quelques beaux villages tibétains et de splendides sites naturels comme le lac Napa, lac saisonnier entouré de montagnes enneigées, la réserve de Pudacuo ou les terrasses calcaires de Baishuitai où perdure l'étrange culture Dongba.

Yunnan, Yuanyang

Figurant parmi les plus beaux sites de Chine, les rizières en terrasses de Yuanyang, situées à l'extrême sud de la province du Yunnan, incarnent une certaine idée du génie chinois. Magnifiquement sculptées par des générations d'hommes et de femmes des ethnies yi et hani, à flanc des pentes vertigineuses des monts Ailao, ces rizières offrent un spectacle de toute beauté en hiver et au printemps lorsqu'elles sont en eau, reflétant à l'infini les bleus et gris sourd des ciels du Yunnan. En été ou au début de l'automne, les ors du riz en herbe, prêt à être récolté, sont tout aussi chatoyants, lorsqu'ils se mêlent aux costumes brodés de couleurs vives et aux indigos de mille bleus des paysans, travaillant inlassablement à maintenir la beauté et la richesse de ces terres.

Zhejiang, Hangzhou

Le voyage à Hangzhou est le rêve de tout Chinois ! Située dans la province du Zhejiang à 200 km de Shanghai sur le paisible lac de l'Ouest, la cité incarne l'idée absolue du romantisme à la chinoise. Devenue capitale sous les Song du Sud au XIIe siècle, la ville fut maintes fois louée par les poètes pour sa beauté. Abritant encore aujourd'hui de jolies échoppes et une église XIXe, l'on peut consacrer deux jours à la visite de Hangzhou et de ses environs, entre collines de théiers de Longjin, thé parmi les plus prisés de Chine, et grottes bouddhiques dont celle de Yanxia célèbre pour ses Arhats sculptés au Xe siècle.